Articles

7 preuves de l'islamisation de la France

Les forces mondialistes ont lancé l’assaut général contre la France

Print Friendly, PDF & Email

Par André Posokhow, consultant ♦ J’ouvre internet ce matin et, en vrac, je relève toutes les nouvelles qui me heurtent mais surtout reflètent l’activisme actuel des forces de déconstruction. Valeurs actuelles m’apprend que, discrètement, une femen fait désormais partie du conseil consultatif pour la parité hommes-femmes, que des végans et antispécistes fanatiques programment ouvertement sur un plateau de télévision des actions illégales et violentes contre la consommation de viande, que l’incompétent socialiste Moscovici va prendre la tête de la Cour des comptes. La lettre patriote révèle qu’Agnès Buzyn « tient énormément à l’AME car c’est un droit fondamental d’Etat ». Le Figaro nous informe que chaque jour 110 dépositaires de l’autorité sont agressés et que cette violence au quotidien a atteint un niveau historique. Et j’en passe.
Cependant ces nouvelles ne font que refléter l’offensive générale contre notre pays et ses institutions, notre société et la civilisation européenne.
Ce qui frappe c’est la multiplicité, la puissance et la convergence actuelles de ces attaques, que ce soit conscient et délibéré ou non.
Cette offensive ne trouve en face d’elle que faiblesse, soumission mais surtout complicité sous la pression des forces mondialistes et hyperlibérales, de la gauche et de l’extrême gauche et du pouvoir actuel.


Menaces et attaques généralisées

Le grand remplacement est à l’œuvre

L’invasion migratoire persiste et s’amplifie

L’immigration clandestine, du fait des difficultés de l’éloignement des déboutés de l’asile et de la pression continue et provocatrice des associations s’avère prégnante. Les autorités refusent toute évaluation. Mais on sait que dans le 93, où l’Etat ne contrôle plus les flux de population, le chiffre du stock de clandestins est estimé entre 150 000 et 400 000. Sur un seul département !

L’action médiatisée des ONG esclavagistes provoque et impose de manière obsessionnelle des flux de faux réfugiés, comme dans le cas de l’Aquarius et de SOS Méditerranée.

La France est occupée et en cours d’islamisation

Depuis des années se sont créées des zones interdites à l’Etat français et aux forces de police. Désormais c’est la charia et le voile, instrument de provocation, qui y règnent. Depuis peu c’est le port du burkini dans les piscines publiques qui est le vecteur de cette oppression culturelle. On sent venir le moment où des mutawas passeront sur les plages pour imposer leur code vestimentaire. Dans un ou deux ans peut-être ?

Hollande a parlé de partition. Aujourd’hui ça va plus loin. Que ce soit face à Finkelkraut, à Roissy ou au Panthéon, le cri de la guerre des migrants islamisés est « la France est à nous, nous sommes chez nous ».

Et puis il y a chaque semaine ces incendies d’église comme à Saint Sulpice, ces profanations de cimetières dont on ne trouve jamais les coupables.

La guérilla est pratiquement devenue quotidienne

Presque tous les jours se produisent ce que les bonnes âmes appellent des incivilités qui montent en nombre, intensité et violence. Rapines, viols (plusieurs centaines par jour selon Obertone), squats, bagarres, violences et meurtres.
Exemple au hasard : Toulouse, une génération de jeunes caïds met la ville à feu et à sang pour le contrôle des points de deal. Leur héros : Mohamed Merah. (Patrie info 21/8). Une goutte d’eau dans un océan !

Des LGBT puissants et arrogants qui s’imposent à la tête de notre société

Il faut avoir vu la vidéo de la fête de la musique à l’Elysée en 2018 et la photo de Macron la main dans la main avec un Elton Jones rigolard, portant la Légion d’Honneur qu’il venait de recevoir (à quel titre, grands dieux ?) pour comprendre le degré de cynisme et d’indécence qu’atteint aujourd’hui le pouvoir LGBT.

Défaite de la musique à l’Elysée

La destruction de la famille et de l’être humain

Le régime français actuel pousse les feux pour faire voter la PMA en attendant la GPA comme si la France n’avait pas d’autres urgences et bien que cela blesse une partie importante de la population française.

L’affaire Lambert, sans se prononcer sur le fond, constitue un précédent inouï qui laisse préfigurer ce que pourrait être le massacre des vieillards (souvenons-nous des vaticinations de J.Attali sur ce sujet) et des handicapés graves dans un futur lointain ou non.

La loi votée récemment visant à interdire les châtiments corporels des enfants, dont la fessée, vise à retirer les pouvoirs de sanction des parents, instaurer une forme de « tutelle permanente » de ceux-ci et imposer une législation intrusive des questions liées à la vie domestique.

