Accueil | Géopolitique | L’Espagne… son drapeau

L’Espagne… son drapeau

L’Espagne… son drapeau

par | 5 novembre 2017 | Géopolitique

Par Ivan Rioufol, journaliste, chroniqueur et membre du comité éditorial au Figaro, auteur de nombreux ouvrages politico-sociétaux.


L’Espagne n’a plus honte de son drapeau

Les Espagnols, à leur tour, passent outre les éructations de ceux qui, depuis des lustres, traitent de fachos les patriotes. Beaucoup de braves gens ne se sentent plus honteux d’être attachés à leur nation et à leur drapeau. Une inhibition idéologique est tombée là-bas, comme elle tombe en France et ailleurs en Europe.

Il suffit d’écouter les témoignages de l’Espagne silencieuse, ces derniers jours dans les reportages, pour se convaincre d’un réveil de la nation unifiée.

Ceux des Catalans qui militent pour l’indépendance de leur région ont probablement perdu leur combat. Ils ne peuvent reprocher à l’Espagne ce qu’ils s’apprêtaient à faire dans l’illégalité : affirmer l’identité d’un peuple autour d’un Etat. Mardi soir, le leader séparatiste, Carles Puigdemont, a reconnu sa position de faiblesse en se contentant d’annoncer une indépendance symbolique. Cet aveu d’échec risque de conforter Madrid dans son intransigeance légaliste. La manifestation monstre de dimanche, qui a fait descendre des milliers d’anti-indépendantistes dans les rues de Barcelone, a libéré l’expression d’un sentiment d’appartenance, naguère interdit par le terrorisme intellectuel né en réaction au nationalisme franquiste. La monarchie pourrait bien être le grand vainqueur de ce bras de fer : c’est la fermeté inattendue du roi Felipe VI, mercredi dernier, qui semble être à l’origine de ce sursaut collectif.

Pour ceux qui persistent à considérer les questions identitaires comme marginales, la Catalogne et l’Espagne leur apportent en tout cas deux spectaculaires démentis. Ce sont les idéaux et les passions élevées qui font descendre les gens dans les rues, et non les réclamations sur le dégel du point d’indice ou la suppression du jour de carence : ces dernières revendications des fonctionnaires français ont récolté, mardi, le fiasco mérité.

Les grandes manifestations que la France a connues ont toutes été motivées au nom de grands principes immatériels, mis au service de l’Ecole ou de la Famille. La Nation est un thème qui peut, demain, tout pareillement mobiliser.

De ce point de vue, Laurent Wauquiez a tort quand il s’oblige, ce mercredi sur RTL, à marquer des distances avec Sens Commun, émanation de la Manif pour Tous au sein des Républicains. Le futur probable président LR a pris cette position de retrait pour s’opposer au président de Sens Commun, Christophe Billan, qui s’est dit prêt, dans L’Incorrect, à une « plateforme » politique avec Marion Maréchal-Le Pen, ex-députée FN. Cette figure obligée de Wauquiez risque de replonger la droite dans le formol d’un conformisme dont les Espagnols, libérés des tabous, tentent enfin de s’échapper.

Ivan Rioufol
12/10/2017

Source : Paru sur blog.lefigaro.fr/rioufol, 11 octobre 2017.

Correspondance polémia – 27/10/2017

Crédit photo : Efraimstochter via pixabay (cc)

Voir aussi : Forum de la Dissidence, rendez-vous à ne pas manquer, samedi 18 novembre à Paris

https://twitter.com/_polemia/status/920308147167940608

« Face à Macron : une bonne droite ! » - 3e Forum de la Dissidence (18/11)
Lire cette vidéo sur YouTube.

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Islamisation et immigration… D’un délire idéologique à l’autre

Par Gérard Dussouy, professeur émérite des universités, essayiste ♦ De tous les bords en...

Blanquer à l’Éducation nationale, la dictature en marche

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ C'était couru d'avance ! Pour qui...

Les médias veulent descendre Éric Zemmour

Par Pierre Boisguilbert ♦ Depuis plusieurs jours, l’offensive politico-médiatique contre...

« Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire » : slogan éculé et mensonger

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Les immigrés font le boulot...

États-Unis : le vent de la défaite souffle dans le camp démocrate

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Les démocrates sur la sellette attendent...

BHL-Zemmour : devoir de mémoire contre devoir d’histoire

Par Pierre Boisguilbert ♦ Eric Zemmour aime les Français, Bernard-Henri Lévy hait « tout ce...

17 octobre 1961 : un « massacre » imaginaire, par Bernard Lugan

Par Bernard Lugan, historien spécialiste de l'Afrique, notamment auteur de Algérie, l'histoire à...

Union européenne : taper du poing sur la table, avant de la renverser !

Par Paul Derey ♦ Les critiques de l’Union européenne sont omniprésentes à droite, mais les...

Immigration : comment expulser tous les étrangers en situation irrégulière ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 (3) Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...

L’Union européenne, source de nos problèmes… vraiment ?

Par Paul Derey ♦ L’ancien commissaire européen et deux fois ministre des Affaires...