Accueil | Exclusivité Polémia | Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XV)

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XV)

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XV)
Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XV)

Charlie c’est fini ! Si on a tenté de nous faire croire qu’à la suite des attentats du 11 janvier 2015 un vent « d’union nationale » et de rassemblement autour du président de la République soufflait en France, le mirage s’est vite dissipé. Comme en témoignent ces sondages. La défiance vis-à-vis de la classe politique institutionnelle est toujours aussi élevée.

Aussi bien vis-à-vis de la gauche…

77% des personnes interrogées ne souhaitent pas que François Hollande brigue un second mandat présidentiel (sondage BVA/Orange/iTélé dans Le Bulletin quotidien du 2 mars 2015).

La cote de confiance de François Hollande rechute à 25%, soit 4 points de moins par rapport à février 2015 (sondage CSA/Les Échos/Radio classique des 3 et 4 mars). Elle s’établit à 21% en avril selon l’enquête de satisfaction IFOP/Le Journal du dimanche du 19 avril 2015, soit une baisse de 4 points.

18% seulement des personnes interrogées déclarent faire confiance au président de la République « pour résoudre les problèmes qui se posent à la France » (sondage TNS Sofres/Le Figaro Magazine du 26 au 30 mars 2015).

L’action de François Hollande mécontente 79% des personnes interrogées trois ans après son accession à l’Élysée (sondage Opinionway/LCI/Le Figaro des 15 et 16 avril 2015).

81% des personnes interrogées estiment que le bilan des trois ans de François Hollande à l’Élysée est négatif (sondage Institut CSA/Atlantico des 28 et 30 avril 2015).

…que vis-à-vis de la droite

22% seulement des personnes interrogées souhaitent que Nicolas Sarkozy soit candidat aux présidentielles de 2017 contre 33% en juillet 2014 (sondage BVA/orange/iTélé des 19 et 20 février 2015).

39% des personnes interrogées désignent Alain Juppé comme la personnalité politique « préférée des Français », soit 10 points de moins par rapport à février, selon le sondage Odoxa des 19 et 20 mars 2015.

53% des personnes interrogées désapprouvent le « ni-ni » prôné par le président de l’UMP Nicolas Sarkozy vis-à-vis du Front national et du Parti socialiste (sondage CSA des 24 et 25 mars 2015).

59% des personnes interrogées ne font confiance « ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays » (sondage Opinion Way/Cevipof des 26 janvier au 4 février 2015).

Comme la défiance vis-à-vis de la politique économique…

74% des personnes interrogées estiment que les impôts locaux vont augmenter (baromètre Opinion Way pour Axis consultants/Le Figaro/BFM Business des 18 et 19 février 2015).

69% des personnes interrogées ne prévoient pas de baisse du chômage avant 2017 (Baromètre Opinion Way/Axis Consultants/Le Figaro publié le 26 mars 2015) ; 75% des personnes interrogées pensent que le chômage « ne diminuera pas de façon continue d’ici la fin du quinquennat » (sondage Odoxa/iTélé/Le Parisien des 29 et 30 avril 2015).

70% des personnes interrogées estiment que le retour de la croissance en France « n’est qu’une amélioration ponctuelle qui ne durera pas » (sondage Odoxa/Les Échos/Radio classique des 13 et 14 mai 2015).

…vis-à-vis de l’enseignement…

74% des personnes interrogées estiment que « les enfants d’aujourd’hui sont en général moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants » (sondage BVA dans Les Échos du 2 mars 2015).

7 personnes interrogées sur 10 se déclarent opposées à une législation pour interdire gifle ou fessée pour les enfants (sondage IFOP/Le Figaro dans Les Échos du 16 mars 2015).

60% des personnes interrogées estiment que la manifestation des enseignants contre la réforme du collège du 19 mai 2015 est justifiée (sondage Odoxa/iTélé des 13 et 14 mai 2015).

…comme vis-à-vis de l’immigration et de l’islam

69% des personnes interrogées estiment qu’il y a « trop d’immigrés en France » et 56% que « l’islam représente une menace pour la République » (sondage Opinion Way/Cevipof du 26 janvier au 4 février 2015).

53% des personnes interrogées se déclarent opposées à ce que les cantines des écoles publiques proposent des repas sans porc (sondage Odoxa/CQFD/iTélé des 19 et 20 mars 2015).

45% des personnes interrogées se déclarent opposées à la construction de nouvelles mosquées en France (sondage IFOP/Valeurs actuelles des 18 et 19 mars 2015).

Bref, Charlie c’est fini !

Michel Geoffroy
20/05/2015

Voir ou revoir

Michel Geoffroy

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Je fais un donSoutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Voir aussi