Accueil | Société | Quatre millions d’immigrés supplémentaires d’ici à 2025 !

Quatre millions d’immigrés supplémentaires d’ici à 2025 !

Quatre millions d’immigrés supplémentaires d’ici à 2025 !

par | 14 février 2014 | Société

Les prévisions du PDG d’EDF retenues par le gouvernement.

Le journal « Le Monde* » a fait paraître, le mardi 11 février à sa page 6, un article sur les manœuvres de l’Elysée concernant le nucléaire. Le président de la République s’était engagé à réduire de 75 à 50% la part de l’électricité d’origine nucléaire d’ici à 2025, ce qui avait amené les Verts à tabler sur la fermeture d’une vingtaine de réacteurs.


En réalité, selon l’article, des centrales seront bien fermées mais seront remplacées par des EPR de troisième ou quatrième génération afin de maintenir une puissance du parc nucléaire constante. Mais alors que sont devenus les engagements de Hollande ? Les trahirait-il ? Ce ne serait pourtant pas dans ses habitudes !

Le journal « de référence » donne l’explication :

« Quant à la chute à 50% de l’atome dans le mix électrique d’ici à 2025, le raisonnement du PDG d’EDF, Henri Proglio, a visiblement fait mouche auprès de plusieurs ministres : la part relative du nucléaire diminuera mécaniquement en raison de la hausse de la consommation d’électricité liée aux nouvelles technologies et à une population forte de 6 millions d’habitants supplémentaires ».

Six millions ! En 11 ans !

Sur quel fondement H. Proglio peut-il décompter une telle progression de 6 millions d’habitants qui amènerait la population de notre pays à un total de 71 millions en 2025 ? Le solde démographique naturel entre les naissances et les décès est en effet d’environ 260.000 en 2008 (Assimilation, la fin du modèle français, de Michèle Tribalat, p. 68), ce qui représente 2.860.000 nouveaux petits Français sur la période. Mais alors la différence : 3.140.000, que peut-elle représenter sinon un solde migratoire d’environ 285.000 personnes par an sur 11 années ? Ce solde migratoire doit tenir compte  du chiffre net annuel négatif de l’expatriation de Français vers l’étranger : 80.000 par an (selon J.P. Gourévitch), beaucoup pour ne pas revenir, ce qui représente en fait un flux annuel d’immigration de 365.000 personnes et non plus de 200.000 comme c’est fréquemment admis pour arriver au chiffre prévisionnel du patron d’EDF. Sur onze années ce flux d’immigration représente quatre millions d’immigrés supplémentaires d’ici à 2025.

Comment concilier ce chiffre impressionnant avec le solde migratoire de 75.000 personnes affiché par les estimables X. Chojnicki et L. Ragot (p. 24 de leur livre L’Immigration coûte cher à la France. Qu’en pensent les économistes ?**) qui affirment que la France est un pays de faible immigration ? H. Proglio se serait-il trompé ? C’est improbable de la part du président d’EDF que ses fonctions conduisent à disposer de renseignements puisés aux meilleures sources. Aurait- il inventé ce chiffre pour appuyer son argumentation ? Cela semble difficile puisque c’est celui-ci qui a convaincu plusieurs ministres socialistes, par nature très compétents comme ils le démontrent tous les jours, de maintenir la puissance actuelle du parc nucléaire. L’auteur de l’article, Marie France Baudet, se serait-elle fourvoyée ? Non, pas une journaliste du quotidien « de référence ».

Peut-être le PDG d’EDF a-t-il tout simplement eu un mot de trop et dévoilé ce que veulent et savent les membres de la caste gouvernante de ce pays. Leur objectif, d’ici 11 ans, serait donc de 4 millions d’immigrés de plus en France, quelles que soient les conséquences. Il ne leur reste plus, pressés par leur éthique de transparence habituelle, qu’à le confirmer ou l’infirmer.

 André Posokhow
Expert-comptable. Consultant
14/02/2014

 Notes :

(*) Voir article Le Monde.fr
Se reporter à l’intertitre Maintien du Parc, deuxième alinéa :
« Quant à la chute à 50 % de l’atome dans le mix électrique d’ici à 2025, le raisonnement du PDG d’EDF, Henri Proglio, a visiblement fait mouche auprès de plusieurs ministres : la part relative du nucléaire diminuera mécaniquement en raison de la hausse de la consommation d’électricité liée aux nouvelles technologies et à une population forte de 6 millions d’habitants supplémentaires. »

(**) « L’immigration coûte cher à la France. Qu’en pense les économistes ». De Xavier Chojnicki et de Lionel Ragot.

Correspondance Polémia – 14/02/2014

Image : Strasbourg, 1er août 2011. Prière au sein de la mosquée, le 1er août 2011 PATRICK HERTZOG / AFP

 

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Affolement et hystérie au sein de la Macronie

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

I-Média n°348 – Délitement : militaires et policiers brisent l’omerta

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Trois revues consacrées à l’immigration, un même constat d’urgence

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ À l’heure où le...

Éoliennes : une énergie coûteuse et inefficace

Par Vianney Frin, membre de l'association Action Écologie ♦ En novembre dernier, Barbara...

Napoléon fait de l’ombre au Naboléon élyséen

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe...

Sur les pas de Napoléon à Sainte-Hélène, une vidéo exceptionnelle

À l'occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon, Le Figaro a publié une vidéo exceptionnelle....

I-Média n°347 – Zemmour, d’Ornellas, Trump… Censure générale !

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Napoléon – 1969, 2021 : heurs et malheurs de deux bicentenaires

Par Jean-Yves Le Gallou ♦ Les débats font rage autour des célébrations du bicentenaire de...

Parution : Napoléon. L’enfant corse qui devient empereur

Deux siècles après la mort de Napoléon Bonaparte (1769 — 1821), que les enfants savent-ils de son...

Le Conseil d’État, une officine socialiste, liberticide et immigrationniste. Par Jean-Yves Le Gallou

Par Jean-Yves Le Gallou ♦ Les dirigeants de Génération Identitaire ont déposé un recours...