La boutique

Polémia

Boutique en ligne

Tous les articles sont franco de port

Européen d'abord

Européen d’abord. Essai sur la préférence de civilisation

Beaucoup de Français ne se sentent plus en France à Saint-Denis, Mantes-la-Jolie ou Marseille. Ils sont devenus étrangers chez eux et préfèrent l’ambiance de Prague, Budapest ou Lisbonne. Finalement ils se sentent Européens d’abord ! Européens de langue française. En novlangue, Français est devenu une simple notion juridique (la nationalité) et statistique. Un concept vidé de tout contenu historique et culturel. Européen renvoie, lui, à un contenu fort et charnel, un contenu spirituel et civilisationnel. La civilisation européenne est à nulle autre pareille : c’est la civilisation des libertés et de l’incarnation, la civilisation qui respecte la femme et voit du divin dans la nature, la civilisation des grandes découvertes. La préférence de civilisation, c’est mettre, au cœur de ses choix personnels et de l’action politique, la préservation et la transmission de l’héritage : c’est retrouver la mémoire européenne, c’est une école qui enseigne, une culture qui se ressource, des rites qui se réenracinent, des mœurs qui se défendent car elles sont plus importantes que les lois. La préférence de civilisation, c’est réaffirmer le droit des peuples européens à l’identité et à la continuité historique. Face au Grand Remplacement, au Grand Effacement, au Grand Chambardement, la préférence de civilisation, c’est le Grand Ressourcement. Trente ans après La préférence nationale, la préférence de civilisation est un livre qui fera date.

Auteur : Jean-Yves Le Gallou

Prix: 17,00 €

La super-classe mondiale contre les peuples

La super-classe mondiale contre les peuples

L’énarque Michel Geoffroy a vécu une double vie. Haut fonctionnaire le jour, il a conduit une brillante carrière débouchant sur les plus hauts postes de Bercy. Essayiste la nuit et le week-end, il a été durant quarante ans à la pointe de la bataille des idées, intervenant successivement au Club de l’Horloge, puis à Polémia. Sans oublier son apport décisif au mitan des années 1990 à la revue Identité. À ce titre, Michel Geoffroy est un père naturel du courant identitaire. Avec La Superclasse mondiale contre les peuples, il nous livre aujourd’hui une analyse profonde de la situation politique et géopolitique mondiale. La superclasse mondiale, ce sont des hommes et des femmes venus de tous les continents et qui se sentent plus proches les uns des autres que de leur propre peuple. Ils partagent les mêmes aéroports, les mêmes grands hôtels et les mêmes lieux branchés mais ignorent « les gens de rien » qui fréquentent les TER et les trains de banlieue… La superclasse mondiale, c’est une série de cercles concentriques. Au centre du cercle, quelques milliers d’hommes qui participent aux grandes conférences internationales comme Davos et le Bilderberg. Ils se retrouvent aussi dans des clubs nationaux très sélects comme Le Siècle ou la French American Foundation. C’est la Davoscratie mâtinée de Soroscratie.

Auteur : Michel Geoffroy

Prix: 24,00 €

Immigration, la catastrophe. Que faire ?

Immigration, la catastrophe. Que faire ?

Du Bataclan à Cologne, de la mer Égée à la Scandinavie : chacun le voit, l’immigration est une catastrophe pour la France et l’Europe. L’invasion les menace d’anéantissement. Ses causes ? L’explosion démographique du Sud, les guerres, mais pas seulement. Après quarante ans de déni organisé, la réalité s’impose.

Même Hollande et Merkel semblent commencer à prendre conscience des difficultés. L’Europe est en train de mourir d’un projet idéologique : le mondialisme immigrationniste marchand, le « MIM », facilité par la trahison de ses élites politiques, économiques, judiciaires, médiatiques. Cette trahison explique quarante ans de mensonges, d’omerta, d’impuissance à traiter le problème malgré les promesses.

