La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Politique | Plus d’immigration sous Macron que sous Hollande !

Plus d’immigration sous Macron que sous Hollande !

Plus d’immigration sous Macron que sous Hollande !

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le mandat présidentiel d’Emmanuel Macron touche à sa fin. Le bilan que l’on peut en tirer sur le plan migratoire est catastrophique. En dépit d’une grave crise économique et sanitaire, l’immigration extra-européenne durant les cinq dernières années aura été en France d’une ampleur inégalée depuis plusieurs décennies. Emmanuel Macron a en effet réussi à surpasser le socialiste François Hollande en la matière. Les élections qui auront lieu en avril et mai 2022 seront à cet égard capitales pour l’avenir du pays : le choix sera d’accepter toujours plus d’immigration et d’islamisation subies ou d’y mettre un coup d’arrêt brutal.
Avant de présenter les chiffres de l’immigration durant le quinquennat d’E. Macron, il est essentiel de revenir sur le contexte dans lequel celle-ci a été « organisée », en fait subie. Et, en la matière, le moins que l’on puisse dire est que peu d’arguments plaident en faveur de la poursuite de l’immigration extra-européenne.

 

Une crise économique et sanitaire d’une rare ampleur

Sur le plan économique, le début du quinquennat d’Emmanuel Macron a été marqué par une légère amélioration sur le marché du travail. Les nombreuses radiations de chômeurs par Pôle emploi ont favorisé une baisse passagère du nombre de chômeurs (1).

À partir du mois de mars 2020, la paralysie économique du pays organisée par le gouvernement et motivée par la pandémie de coronavirus a, en dépit de mesures de soutien inédites, plongé l’économie dans une sévère récession. Si la casse a été limitée, c’est au prix de la distribution massive d’aides (activité partielle, PGE, etc.), qui se poursuivent encore actuellement.

Le ministre de l’Économie s’est targué récemment d’une nouvelle baisse du nombre de demandeurs d’emploi. C’est oublier un peu vite que, malgré un léger infléchissement, le chômage est à un niveau inégalé depuis de nombreuses années. Fin 2021, la France comptait 5 871 200 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (cat. A, B, C) (2).

Une partie importante de la population qui vit en France est en marge de la société, un phénomène qui concerne en particulier de très nombreux jeunes ni en emploi, ni en stage, ni en formation (3). Le nombre d’allocataires d’un minimum social est de plus en plus considérable : 4,47 millions de personnes au 3e trimestre 2021 (4).

Les fondamentaux de l’économie française sont mauvais : la désindustrialisation se poursuit, le budget de l’État est constamment en déficit, la dette a très fortement augmenté durant les dernières années, une augmentation qui, comme le soulignait la Cour des comptes récemment, n’est pas seulement imputable aux mesures exceptionnelles liées à la pandémie de coronavirus (5). L’économie française, grevée par les dépenses sociales, est une économie de « flambeurs », dont le principal moteur, la consommation, est alimenté par le déficit budgétaire et soutenu par l’immigration.

Le voile islamique, signe visible de la transformation de la société française

Sur le plan sociétal, en dépit de quelques mesures de lutte contre l’islamisme radical, l’islamisation de la France s’accélère, tant « qualitativement » que « quantitativement ». Le port du voile se généralise parmi les femmes musulmanes, le halal se développe à vitesse accélérée, de nombreux jeunes musulmans ont une conception de leur foi plus rigoriste que leurs aînés, en rupture avec les mœurs de la société française (6). L’immigration contribue à la transformation accélérée de la société française : les Maghrébins sont en effet les plus représentés parmi les bénéficiaires des premiers titres de séjour et de l’acquisition de la nationalité française (7).

L’immigration extra-européenne pendant le quinquennat d’E. Macron

Pourtant, en dépit de tous ces éléments, l’immigration extra-européenne a été d’une rare ampleur durant le quinquennat d’Emmanuel Macron : l’actuel président de la République a en effet un bilan bien pire en la matière que son prédécesseur socialiste, François Hollande.

L’immigration extra-européenne est repartie fortement à la hausse en France en 2021

Les premiers titres de séjour délivrés

De 2017 à 2021, 1 278 374 premiers titres de séjour ont été délivrés à des étrangers extra-européens.

Sous le mandat de F. Hollande, de 2012 à 2016, ils ont été au nombre de 1 054 909. L’administration française a délivré 21 % de plus de premiers titres de séjour pendant le mandat d’E. Macron que pendant celui de F. Hollande. La part des premiers titres de séjour délivrés pour le travail est très minoritaire. L’ampleur de l’immigration extra-européenne ne serait pas possible sans les nombreux droits dont disposent les étrangers pour s’installer en France (regroupement familial, asile, etc.) (8).

