Articles

Les futurs « trends » démographiques en France et l’évolution corrélative de l’électorat potentiel de la gauche

Les futurs « trends » démographiques en France et l’évolution corrélative de l’électorat potentiel de la gauche

Print Friendly

Colloque de l’Institut de géopolitique des populations – 13 avril 2013 – Immigration et élections : la droite pourra-t-elle encore gagner ?


Les futurs « trends » démographiques en France et l’évolution corrélative
de l’électorat potentiel de la gauche

 Intervention de Yves-Marie Laulan
président de l’Institut de géopolitique des populations

I – Introduction : Le constat

Nous allons être contraints de faire un peu de démographie. Pourquoi ? Parce que les électeurs, actuels ou potentiels, sont des hommes et des femmes venus d’ailleurs, lesquels, s’ils sont naturalisés ou ont pu ou pourront acquérir la nationalité française. Mais ce sont des électeurs, comme vous et moi. Autrement dit, à terme, un nouvel immigré est un électeur potentiel ; une nouvelle naissance de même. En conséquence, chercher le poids électoral des communautés immigrées dans l’avenir nous oblige à savoir quelle va être l’évolution démographique desdites communautés.
Pour cela il faut examiner :

a) Ce que nous enseignent les expériences étrangères (Taylor Dillen) et les travaux de Lahyre ?

b) Les matériaux dont nous disposons : pas de statistiques ethniques mais des informations indirectes. Le dernier recensement date de 1999, il y a 13 ans.

Les statistiques de l’INSEE – et de l’INED – sont un prodige mathématique, avec découpage des statistiques en rondelles de saucisson avec, pour les immigrés déjà installés, de subtiles distinctions entre la 1re, la 2e, la 3 e ou la 4e génération, ceux qui sont nés en France, à l’étranger, à Pampelune ou à Moscou. Une chatte n’y retrouverait pas ses petits. ll ne faut pas être exact, mais il faut être précis. Telle est la devise de l’INSEE. Il faut y voir, entre le goût de la complication propre au génie français, la volonté délibérée de « tromper l’ennemi », c’est-à-dire le lecteur moyen comme vous, et de noyer le poisson par une présentation volontairement byzantine qui exige un décryptage savant à chaque ligne…

Lire l’intervention intégrale de Yves-Marie Laulan en cliquant ici (pdf)

Correspondance Polémia – 22/04/2013

Image : une famille africaine
Crédit photo :
Cuso international via Flickr (cc)