Bobards d'Or 2022
Accueil | Billets | François Hollande : le piétinement, c’est maintenant

François Hollande : le piétinement, c’est maintenant

François Hollande : le piétinement, c’est maintenant

par | 8 février 2015 | Billets

Trois semaines après les tueries de Paris, le président de la République tenait la cinquième conférence de presse de son mandat. Une phrase cependant faillit tout bouleverser. Sur un ton conquérant, le président venait en effet de s’écrier : « Notre politique se décide à Paris, pas à Bruxelles ! »

Cette phrase s’inscrit, en fait, dans la logique d’union nationale – appelée encore «Esprit du 11 janvier» – que le gouvernement tente désespérément de maintenir après l’affaire Charlie Hebdo. Sur le fond, les mesures annoncées par le président ne s’opposent absolument pas aux consignes européennes. François Hollande avait ainsi prévu de rencontrer Vladimir Poutine à Moscou afin de le sermonner sur les opérations russes en Ukraine, après une visite à Kiev où il a proposé une solution de règlement du conflit avec la chancelière allemande dans ses bagages. Concernant la Grèce, il a invité le nouveau Premier ministre grec à… rencontrer Angela Merkel.

Comment le président entend‑il améliorer la situation intérieure du pays ?

Il a évoqué notamment l’instauration d’une nouvelle forme de service civique, basé sur le volontariat, auquel s’accole une « réserve citoyenne » ; des cours de laïcité à l’école, déjà dans les tuyaux avec l’aide de la Licra ; la création d’une agence nationale destinée à disséminer la population immigrée sur le territoire ; et enfin l’allocation d’un milliard de dollars pour favoriser l’écologie. Des mesures coûteuses qui ne résoudront rien. (RC – Kiosque courtois – semaine du 2 au 8 février 2015)

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Naturalisations : la machine à fabriquer des Français administratifs tourne à plein régime !

Par André Posokhow, consultant spécialiste de l'immigration ♦ En prenant en compte les...

Bernard Lugan, impérial face aux « décoloniaux »

Par Johan Hardoy ♦ En 2021, Bernard Lugan a publié Pour répondre aux « décoloniaux », aux...

De la nécessité des Bobards d’Or

Par Xavier Eman pour Présent ♦ La prestigieuse cérémonie des Bobards d'Or est organisée...

La coronafolie nous aveugle sur les manœuvres de l’oligarchie

Par Michel Geoffroy, auteur de : Le Crépuscule des Lumières, Immigration de masse. L’assimilation...

Éric Zemmour et les 500 signatures

Par Nicolas Lévine, historien, haut-fonctionnaire ♦ Le parcours du combattant des candidats...

En 2021, l’immigration clandestine vers l’UE en hausse de 57 % !

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Une déferlante :...

Parrainages : suffrage restreint contre suffrage universel

Par Pierre Boisguilbert ♦ Notre démocratie est fondée sur le suffrage universel. C’est...

« Fascisme » : retour sur un terme en vogue

Par Johan Hardoy ♦ Une mise au point sémantique de bon aloi : Fascisme, histoire d'un...

Le post-européiste Macron, promoteur d’une « Europe » post-européenne

Par Thomas Ferrier, président du Parti des Européens et essayiste ♦ Au sortir de la seconde...

Droite, gauche, extrême centre et présidentielle. Entretien avec Jean-Yves Le Gallou

Voici un point politique de rentrée par Jean-Yves Le Gallou, en réponse aux questions de l’abbé...