Articles

Succes Forum Dissidence Polemia Censure

Succès du 4e Forum de la Dissidence de Polémia contre la censure

Ce samedi 17 novembre, plus de 400 personnes étaient présentes tout au long de l’après-midi à Paris pour dire « non » à la censure. Le 4e Forum de la Dissidence a permis de comprendre les ressorts de cette censure des peuples et, surtout, qu’elle n’était pas une fatalité !
Toutes les interventions seront diffusées sous forme vidéo et/ou écrite dans les prochains jours.
En attendant la diffusion de ces interventions, retrouvez un premier compte-rendu de cet après-midi de combat.


Bonne fréquentation malgré les actions des gilets jaunes

Plus de 400 personnes ont donc assisté à ce Forum de la Dissidence. Une fréquentation très satisfaisante compte tenu de la journée d’action des « gilets jaunes » partout en France qui avait empêché de nombreux provinciaux de prévoir leur venue à Paris. Un nombre considérable d’habitués de Polémia avait ainsi préféré éviter les blocages ou même revêtir leur gilet jaune afin de montrer leur défiance face à la politique d’Emmanuel Macron.

Paradoxalement, cette légère baisse de fréquentation par rapport à la dernière édition est donc… une excellente chose !

Un état des lieux vivant et complet

Les 400 spectateurs ont eu l’occasion d’assister à une grande table ronde et à plusieurs interventions, le tout rythmé par plusieurs vidéos sur le sujet de la censure.

Après une ouverture des travaux par Jean-Yves Le Gallou, Michel Geoffroy, auteur de La Super classe mondiale contre les peuples, a pris la parole pour expliquer les raisons profondes de cette censure massive qui touche de très nombreux internautes depuis plusieurs mois. Les liens entre les fameux « GAFA » et les gouvernements ont ainsi été pointés du doigt par Michel Geoffroy qui a été chaleureusement applaudi par la salle lors de sa conclusion : « Le système échoue parce qu’il néglige l’aspiration des hommes à préserver leur identité, leur culture, leur religion et finalement leur humanité. La censure n’empêchera pas la révolte des peuples contre les oligarchies corrompues.
Le Mur de l’Ouest finira par tomber à son tour ! »

C’est ensuite Benjamin Dormann, fin connaisseur du monde des médias qui a pris la parole, dénonçant avec de nombreux chiffres précis et exemples imagés la mainmise du système sur les leviers de censure. Une intervention énergie qui a également ravi la salle.

Christian Combaz a pris la suite de Benjamin Dormann pour expliquer comment un de ses ouvrages a été censuré par son éditeur. Et le brillant animateur de « La France de Campagnol » sur TV Libertés de rappeler malicieusement que ce livre, qu’il a fini par auto-éditer, est rester plusieurs semaines en tête des ventes de sa catégorie !

Une table ronde pleine d’espoir

La table ronde centrale de cet après-midi de combat contre la censure a réuni des personnalités de marque : Martial Bild, directeur des programmes de TV Libertés ; Romain Espino, porte-parole de Génération Identitaire ; Samuel Lafont, fondateur de Damoclès ; Claude Chollet, président de l’Observatoire du Journalisme ; et Charles de Meyer, fondateur de SOS Chrétiens d’Orient et patron d’émission sur Radio Courtoisie.

Cette table ronde, qui sera – comme toutes les interventions – à retrouver en vidéo en intégralité, a duré près d’une heure et à répondu à merveille à l’impératif de ce 4e Forum de la Dissidence : démontrer que la censure n’était pas incontournable et que les dissidents français et européens devaient se battre pour la faire tomber.

La France, dernière du 1er classement Libertex !

Autre temps fort de cet après-midi, la présentation du Libertex, l’indice Polémia de la liberté d’expression dans le monde.
Un classement basé sur un rapport précis réalisé à l’aide de sources de premier ordre.

Ce rapport sera disponible dans la soirée. Consultez-le pour découvrir l’explication sur la place de la France dans ce classement !

Zemmour et les interstices

C’est ensuite un entretien exclusif de plus de 8 minutes avec Eric Zemmour qui a été diffusé. Dans cet entretien, le sulfureux journaliste a appelé à « investir les interstices » pour lutter contre la censure. Un appel entendu par Nicolas Faure qui a présenté plusieurs moyens de se prémunir de la censure, que ce soit en protégeant ses données, en utilisant des réseaux sociaux alternatifs ou bien en adoptant une ligne de conduite souple sur les grands réseaux sociaux.

Action et conclusion

Philippe Christèle a ensuite lancé un vibrant appel à l’action, c’est-à-dire à la nécessaire incarnation physique de la dissidence. L’entrepreneur a également appelé à rendre hommages à tous les dissidents disparus. Une manière de rappeler que la flamme de la dissidence doit perdurer.

Enfin, Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia et récent auteur de Européen d’abord a clôturé ce 4e Forum de la Dissidence par un vibrant appel : « Gardez confiance ! La censure n’empêchera pas la révolte des peuples européens. Européens, révoltez-vous ! »


Découvrez l'indice LIBERTEX de la liberté d'expression 2018