Accueil | Le chiffre | 95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

95 % du PIB fin 2014 : taux d’endettement de la France en 2014

par | 19 septembre 2013 | Le chiffre

Le gouvernement reste silencieux sur la dette historique attendue en 2014 : les ministres de Bercy Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve se sont montrés récemment très discrets sur le sujet  de la dette.
Après avoir dépassé 93 % du PIB en 2013, le taux d’endettement de la France devrait dépasser 95 % du PIB fin 2014, soit près de 1 950 milliards d’euros, c’est‑à‑dire environ 30.000 euros par Français. Ainsi, après avoir été sous‑estimé, ce taux se révèle supérieur au taux de 94,3 % avancé au printemps par le gouvernement dans le programme de stabilité transmis à la Commission européenne. Cette augmentation de la dette rapportée au PIB ne serait pas inévitable si la croissance était suffisante. En effet, une croissance de 2 % alliée à des efforts structurels pourraient permettre à l’endettement de décroître, mais ce pas avant 2015. Dans ces conditions optimistes, le ratio de dette diminuerait de deux points par an en moyenne.
Alors, les causes profondes de cette dette de plus en plus lourde ? Outre le poids de la dette des collectivités locales, la crise alourdit immanquablement la dette de la Sécurité sociale, par des rentrées de cotisations plus faibles et des coûts d’indemnisation croissants.
Mais il s’agit aussi en grande partie des plans de soutien financier à la zone euro, qui sont imposés par les institutions supranationales. Pour la France, le coût de ces plans a atteint 48 milliards d’euros en 2012 et devrait atteindre 62 milliards fin 2013, et presque 70 milliards fin 2014. Il faut savoir que sans ce soutien à la zone euro, la dette de notre pays en 2014 serait inférieure à hauteur de 2,5 % du PIB. (Bulletin de réinformation de R.C. du 19/09/2013.)

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

« Manuel de lutte contre la diabolisation », l’arme affutée de Jean-Yves Le Gallou

Par Rémi Soulié, auteur de Racination ♦ Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation...

Covid-19. 123 morts en 24 heures, la « fake news » de la peur

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

I-Média n°314 – Deux journalistes menacées de mort par des islamistes

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Beaucoup de musulmans étrangers vivant en France votent islamiste

Par Paul Tormenen, juriste ♦ La France compte la plus importante communauté musulmane...

Face à l’Iran, les pays sunnites se rapprochent d’Israël grâce à Donald Trump

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Un été meurtrier pour la macronie

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XXXVII) Par Michel Geoffroy, auteur de La...

Peine de mort : pour un vrai débat

Rediffusion Polémia - François Mitterrand a ouvert symboliquement sa présidence en abolissant la...

Rétablir la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

La peine de mort frappe d’effroi par son caractère implacable et définitif. Son évocation prête...

Au pays de la peine de mort réservée aux victimes innocentes

Rediffusion Polémia - Alors qu'un sondage récent IPSOS/Sopra donne le chiffre de 55% de Français...

Face au chantage aux « valeurs de la république », pourquoi pas la sécession ?

Par Julien Dir, contributeur à Breizh-Info ♦ Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant...