Articles

Face à la violence des migrants, l’Europe ne doit plus subir mais agir !

Invasion migratoire : cet été, le bal des collabos

Print Friendly, PDF & Email

Tribune libre parue sur Breizh-Info ♦ L’été et le 14 juillet sont propices aux bals populaires. Hélas, le bal des pompiers lors duquel vos grands-parents ont dansé ensemble pour la première fois a été remplacé par une forme moins sympathique en 2019 : un bal de la collaboration à l’invasion migratoire.


Désormais, le but n’est plus de trouver l’amour, mais, pardonnez-moi l’expression, de laisser les immigrés du monde entier nous la mettre profond.

Sous couvert de beaux sentiments, mais plus vraisemblablement par lâcheté ou par bêtise, et toujours par endoctrinement, lycéens, journalistes, politiciens et militants d’extrême gauche… tous veulent vous imposer la misère du monde… et vous jettent des anathèmes à tout va si vous osez exprimer un léger désaccord !

Les plus optimistes rétorqueront que les pompiers sont encore parfois de la partie. D’accord, plus pour organiser la fête mais pour venir éteindre des incendies…

Viol, assassinat, occupation, plainte et repêchage

Les cas les plus symptomatiques sont certainement trois affaires liées aux clandestins et autres « réfugiés ».

A Mont-de-Marsan, dans les Landes, Johanna Blanes, une jeune femme de 24 ans, a été violée et assassinée par un homme. Arrêté par la police, celui-ci est en fait un « réfugié » syrien de 32 ans déjà connu par la justice pour des faits de violence.

Johanna Blanes, violée et assassinée par un réfugié syrien

L’histoire a logiquement fait réagir, y compris Marine Le Pen. On pourrait s’imaginer que même ses détracteurs n’auraient rien trouvé à redire, ou, pour les plus dingues, simplement quelques accusations de récupération.  Mais l’un des syndicats lycéens de la ville va plus loin : il souhaite purement et simplement porter plainte contre la présidente du Rassemblement National pour « incitation à la haine » à cause de son tweet.

Demander des comptes et condamner un criminel sera bientôt interdit s’il s’agit d’un extra-européen.

Dans le genre « ennemis de l’intérieur », les militants de La France Insoumise ayant permis l’invasion du Panthéon sont bien placés. Plusieurs centaines d’Africains sans papiers ont en effet pénétré dans ce monument qui est devenu l’un des symboles de la République. L’opération est effectivement symbolique du mépris que ce régime inspire. Au-dessus des tombes, les envahisseurs du Panthéon dansaient, chantaient, criaient…

Les CRS ont tant bien que mal essayé de jouer un peu de la matraque (et je ne leur reprocherai pas, au contraire !) mais chaque coup porté est repris et amplifié cent fois par les cocos et autres antifas.

Une fois de plus, se défendre est devenu un crime de lèse-clandestin.

Le troisième cas est celui de l’italienne Carole Rackete. Avec son allure de punk à chien en manque de kétamine, elle se prétend « capitaine » d’un bateau, le Sea Watch, qui va chercher les Africains au large de la Libye pour les larguer dans son propre pays. De quoi s’attirer l’antipathie de pas mal de concitoyens et de Matteo Salvini. Cette jeune collabo a même été décorée par la Ville de Paris et on se demande bien pourquoi .

Les Algériens vous agacent, bande de fachos ?

Breizh-Info vous a tenu au courant des graves incidents provoqués par les supporters algériens pour la Coupe d’Afrique des Nations. D’autres médias et journalistes préfèrent, eux, s’en prendre « aux fachos » et même jouer clairement aux collabos.

C’est le cas du site d’informations 20 minutes, qui demande à ses lecteurs « à Paris, Alger, Dakar ou ailleurs » d’envoyer les plus belles photos de supporters prises pendant la compétition, confirmant implicitement que le grand remplacement est une réalité, en tous cas dans la capitale. Pour illustrer cela, ils nous montrent d’ailleurs un drapeau algérien flottant devant l’Arc de Triomphe.
Houellebecq pourrait bien se mettre à écrire un nouvel opus à son livre Soumission !

Si l’écrivain se motivait à lancer ce projet, il pourrait aussi parler de Pierre Ménès. De moins en moins pertinent lorsqu’il parle de football, le sport qu’il ne peut pas pratiquer (à moins de rester bien figé dans les cages) et qui lui permet d’être grassement payé depuis des années, il se la joue de plus en plus souvent analyste socio-politique.

Après le quart de finale joué par l’Algérie, il félicitait la sélection maghrébine pour sa victoire et demandait via son compte Twitter aux supporters de ne pas provoquer d’incidents pour ne pas « donner d’arguments aux fachos ».
Dans son esprit, l’objectif n’est donc pas tant de faire régner l’ordre public et la sécurité des Français que de faire en sorte que son discours gauchiste ne soit pas vu pour ce qu’il est : un leurre. La vérité est trop violente pour le privilégié qu’est Pierre Ménès.

Les derniers des Mohicans ?

Ces exemples vont ont énervé ? Mis en colère ? Choqué ?

Félicitations ! Vous n’avez pas encore subi de lavage de cerveau ! Malheureusement, une grande partie de la société française a de son côté choisi de suivre le sinistre modèle testé à Evergreen (aux Etats-Unis) et dont BI vous parlait récemment.
Ils n’ont pas compris que l’auto-flagellation ne leur apportera ni respect ni sécurité…et que nous pourrions bien le payer cher très rapidement.

Je me permets pour conclure de rendre hommage à Johanna Blanes, victime de l’immigration et dont le nom ne sera répété avec émotion ni à la télévision, ni à l’Assemblée nationale, ni au Vatican. Priez pour elle si vous êtes Chrétien, le Pape François ne le fera pas.

Tribune libre parue dans le média Breizh-Info
19/07/2019

Source : Breizh-Info

Print Friendly, PDF & Email

Cet article vous a plu ?

Prenez quelques instants pour vous abonner à la Lettre de Polémia afin de ne rater aucune publication.

Soutenez Polémia

Faites un don avec PayPal.