Les demandes d’asile

611 404 demandes d’asile ont été déposées sous le mandat d’E. Macron entre 2017 et 2021. Sous la présidence de F. Hollande, de 2012 à 2016, elles étaient au nombre de 348 770. Le nombre de demandes d’asile déposées en France a augmenté de 75 % entre le mandat d’E. Macron et celui de F. Hollande.

En matière d’attribution de l’asile, les chiffres explosent également : alors que sous le mandat de F. Hollande, de 2012 à 2016, 82 050 personnes ont bénéficié de la protection humanitaire (asile et protection subsidiaire, hors mineurs accompagnants), elles ont été au nombre de 188 864 à en bénéficier durant le mandat d’E. Macron entre 2017 et 2021, soit une augmentation de 130 %.

Les capacités d’hébergement des migrants ont en parallèle considérablement augmenté : le nombre de places du dispositif national d’accueil (DNA) est passé de 49 465 en 2014 à 118 087 en 2022, sans compter les nuitées à l’hôtel payées par le contribuable (9).

Malgré cet effort considérable, en 2020, seulement 52 % des demandeurs d’asile pouvant prétendre à une prise en charge dans le DNA y étaient hébergés. Il est vrai que les déboutés de l’asile peuvent s’y maintenir indéfiniment. La part des étrangers dans la population sans domicile fixe est passée de 38 % en 2001 à 56 % en 2021 (10). L’augmentation des capacités d’accueil n’a donc fait qu’accroître l’appel d’air et n’a aucunement résolu les problèmes existants.

Comment réduire drastiquement le nombre de demandes d’asile en France ?

Les acquisitions de la nationalité française

De 2017 à 2021, l’administration française a accordé la nationalité française à 393 625 étrangers par décret et déclaration. Ils étaient 531 700 sous le mandat de F. Hollande entre 2012 et 2016. Les ressortissants des pays du Maghreb sont depuis plusieurs années les plus représentés parmi les bénéficiaires de cette mesure.

Les mineurs non accompagnés

En stock, les derniers chiffres connus font ressortir un nombre de 40 000 mineurs non accompagnés au 31 décembre 2019, pour un coût moyen de 50 000 euros par jeune par an (11).

En flux, 16 000 nouveaux MNA ont été pris en charge en 2019, 9 500 en 2020 et 11 300 en 2021 (12).

C’est sans compter les nombreux jeunes extra-européens reconnus majeurs qui se maintiennent illégalement sur le territoire, faute de politique volontariste d’éloignement.

Les éloignements des étrangers en situation irrégulière

Le nombre d’éloignements d’étrangers en situation irrégulière entre 2017 et 2021 a été de 121 231, alors qu’il était de 145 812 sous le mandat de F. Hollande.

Le nombre d’éloignements sous Macron a donc baissé de 16,8 % par rapport à ceux organisés durant le quinquennat de F. Hollande.

Le nombre de retours forcés exécutés ne fait que baisser depuis 2019 : il est passé de 18 906 cette année-là à 3 782 en 2021.

Le stock de clandestins a été évalué par le ministre de l’Intérieur lors d’une interview au journal Le Parisien le 20 novembre 2021 entre 600 000 et 700 000, un chiffre qui apparaît grandement minoré au regard d’autres estimations (13).

Immigration : comment expulser tous les étrangers en situation irrégulière ?

Les admissions exceptionnelles au séjour

Chaque année, l’État procède à l’admission exceptionnelle au séjour de dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, autrement appelée « régularisation ». Entre 2017 et 2021, le gouvernement français a autorisé 141 617 régularisations de clandestins, ce qui constitue une prime à l’illégalité (14).

Les soins pour les clandestins

383 000 étrangers en situation irrégulière ont bénéficié de l’aide médicale d’État en 2020, alors qu’ils étaient 252 437 en 2012, ce qui représente une progression de 51 %.

Le budget de l’AME est passé de 867 millions d’euros en 2017 à 1,078 milliard en 2022, soit une progression de 23 % (15).

Dans un rapport rendu public le 26 mai 2021, la députée Véronique Louwagie (LR) évaluait plus globalement à plus d’1,5 milliard d’euros par an le coût des soins dispensés aux étrangers en situation irrégulière (16).

La politique anti-immigration du Danemark, un exemple à suivre ?

Les moyens mis en œuvre par Macron pour l’immigration et l’asile

Le gouvernement a mis en œuvre 19 programmes en faveur de l’immigration et l’asile, répartis au sein de 13 missions budgétaires. Le coût annuel direct « officiel » de la politique française de l’immigration et de l’intégration est passé de 5,8 milliards d’euros en 2018 à 6,9 milliards d’euros en 2021, soit une progression de 19 % (17).

Cette évaluation ne prend pas en compte les coûts indirects, les étrangers étant surreprésentés parmi :

  • les demandeurs d’emploi,
  • les bénéficiaires des prestations sociales,
  • les détenus,
  • les occupants de logements sociaux,
  • les bénéficiaires de la « politique de la ville », etc.

