Bobards 2024
Accueil | Billets | Le mépris des “élites” pour le peuple

Le mépris des “élites” pour le peuple

Le mépris des “élites” pour le peuple

par | 11 juillet 2013 | Billets

[…] Le peuple  préfère certaines orientations, l’élite d’autres. Mais l’élite fait comme si elle avait toutes les délégations nécessaires pour agir à sa guise, souvent contre l’avis des citoyens. Les politiques pensent avoir hérité à leur seul usage du pouvoir de coercition et ils l’exercent du plus fort qu’ils peuvent, droite et gauche confondues.

Il n’y a, par exemple, aucune différence entre la ratification du traité de Lisbonne, contraire au référendum, par les parlementaires aux ordres de Nicolas Sarkozy et l’adoption au pas charge avec vote à mains levée du “mariage pour tous” ordonné par François hollande. Dans les deux cas, le peuple ne suit pas correctement : donc l’État va le dresser pour le faire plier, puisque son bien supérieur, confié aux soins éclairés de nos politiciens, le commande. […]

Source : Jacques Ernewein, Les 4 Vérités Hebdo, n° 895, 05/06/2013

Mots-clefs : ,

Rendez-vous le 5 mars pour les Bobards d’Or !

Bobards 2024

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Voir aussi

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Par Ingrid Riocreux, agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique ♦ Sur son blog, Ingrid Riocreux est récemment revenue sur l'emploi de l'expression « épisode neigeux » par les médias. Avec humour, l'agrégée de lettres...

De l’incurie des autorités à la violence populaire

De l’incurie des autorités à la violence populaire

Pollux - Le Pamphlet n° 466 Juin 2017 [A l’heure où la Pologne, la Tchéquie et la Hongrie se préparent à être sanctionnées par les commissaires de l’UE pour leur refus d’accueillir des quotas de migrants, nous ressortons quelques lignes rédigées en début d’année et...