La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Le chiffre | 95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

par | 19 septembre 2013 | Le chiffre

Le gouvernement reste silencieux sur la dette historique attendue en 2014 : les ministres de Bercy Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve se sont montrés récemment très discrets sur le sujet  de la dette.
Après avoir dépassé 93 % du PIB en 2013, le taux d’endettement de la France devrait dépasser 95 % du PIB fin 2014, soit près de 1 950 milliards d’euros, c’est‑à‑dire environ 30.000 euros par Français. Ainsi, après avoir été sous‑estimé, ce taux se révèle supérieur au taux de 94,3 % avancé au printemps par le gouvernement dans le programme de stabilité transmis à la Commission européenne. Cette augmentation de la dette rapportée au PIB ne serait pas inévitable si la croissance était suffisante. En effet, une croissance de 2 % alliée à des efforts structurels pourraient permettre à l’endettement de décroître, mais ce pas avant 2015. Dans ces conditions optimistes, le ratio de dette diminuerait de deux points par an en moyenne.
Alors, les causes profondes de cette dette de plus en plus lourde ? Outre le poids de la dette des collectivités locales, la crise alourdit immanquablement la dette de la Sécurité sociale, par des rentrées de cotisations plus faibles et des coûts d’indemnisation croissants.
Mais il s’agit aussi en grande partie des plans de soutien financier à la zone euro, qui sont imposés par les institutions supranationales. Pour la France, le coût de ces plans a atteint 48 milliards d’euros en 2012 et devrait atteindre 62 milliards fin 2013, et presque 70 milliards fin 2014. Il faut savoir que sans ce soutien à la zone euro, la dette de notre pays en 2014 serait inférieure à hauteur de 2,5 % du PIB. (Bulletin de réinformation de R.C. du 19/09/2013.)

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Éric Zemmour : « Je me battrai de toutes mes forces contre la répartition de migrants dans la ruralité »

Par Éric Zemmour ♦ Dans son discours aux préfets du 15 septembre, Emmanuel Macron a acté le...

À l’ONU, la leçon du président Serbe sur l’Ukraine et l’OTAN

Par Pierre Boisguilbert ♦ Le discours le plus pertinent n’a pas été le plus médiatisé. Les...

Disparition de François-Bernard Huyghe, un phare en pleine tempête

Par Goulven Laënnec ♦ Penseur joyeux et tragique de la modernité et de la post modernité,...

Le syndrome du canard : comment les organisations en déclin s’habituent à la médiocrité

Par Philippe Silberzahn, auteur et professeur de stratégie ♦ Les lecteurs de Polémia...

Propagande, censure… Le « tournant environnemental » de Radio France

Par Rémy Prud’homme, professeur des universités (émérite) ♦ Nous partageons ici avec les...

Viktor Orbán, le bilan de douze années au pouvoir

Par Johan Hardoy ♦ En 2016, le journaliste franco-hongrois Ferenc Almássy (bien connu de...

Allemagne. Entretien avec Stefan Marzischewski-Drewes, candidat de l’AfD en Basse-Saxe

Par Nicolas Faure, spécialiste de l’Allemagne et traducteur (à ne pas confondre avec Nicolas Faure...

Tronquer ce monde qu’ils ne sauraient voir

Par Laurence Maugest, essayiste ♦ Une citation de Charles Péguy revient souvent,...

Toujours plus d’immigration à prévoir pendant le 2e quinquennat Macron

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ L’immigration...