Le totalitarisme écologiste s’impose

Le GIEC et l’ONU ont lancé, sur des fondements qui prêtent au moins à la discussion, un mouvement écologiste apocalyptique à caractère totalitaire. La prestation récente de la prénommée Greta qui convie les gamins de son âge à faire l’école buissonnière rappelle la légende du joueur de flute de Hamelin et l’embrigadement des enfants par les dictatures du XXème siècle. Aujourd’hui remettre en cause la doxa écologiste apparaît difficile voire dangereux et déclenche des crises de rage télévisées (cf. Claire Nouvian sur C News).

Greta Thunberg, « La psychologie des foules » appliquée à l’écologie

Plus concrètement, cela se traduit, sans tenir compte des protestations de plus en plus véhémentes des populations concernées, par une explosion des projets éoliens avec des machines de plus de 200 mètres qui saccagent le patrimoine paysager et architectural de la France. Mais au fond n’est-ce pas l’objectif : détruire l’attachement des Français à une patrie polluée ?

C’est pourquoi le gouvernement vient de supprimer plusieurs obstacles à cette invasion industrielle de nos campagnes (décrets Lecornu).

Un féminisme agressif sans relâche

Avec Marlène Schiappa comme tête de gondole, l’hyper féminisme assaille notre société sans relâche par des agressions incessantes contre une prétendue domination masculine.

C’est la même Schiappa qui lance actuellement un projet de loi sur « l’émancipation économique des femmes » : quotas dans les entreprises et pénalités multipliées pour les partis au nom de l’égalité.

Un antispécisme fanatique et hyperviolent

C’est récent et ça nous manquait. Dans le cadre de la déconstruction de nos structures intellectuelles et sociales, certains veulent imposer les idées antispécistes de Peter Singer qui consistent, pour faire court, à mettre sur un pied d’égalité l’humanité et les espèces animales.

Il en résulte, comme d’habitude sur le modèle du fascisme d’extrême gauche, une tyrannie violente sous la forme d’agressions de boucheries et de restaurants par des activistes vegans. Sous peu on ne pourra plus déguster un tournedos que sous le regard désapprobateur de son voisin de restaurant.

Comme l’a publié Minute, les droits de l’Homme pourraient être étendus aux arbres et aux cours d’eau. C’est « l’écolo-folie ».

Une extrême gauche enragée qui fait bien les affaires du régime

Depuis plusieurs années, l’extrême gauche croit en nombre et devient de plus en plus intolérante et violente. Fascisme rouge, elle veut, comme à Notre-Dame-des-Landes, bloquer la bonne marche de nos sociétés et vise à encadrer, à la manière trotskyste, les masses immigrées en espérant les utiliser pour le grand soir auquel elle rêve, ce en quoi elle s’illusionne.

Infiltrée dans les associations et les ONG immigrationnistes et écologistes elle se présente comme une force de contestation. Cependant sa violence est, volens nolens, bien utile au régime actuel qui l’instrumentalise. C’est toute l’histoire du détournement du mouvement des gilets jaunes.

Gilets Jaunes : « La gauche m’a tué ! »

Face à ces attaques concertées, concentriques, inspirées par la même idéologie d’extrême-gauche, méprisantes de la majorité trop silencieuse, souvent violentes, toujours puissantes on ne peut que constater l’effondrement de nos défenses immunitaires et le renoncement ou la complicité de ceux qui sont en charge de les maintenir.

Un pays, un continent et des sociétés vulnérables et de moins en moins défendus contre cet assaut

Une législation d’oppression

A la suite de la Loi Pleven se sont succédé plusieurs lois mémorielles qui ont limité la liberté d’opinion et d’expression en France.

Depuis l’arrivée de Macron, ce sont aujourd’hui des lois ouvertement liberticides qui ont été imposées aux Français. Rien qu’en 2019, nous enregistrons la loi anti-casseurs et surtout la loi Avia. Hypocritement celle-ci est présentée comme étant anti-haine. En réalité c’est clairement une loi de censure de l’expression publique destinée à faire taire les paroles de la résistance.

Loi Avia : la France met fin à l’État de droit en matière d’expression

Quant aux lois sur l’immigration, elles ont pour objet, comme la loi Collomb en 2018, d’ouvrir, au nom de l’humanitarisme, encore plus grand les portes à l’invasion migratoire : par exemple l’extension du regroupement familial aux Mineurs Isolés Etrangers (MIE).

Le gouvernement des juges

Depuis les années 70, Conseil constitutionnel, Cour de Cassation, Conseil d’Etat et CEDH se sont évertués à appliquer les lois dans le sens du politiquement correct et de l’affaiblissement du droit naturel dans notre pays et en Europe. Il a suffi d’une simple décision du Conseil d’Etat en 1978 pour légitimer ad vitam eternam, le désastreux regroupement familial.

La devise du gouvernement des juges est deux poids deux mesures. Les tribunaux versent une indemnité à un complice de terroristes ou donnent raison à Cedric Herrou. En revanche les militant de Générations Identitaire ont été iniquement condamnés à 6 mois de prison ferme, un an d’interdiction de droits civiques et 75 000 € d’amende pour l’association.