Énarque, inspecteur général de l’administration, ancien élu régional et européen, Jean-Yves Le Gallou développe à partir de sources inédites un constat accablant aussi documenté que sans concession. Mais non sans espoir : notre patrie, notre continent, notre civilisation peuvent encore se réveiller. A condition de changer radicalement de modèle. Ici, c’est de courage qu’il va falloir faire preuve. Le temps presse !

Auteur : Jean-Yves Le Gallou

Prix: 23,00 €

Dictionnaire de novlangue (3ème édition)

Dictionnaire de novlangue (3ème édition)

Voici l’outil indispensable à qui veut comprendre le monde contemporain, livrer la bataille du vocabulaire contre la pensée perroquet et libérer la langue française de la tyrannie du politiquement correct. Ce dictionnaire de novlangue comporte plus de 1000 mots et décode le langage utilisé par les médias de l’oligarchie et celui des hommes politiques. La novlangue est un instrument d’oppression politique et idéologique, établissent ici Jean-Yves Le Gallou et Michel Geoffroy, avec un triple objectif :
– Faire prendre aux Français des vessies pour des lanternes et camoufler la réalité par le recours à des mots trompeurs, subliminaux ou sidérants.
– Rééduquer politiquement les locuteurs dans une logique « antisexiste », « antiraciste », « antipho­bies », cosmopolite et droits-de-l’hommiste.
– Expurger la langue en rendant certains mots tabous, pour que l’expression des « mauvaises pensées » devienne impossible.
Le bobardement précède le bombardement.

Auteurs : Michel Geoffroy, Jean-Yves Le Gallou et Polémia.

Prix: 20,00 €

La désinformation publicitaire

La désinformation publicitaire

Chaque Français subit chaque jour 61 minutes d’exposition publicitaire ; 2 % de la richesse produite sont consacrés au formatage de l’opinion par la publicité ; les neurosciences sont placées au service de la manipulation mentale. Enfin, comme il existe des bobards médiatiques, il y a des bobards publicitaires. Tout cela dans un double but : le conditionnement à l’acte d’achat compulsif, le conditionnement au politiquement correct. C’est dans un goulag mental que nous sommes enfermés. Comment décrypter la publicité ? Comment échapper à la désinformation publicitaire ? Comment parvenir à la contourner ? Un essai qui ne pose pas seulement un problème mais qui ouvre les voies d’une résistance.

Auteur : Jean-Yves Le Gallou / Collectif (Polémia).

Prix: 12,50 €

La tyrannie médiatique

La tyrannie médiatique

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir. Ils ne sont pas davantage le quatrième pouvoir. Ils sont progressivement devenus le premier pouvoir : celui qui s’exerce sur les esprits. Plus inquiétant, ils semblent même prendre le contrôle des autres pouvoirs, intellectuels, politiques et judiciaires. Or journaux, radios, télévisions et même certains sites d’information en ligne ne sont ni indépendants, ni libres. Ils subissent la loi d’airain publicitaire des banques et des financiers, prisonniers des préjugés de ceux qui les font, la caste journalistique (…)

Auteur : Jean-Yves Le Gallou. Éditions Via Romana (février 2013). 380 pages. ISBN-13 : 979-1090029408

Prix: 23,00 €

Les médias en servitude

Les médias en servitude

Les médias sont en servitude. En servitude publicitaire. En servitude financière. Car ce sont les banques et les grands oligarques de la superclasse mondiale qui sont aux commandes des médias français. C’est la sainte alliance du capital et des trotskystes de salle de rédaction qui formate l’opinion.

Auteur : Collectif (Polémia) avec la collaboration de Claude Lorne.

Prix: 10,00 €

Le dictionnaire de la réinformation

Le dictionnaire de la réinformation

Les mots sont des armes. Polémia fournit ici un lexique de la dissidence. Cinq cents mots clé, libérateurs, accusateurs, ou oubliés et à retrouver. Le franc-parler politique comme arme pour libérer les esprits.

Auteur : Collectif (Polémia).

Prix: 10,00 €

Immigration : l'illustion de l'intégration

Immigration : l’illustion de l’intégration

Épuisé.
Auteur : Collectif (Polémia).