Accueil | Billets | L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté une proposition de loi sur la reconnaissance du vote blanc

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté une proposition de loi sur la reconnaissance du vote blanc

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté une proposition de loi sur la reconnaissance du vote blanc

par | 15 février 2014 | Billets

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté une proposition de loi sur la reconnaissance du vote blanc

Jusqu’à présent le fait de voter blanc, c’est-à-dire de ne pas mettre de nom de candidat dans une enveloppe, ou de mettre un papier blanc, n’était pas reconnu. Ce vote était comptabilisé avec les votes nuls et n’apparaissait donc pas dans les résultats définitifs. Selon son rapporteur, cette nouvelle loi serait : « Une avancée dans la transparence qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années. »

Mais si l’on la regarde en détail, cette loi ne semble être que de la poudre aux yeux…

Elle distingue désormais bien le vote blanc du vote nul ou de l’abstention lors du dépouillement. Pourtant, ce vote ne sera toujours pas comptabilisés dans les suffrages exprimés qui sont retenus uniquement autour des candidats. De plus, cette distinction dans le dépouillement ne sera pas applicable pour l’élection présidentielle et pour les référendums locaux.
Cela ne va donc rien changer pour les électeurs qui ne verront toujours pas leur vote comptabilisé. Quelles étaient donc les motivations pour les députés d’adopter une telle mesure ?

Face aux derniers sondages démontrant qu’un Français sur trois accorde sa confiance au Front national, les députés auraient-ils eu donc peur ? C’est en tout cas l’impression que laisse la sénatrice écologiste Hélène Lipietz qui voit dans le vote blanc une façon de « canaliser une partie du vote contestataire. […] Mieux vaut voter blanc que bleu Marine. »

Soulignons que le vote blanc est loin d’être anecdotique au vu de son importance lors des précédentes élections. Pour le référendum sur l’élargissement de la communauté européenne, par exemple, plus de deux millions d’électeurs avaient voté blanc.

Source : Bulletin de réinformation, R.C., 15/02/2014

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Je fais un donSoutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Voir aussi

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Le terme « épisode neigeux », outil de propagande ?

Par Ingrid Riocreux, agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique ♦ Sur son blog, Ingrid Riocreux est récemment revenue sur l'emploi de l'expression « épisode neigeux » par les médias. Avec humour, l'agrégée de lettres...

De l’incurie des autorités à la violence populaire

De l’incurie des autorités à la violence populaire

Pollux - Le Pamphlet n° 466 Juin 2017 [A l’heure où la Pologne, la Tchéquie et la Hongrie se préparent à être sanctionnées par les commissaires de l’UE pour leur refus d’accueillir des quotas de migrants, nous ressortons quelques lignes rédigées en début d’année et...