Entre Cédric Herrou et les Identitaires, la justice française a tranché

Le gouvernement des juges a pour objectif d’ouvrir les portes et de contraindre les citoyens au silence et à la soumission.

La chasse des dissidents et la répression des opposants

Cette répression prend plusieurs formes :

  • La pure répression policière, brutale et, dans le cas des gilets jaunes particulièrement fallacieuse, car basée sur la confusion avec l’extrême gauche et les Black Bloks, petits chéris du mondialisme.
  • Zemmour, Pierre Cassen, Espino sont les exemples de cette chasse aux dissidents. Plus grave est, en Grande-Bretagne, l’affaire de Tommy Robinson condamné à plusieurs reprises à de nombreux mois de prison pour ses protestations contre l’invasion et l’islamisation de son pays.
  • Une censure privée a été inventée dans nos pays. On ne compte plus le nombre de personnes et de médias alternatifs qui sont écartés par les GAFA sans justification ni possibilité d’appel, ce qui conduit en fait à une autocensure. Le cas emblématique est celui, il y a un an, de TV Libertés.

Un anti-racisme d’intimidation

Racisme à rebours, l’antiracisme est une idéologie d’intimidation des citoyens que la pression sociale blâme ou que l’on que l’on sanctionne s’ils « dérapent ». C’est particulièrement patent pour l’islamophobie, concept essentiel de la guerre de conquête que mène l’islam en France

Des médias politiquement corrects de manière unanime

Il n’y a pas si longtemps, la presse était un contre-pouvoir et la liberté d’esprit était en principe une règle intangible.

Aujourd’hui, du fait d’un recrutement et d’une formation marqués à gauche ainsi que de la personnalité de propriétaires membres de la ploutocratie mondiale, les médias sont, à quelques exceptions près, le royaume du conformisme et du politiquement correct. Instruments de propagande insidieuse (et parfois pas si insidieuse) ils portent la responsabilité consciente de la passivité et de l’atonie d’une opinion publique anesthésiée qui se laisse mener à l’abattoir

La voiture balai

Il faudrait citer le parti pris de l’UE immigrationniste forcenée et qui impose la tyrannie particulièrement menaçante pour nos cultures et notre indépendance d’un libre-échange débridé : CETA, Mercosur, bientôt la route de la soie etc…

L’ONU, quant à elle, essaye d’imposer ses ambitions d’un gouvernement mondial. Cet objectif passe obligatoirement par l’effacement des souverainetés nationales qui protègent les citoyens.

N’oublions pas également la pénétration des réseaux Soros et leur capacité d’influence et de financement (cf. le livre Soros et la société ouverte de P.A.Plaquevent).

La « société ouverte » de George Soros dévoilée par Pierre-Antoine Plaquevent

Enfin, une mention spéciale doit être formulée à l’égard du pape François que Guillaume Faye dans son livre testament qualifiait de « traitre absolu ». Pic de la Mirandole du politiquement correct et de la doxa mondialiste, il intervient sur le plus de thèmes politiques possibles qui ne sont pas de son domaine. Immigrationniste, démographe, écologiste, économiste etc… son incontinence verbale le conduit à semer le trouble dans les esprits au lieu de s’occuper de remplir les églises. Mais c’est ça qui serait grave : que les églises soient remplies.

Épilogue

Cette offensive générale apparaît particulièrement précipitée. Le temps les presse. La montée des idées et des courants nationaux appelés « populismes » ne peut que conduire à activer le mouvement pour prendre ceux-ci de vitesse.

Les forces du mondialisme financier et de l’UE ne restent cependant pas inactives. Les démêlés de Johnson avec son propre parti et les difficultés de Salvini le montrent.

Notre pays, quant à lui, est visé par les démarches d’influence extérieures des réseaux Soros et à l’intérieur subit le pouvoir macronien et bientôt sa tyrannie.

Certes, ce pouvoir est fragile et ne va durer que deux ans et demi avant l’élection présidentielle.
La dureté de la répression des gilets jaunes, l’impact de l’idéologie « progressiste » sur l’opinion publique grâce aux médias, la complicité de la bolchosphère, la mise en place de responsables favorables à des postes stratégiques, les lois et les mesures imposées depuis des années et l’appui jurisprudentiel des juges… fournissent cependant à Macron le support indispensable à la relance et à l’accélération du projet pour lequel il a été désigné par la finance mondialiste, notamment l’islamisation de la France.

André Posokhow
01/09/2019

Source : Correspondance Polémia

Print Friendly, PDF & Email

Agenda : 5ème Forum de la Dissidence
le 23 novembre à Paris

Réservez sans tarder vos billets en cliquant ici.
Forum de la Dissidence 2019

Cet article vous a plu ?

Prenez quelques instants pour vous abonner à la Lettre de Polémia afin de ne rater aucune publication.

Soutenez Polémia

Faites un don avec PayPal.