Articles

Succès du colloque « Fiers d’être Européens ! » organisé par l’Institut ILIADE

Succès du colloque « Fiers d’être Européens ! » organisé par l’Institut ILIADE

Ce samedi 7 avril à la Maison de la Chimie à Paris, plus d’un millier de personnes ont participé au Ve colloque annuel de l’Institut Iliade (1). Un beau succès pour une réunion culturelle et politique majeure, complètement occultée par les médias dominants.

« Fiers d’être Européens ! »

« Fiers d’être Européens ! » Tel était le thème de cette journée, centrée autour d’une quinzaine d’interventions, rythmées par plusieurs respirations esthétiques et culturelles.

Plusieurs universitaires et intellectuels de renom se sont succédé sur la scène de la Maison de la Chimie, évoquant chacun à leur manière leur fierté d’appartenir à l’une des plus grandes civilisations du monde.

Les participants ont eu le plaisir d’assister aux interventions de Philippe Conrad, Bernard Lugan, François Bousquet, Olivier Dard, Gérard Dussouy, Rémi Soulié, Javier Portella, Paul-Marie Couteaux, Thibault Mercier, Jean-François Gautier, Ferenc Almssy et Jean-Yves Le Gallou.

Philippe Conrad
François Bousquet
Bernard Lugan
Gérard Dussouy
Jean-Yves Le Gallou
Paul-Marie Coûteaux

Des interventions percutantes

Les spectateurs présents à ce Ve colloque annuel de l’Institut Iliade ont été ravis d’assister à des interventions rythmées et percutantes.

Les vidéos de ces discours seront bientôt publiées sur la chaîne YouTube de l’Institut Iliade (youtube.com/c/InstitutIliade).

En attendant, voici quelques verbatims :

Javier Portella : « Contrairement à tous les morts-vivants, affirmons haut et fort la vie ! Remplissons le grand néant dans lequel nous sommes à présent engouffrés de choses belles, grandes, vraies, nobles. »

Jean-François Gautier : « Nous autres Européens sommes encore et toujours des êtres en devenir de nous-même, nous devons nous montrer dignes de ce que nos prédécesseurs nous ont laissé et, alors, nous pourrons en être fiers. »

« Machiavel prônait l’entretien avec les auteurs anciens, les grands antiques, qu’il interrogeait et qui lui répondaient avec bonté, au nombre desquels Tite-Live : c’est l’histoire antique qui lui permettait de comprendre son présent. »

Olivier Dard : « En 1992, Daniel Rivet pensait que le débat sur la colonisation était suffisamment lointain pour l’aborder historiquement, sans arrogance ni repentance. Vingt-cinq ans plus tard, il n’en est rien. »

Gérard Dussouy : « L’identité s’éprouve comme conscience et s’affirme comme volonté. Ce sont les hommes eux-mêmes, qui conscients de ce qu’ils sont, forgent leurs identités à travers les épreuves du temps, et en fonction de leur naissance et de leurs lieux de vie. »

Philippe Conrad : « Des motifs d’espoir existent : libérée de soixante-dix ans d’un régime communiste censé « faire table rase du passé », la Russie a retrouvé tous ses fondamentaux historiques et culturels, une condition nécessaire à la reconstitution de sa puissance. » « Le retour de l’histoire signe le retour de l’identité. »

Thibault Mercier : « C’est une conception ethnoculturelle du peuple que nous opposons à une conception contractuelle. »

« Les droits de l’homme sont devenus une religion d’État avec ses clercs, ses inquisiteurs et ses grenouilles de bénitier. »

Rémi Soulié : « Nous pouvons, selon les idiosyncrasies, devenir des rebelles ou des anarques, nous pouvons devenir des hommes différenciés, des hommes de qualité sous le règne de la quantité et des hommes sans qualités. »

Paul-Marie Couteaux : « Les gens, même sans s’intéresser à la politique, défendent leur patrimoine au niveau local et témoignent de leur attachement au pays, au paysage, à la région. »

Communauté retrouvée

Avec plus d’un millier de participants, ce Ve colloque annuel de l’Institut Iliade a été un véritable succès. Les spectateurs sont venus de toute la France, et même parfois de toute l’Europe. Enormément d’enfants, de jeunes et de femmes étaient présents, une diversité de profils à l’image de cette communauté qu’est l’Iliade.

Ferenc Almássy

Au milieu de ce programme intellectuel très dense, plusieurs respirations culturelles, esthétiques et artistiques ont permis à ce colloque d’être plus qu’une succession d’interventions.

Présentation de l’équipe ayant réalisé les tentures, vidéos sur les inventions réalisées par les Européens, chanson…

Une garde d’enfants avait été mise en place. Elle n’a pas désempli de la journée.

Toujours dans cet esprit de communauté, une large place était réservée aux divers stands d’artisanat, de revues, d’associations, etc. qui participent eux-aussi au succès de cet événement.

Succès pour Ce que nous sommes et réussite générale

A noter, l’énorme succès du livre Ce que nous sommes, manifeste de l’Institut Iliade. Les 300 exemplaires mis en vente sur place ont trouvé preneurs !

Ceux qui n’ont pas pu se le procurer, faute de stock suffisant lors du colloque, pourront le retrouver en vente sur notre site internet.

Avec ce Ve colloque, l’Institut Iliade s’enracine définitivement comme un acteur culturel et politique incontournable en France et en Europe.

Contact presse, demandes d’interviews et renseignements complémentaires : contact@institut-iliade.com

(1) Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques, était présent sur place et a noté la belle fréquentation du colloque.

Crédit photo : © Institut ILIADE