La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Société | Immigration, changements de société et mutations de civilisation.

Immigration, changements de société et mutations de civilisation.

Immigration, changements de société et mutations de civilisation.

par | 10 juillet 2013 | Société

Les migrations sont aussi vieilles que l’homme.

Ce dernier, en quête de ressources, partage, en effet, avec la plupart des espèces animales, la capacité de coloniser sans répit de nouveaux territoires accessibles.
Sans cela, l’homme n’aurait évidemment pas colonisé la planète entière dès les temps les plus reculés.


1° Mais le terme migration recouvre en réalité des choses bien différentes.

En premier lieu, il y a la colonisation de territoires vierges de toute présence humaine. En second lieu, il y a l’entrée, paisible ou violente, acceptée ou forcée, de territoires déjà occupés. C’est le second terme qui nous préoccupe ici.

2° Le XXIe siècle va être dominé par l’extraordinaire poussée démographique de l’homme, et notamment par l‘explosion démographique de l’Afrique. Selon les prévisions de l’ONU, les populations de ce continent pourraient atteindre 3,4 milliards d’individus à la fin de ce siècle. Dès lors un homme sur trois serait originaire d’Afrique. Un phénomène d’une telle ampleur ne peut qu’entraîner des conséquences difficilement imaginables, notamment en termes de flux migratoires.

3° L’immigration est, par  définition, destructrice du tissu social, à des degrés divers selon l’intensité des flux migratoires. Comme le disait Paracelse, « c’est dans la dose qu’est le poison » .

Certes, l’immigration est, en soi et en principe, un élément de dynamisme économique, ne serait-ce que du fait de la stimulation de la demande globale de consommation (*). En revanche, elle nécrose le tissu social dans lequel elle s’implante.

En d’autres termes, l’immigration massive fortifie le corps mais altère ou, au pire, porte atteinte à l’identité à l’âme des populations d’accueil.

Au delà d’un certain degré, en effet, d’une part, elle dissout les liens de solidarité et les références identitaires existant entre les différents groupes sociaux (sentiment  d’appartenance à une classe sociale, valeurs nationales, références religieuses, traditions, héritage culturel, modes de comportement etc.) et génère des tensions entre les différentes composantes de la population en quête de reconnaissance sociale et d’accès aux biens de consommation.

4° Le XXIe siècle verra l’opposition entre les nations à forte intensité migratoire – Etats-Unis, Europe à faible homogénéité sociale –  et les nations à faible intensité migratoire mais à forte homogénéité sociale : Chine, Inde, Japon, Russie, Afrique, Amérique latine, Moyen-Orient.

Quelles seront celles, des sociétés composites et des sociétés homogènes, qui  l’emporteront dans le combat pour les ressources et la domination géopolitique  régionale ou mondiale ?

5° Car les sociétés composites souffrent d’un mal originel, à savoir la difficulté, ou l’incapacité, de dégager un consensus global sur les objectifs politiques et sociétaux à atteindre. La volonté collective se disperse et se dissout entre une multitude d’individus sans liens relationnels forts entre eux, si ce n’est la satisfaction des besoins de consommation.

A cet égard, il est prévisible que les Etats-Unis, de plus en plus dominés par des minorités avides de pouvoir d’achat et de consommation de biens matériels, auront de plus en plus de difficulté à définir et à mettre en œuvre une politique étrangère au service d’une vision stratégique d’ensemble du destin américain.

Qui va survivre ou dominer le monde de demain ?

Yves-Marie Laulan
2/07/2013

Note :

(*) En fait, ce postulat, cher à Alfred Sauvy, le grand démographe, ne se vérifie pas toujours. La preuve en est la France, et l’Europe, terres d’immigration, mais frappées  néanmoins par la stagnation chronique.

Correspondance Polémia – 10/07/2013

Image : La question des migrations, en ces temps de mondialisation conflictuelle, reste, plus que jamais un sujet d’étude important pour l’ensemble des sciences sociales et humaines. « C’est que les migrations sont un phénomène social total » (Liauzu, 1996)

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Zemmour ou Marine, les leçons de la présidentielle, par François Bousquet et Jean-Yves Le Gallou

Grand Remplacement ou Grand Déclassement ? À comparer les résultats de Zemmour et de Marine, les...

Les J.O. 2024 en Seine-Saint-Denis : une folie criminelle ?

Par Camille Galic, journaliste et essayiste ♦ C’est le 26 juillet 2024 à Paris que...

Immigration dans l’UE en 2021 : plus de demandes d’asile, moins d’expulsions

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Eurostat, le service...

Les extra-européens sont-ils surreprésentés dans la pub ? [Vidéo]

Par Nicolas Faure, animateur du média Sunrise ♦ Les extra-européens sont-ils surreprésentés...

Pap Ndiaye à l’Éducation nationale : déconstruction et hypocrisie

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ La nomination de Pap Ndiaye à la...

Jean-Yves Le Gallou : « L’immigration pèse aussi sur le pouvoir d’achat ! » [Entretien]

Entretien avec Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia, à Breizh-Info ♦ En...

Parcoursup, machine à casser l’excellence… et à favoriser la Grand Remplacement ?

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ Depuis 2008, prétendument « pour...

Pouvoir d’achat : la grande arnaque ? – Par Jean-Yves Le Gallou

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Demain on rase gratis » : la...

Immigration clandestine : répartir ou renvoyer les migrants ? L’heure des choix

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Comment faire face à...

Ukraine : bienvenue dans le monde réel !

Par Michel Geoffroy, auteur de : Le Crépuscule des Lumières, Immigration de masse. L’assimilation...