Articles

Et si l’on donnait la parole aux Français (XXII)

Et si l’on donnait la parole aux Français (XXII)

Chronique de Michel Geoffroy, essayiste.

Immigration, la défiance s’amplifie

72 % des personnes interrogées en France considèrent que « l’immigration est un processus inquiétant qui menace à terme notre mode de vie » ; 48 % des personnes interrogées estiment que l’immigration est un « projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelle et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent » (enquête IFOP de la Fondation Jean-Jaurès et de Conspiracy Watch du 19 et 20 décembre 2017)

– 64 % des personnes interrogées jugent le rythme de l’immigration «trop élevé ». Un jugement transversal à toutes les tranches d’âge mais les 25-34 ans, sont eux 71% à s’inquiéter d’un afflux trop intense d’immigrés, soit plus que toutes les autres tranches d’âges : 70% chez les 50-64 ans et 66% pour les 65 ans et plus (sondage IFOP L’express du 7 au 11 décembre 2017)

66 % des personnes interrogées jugent la politique migratoire de la France « trop laxiste », seulement 10% la jugent « trop ferme » ; 61% n’accordent pas leur confiance à l’exécutif pour réformer la politique migratoire et d’asile de la France (sondage Elabe BFMTV des 16 et 17 janvier 2018)

Un « sentiment d’insécurité » en progression en France et en Allemagne

58 % des allemandes interrogées déclarent que les lieux publics sont moins sûrs pour elles aujourd’hui qu’ils ne l’étaient auparavant. 48 % d’entre elles déclarent éviter déjà certaines zones de leur lieu de résidence (sondage Emnid pour « Bild am Sonntag » Focus.de du 9 janvier 2018)

45 % des personnes interrogées en France déclarent se sentir en insécurité souvent ou de temps en temps, notamment les personnes âgées de 50 ans et plus et celles habitant dans des agglomérations de plus de 100.000 habitants. Les parkings (53%) et les transports en commun (49%) sont les lieux où les Français (et notamment les femmes) se sentent le plus en insécurité, devant les lieux publics (45%), la rue (43%) ou les gares et aéroports (43%) (Baromètre BVA Orange de 12 et 13 février 2018)

63 % des personnes interrogées en France déclarent avoir subi une « incivilité » au cours de l’année passée (Baromètre BVA Orange de 12 et 13 février 2018)

Macron : la défiance durable

– Emmanuel Macron enregistre une perte de 6 points (44 % de personnes interrogées se déclarent satisfaites de son action) et de 17 points chez les classes moyennes. De son côté, le premier Ministre Edouard Philippe passe de 49 % à 46 % de satisfaits. (Sondage ifop /le Journal du dimanche du 9 au 17 février 2018)
43 % seulement des personnes interrogées ont une opinion favorable de l’action d’Emmanuel Macron en février 2018 soit une baisse de 6 points en un mois (sondage Odoxa des 21 et 22 février 2018)

Michel Geoffroy
09/03/2018

Crédit photo : George Hodan via Public Domain

Michel Geoffroy

Michel Geoffroy, ENA. Essayiste, contributeur régulier à la Fondation Polémia ; a publié en collaboration avec Jean-Yves Le Gallou différentes éditions du “Dictionnaire de Novlangue”.