Accueil | Billets | Nicolas Sarkozy laisse de mauvais souvenirs en Suisse

Nicolas Sarkozy laisse de mauvais souvenirs en Suisse

Nicolas Sarkozy laisse de mauvais souvenirs en Suisse

par | 12 juin 2014 | Billets

Nicolas Sarkozy laisse de mauvais souvenirs en Suisse

Il y en a qui ne souhaiteront clairement pas le retour de Nicolas Sarkozy. L’ancien président était l’invité phare du Swiss Economic Forum la semaine dernière à Interlaken en Suisse. Il s’agit d’un mini forum de Davos.

Cité par le journal Le Matin, Adolf Ogi, ancien président de la Confédération helvétique s’est montré très critique du séjour suisse de Nicolas Sarkozy. Il a affirmé :

« M. Sarkozy a fait son numéro. Il s’est imposé, donnant le spectacle qu’il voulait donner ».

Mais c’est la suite qui a particulièrement déplu. Nicolas Sarkozy aurait alors expliqué, selon M. Ogi, que « la Suisse devait entrer dans l’Union européenne, qu’un pays ne peut pas être gouverné par un président qui change chaque année. Ou que [son] système avec sept conseillers fédéraux est inefficace, désuet ». Une attitude  moralisatrice qui a eu beaucoup de mal à passer.

Source : Bulletin de réinformation, R.C., 10/06/2014

Mots-clefs : ,

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Je fais un donSoutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Voir aussi

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Par Ingrid Riocreux, agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique ♦ Sur son blog, Ingrid Riocreux est récemment revenue sur l'emploi de l'expression « épisode neigeux » par les médias. Avec humour, l'agrégée de lettres...

De l’incurie des autorités à la violence populaire

De l’incurie des autorités à la violence populaire

Pollux - Le Pamphlet n° 466 Juin 2017 [A l’heure où la Pologne, la Tchéquie et la Hongrie se préparent à être sanctionnées par les commissaires de l’UE pour leur refus d’accueillir des quotas de migrants, nous ressortons quelques lignes rédigées en début d’année et...