 

Ce bilan quantitatif de l’immigration durant le quinquennat d’Emmanuel Macron montre que le président de la République n’a aucunement cherché à la limiter. Bien au contraire, il a multiplié les mesures afin d’en organiser toujours plus. Nous présenterons dans un prochain article le bilan calamiteux des rares objectifs de régulation fixés par E. Macron depuis 2017 ainsi que différentes mesures prises par le gouvernement qui contribuent à l’accueil toujours plus considérable de migrants clandestins et illégaux.

Paul Tormenen
09/03/2022

(1) https://www.alternatives-economiques.fr/cest-reparti-radiations-de-chomeurs-4-autres-infographies-a-ne-pa/00101022
(2) https://statistiques.pole-emploi.org/stmt/publication
(3) https://www.lefigaro.fr/vox/societe/pierre-vermeren-les-jeunes-hommes-sont-ils-en-trop-dans-la-societe-francaise-20210914
(4) https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/une-forte-hausse-du-nombre-dallocataires-de-minima-sociaux-en-2020-un-reflux
(5) https://www.ccomptes.fr/fr/publications/la-situation-et-les-perspectives-des-finances-publiques-12
(6) https://www.polemia.com/islamisation-france-pourra-pas-dire-savait-pas/
(7) https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Etudes-et-statistiques/Chiffres-cles-sejour-visas-eloignements-asile-acces-a-la-nationalite/Les-chiffres-2021-publication-annuelle-parue-le-20-janvier-2022
(8) https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Etudes-et-statistiques/Chiffres-cles-sejour-visas-eloignements-asile-acces-a-la-nationalite/Archives
(9) https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_fin/l15b4524-tiii-a27_rapport-fond#_Toc256000003
Chiffres du DNA 2014 :
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/opendata/AVISANR5L15B0278-tIII.html
(10) https://www.federationsolidarite.org/wp-content/uploads/2021/10/Analyse-PAP-2022.pdf
(11) https://www.departements.fr/wp-content/uploads/2020/10/Fiche-info-MNA-janvier-2021.pdf
(12) https://www.lefigaro.fr/actualite-france/l-etat-tente-de-contenir-l-afflux-de-mineurs-isoles-20220131
(13) https://www.leparisien.fr/politique/lr-singe-eric-zemmour-et-marine-le-pen-immigration-insecurite-gerald-darmanin-defend-son-bilan-20-11-2021-PXACB77I2VALLC563M7RFLVJ6Q.php
(14) https://www.immigration.interieur.gouv.fr/fr/Info-ressources/Etudes-et-statistiques/Chiffres-cles-sejour-visas-eloignements-asile-acces-a-la-nationalite/Les-chiffres-2021-publication-annuelle-parue-le-20-janvier-2022
(15) Budget de l’AME :
https://www.senat.fr/rap/l21-163-328/l21-163-3285.html
(16) Chiffrage du coût des soins aux clandestins :
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_fin/l15b4195-a38_rapport-fond#_Toc256000013
(17) https://www.budget.gouv.fr/documentation/documents-budgetaires/exercice-2022/projet-de-loi-de-finances/budget-general/immigration-asile-et-integration

Source : Correspondance Polémia

Crédit photo : Capture d’écran YouTube

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Zemmour ou Marine, les leçons de la présidentielle, par François Bousquet et Jean-Yves Le Gallou

Grand Remplacement ou Grand Déclassement ? À comparer les résultats de Zemmour et de Marine, les...

Les J.O. 2024 en Seine-Saint-Denis : une folie criminelle ?

Par Camille Galic, journaliste et essayiste ♦ C’est le 26 juillet 2024 à Paris que...

Immigration dans l’UE en 2021 : plus de demandes d’asile, moins d’expulsions

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Eurostat, le service...

Les extra-européens sont-ils surreprésentés dans la pub ? [Vidéo]

Par Nicolas Faure, animateur du média Sunrise ♦ Les extra-européens sont-ils surreprésentés...

Pap Ndiaye à l’Éducation nationale : déconstruction et hypocrisie

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ La nomination de Pap Ndiaye à la...

Jean-Yves Le Gallou : « L’immigration pèse aussi sur le pouvoir d’achat ! » [Entretien]

Entretien avec Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia, à Breizh-Info ♦ En...

Parcoursup, machine à casser l’excellence… et à favoriser la Grand Remplacement ?

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ Depuis 2008, prétendument « pour...

Pouvoir d’achat : la grande arnaque ? – Par Jean-Yves Le Gallou

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Demain on rase gratis » : la...

Immigration clandestine : répartir ou renvoyer les migrants ? L’heure des choix

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Comment faire face à...

Ukraine : bienvenue dans le monde réel !

Par Michel Geoffroy, auteur de : Le Crépuscule des Lumières, Immigration de masse. L’assimilation...