Articles

La République et la Nation sont en danger

La stratégie « Gilets jaunes » de Macron pour gagner les Européennes

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère ♦ On passe du grand débat au grand paradoxe. Le mouvement des Gilets jaunes n’avait qu’un dénominateur commun : l’antimacronisme. Or, le pouvoir qui devait être désavoué aux le 26 mai lors des élections européennes risque de s’en tirer… grâce aux Gilets jaunes !


Listes cannibales

Le scénario n’est certes pas encore certain, mais il se met en place. Le but du président est bien sur de récupérer les suffrages de la droite la plus bête du monde, celle sans convictions, cette « droite orléaniste » qui a peur de son ombre. C’est quasiment chose faite. La diabolisation médiatique des violences a déjà fait reculer ceux qui trouvaient ce mouvement sympathique vu de leur canapé. La remontée de la REM dans les sondages n’est pas cependant suffisante pour assurer le succès. Il faut encore faire baisser le RN. On connait la méthode, éprouvée depuis longtemps. On multiplie les listes cannibales, destinées à siphonner les suffrages. C’est d’autant plus efficace avec une liste de Gilets jaunes que nombre d’entre eux partagent les priorités marinistes. La stratégie des idiots utiles a déjà fait ses preuves et ça marche à chaque coup, hélas.

Mais, cette fois, il y a autre chose. Le grand débat doit déboucher sur un référendum à entrées multiples. On aura donc des questions formulées de telles façons que le oui soit certain

Voulez-vous un réexamen de l’ISF ? Etes-vous pour une régulation de l’immigration ? Une limitation du nombre des députés ? L’introduction d’une dose de proportionnelle ? Etc. Ensuite bien sûr, on verra…

On prend ici le pari que ce référendum aura lieu le même jour que l’élection européenne. Car comment un électeur répondant oui au président pourrait-il le même jour le désavouer dans d’autres urnes ?

La ficelle est évidemment grosse, mais on a déjà avalé pire. Le tout pour le respect du peuple et de la démocratie républicaine.

Il y a un risque certain que le mouvement des Gilets jaunes non seulement ne débouche pas sur un départ du président ni sur des législatives anticipées, mais lui donne de façon indirecte le moyen de sortir de l’enlisement de son quinquennat et de se refaire une santé.

Ce serait un comble, mais ce n’est pas exclu. Il serait bon d’y réfléchir pour trouver une parade à cette grande entourloupe, digne de l’ancien monde le plus politicien.

Pierre Boisghilbert
25/01/2019

Source : Correspondance Polémia

Crédit photo : Emmanuel Macron – LeWeb 2014 [CC BY-SA 2.0], via Flickr

Print Friendly, PDF & Email

La Lettre de Polémia