Accueil | Billets | L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté mercredi une proposition de loi centriste sur la reconnaissance du vote blanc.

L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté mercredi une proposition de loi centriste sur la reconnaissance du vote blanc.

L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté mercredi une proposition de loi centriste sur la reconnaissance du vote blanc.

par | 15 février 2014 | Billets

Jusqu’à présent le fait de voter blanc, c’est-à-dire de ne pas mettre de nom de candidat dans une enveloppe,  ou de mettre un papier blanc, n’était pas reconnu. Ce vote était comptabilisé avec les votes nuls et n’apparaissait donc pas dans les résultats définitifs. Selon son rapporteur, cette nouvelle loi serait : « Une avancée dans la transparence qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années. »
Mais si l’on la regarde en détail, cette loi ne semble être que de la poudre aux yeux…
Elle distingue désormais bien le vote blanc du vote nul ou de l’abstention lors du dépouillement. Pourtant, ce vote ne sera toujours pas comptabilisés dans les suffrages exprimés qui sont retenus uniquement autour des candidats. De plus, cette distinction dans le dépouillement ne sera pas applicable pour l’élection présidentielle et pour les référendums locaux.
Cela ne va donc rien changer pour les électeurs qui ne verront toujours pas leur vote comptabilisé. Quelles étaient donc les motivations pour les députés d’adopter une telle mesure ?
Face aux derniers sondages démontrant qu’un Français sur trois accorde sa confiance au Front National, les députés auraient-ils eu donc peur ? C’est en tout cas l’impression que laisse la sénatrice écologiste Hélène Lipietz qui voit dans le vote blanc une façon de « canaliser une partie du vote contestataire. […] Mieux vaut voter blanc que bleu Marine.  » Soulignons que le vote blanc est loin d’être anecdotique au vu de son importance lors des précédentes élections. Pour le référendum sur l’élargissement de la communauté européenne, par exemple, plus de deux millions d’électeurs avaient voté blanc. (Bulletin de réinformation – RC – 15/02/2014)

Les dépenses pour l’immigration selon la Cour des comptes : toujours plus ! [Partie 1]

Par Paul Tormenen, juriste ♦ La Cour des comptes vient de publier un rapport sur...

Quand Macron se réclame du général de Gaulle…

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Le gaullisme a ceci de spécial...

L’indécente candidature d’Agnès Buzyn à la Mairie de Paris

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Donald Trump veut lutter contre la censure des réseaux sociaux

Nous proposons à nos lecteurs la traduction exclusive d'un article de Breitbart sur le combat...

Sidération et soumission, effets secondaires du Covid-19

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples ♦ Le plus...

En Italie, Facebook condamné pour censure et atteinte à la liberté d’expression

C'est un revers historique pour Facebook en Europe. La justice italienne a en effet confirmé la...

I-Média n°300 – Chloroquine : ce que cache l’hystérie médiatique

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Covid-19. Pourquoi il ne faut pas juger pénalement les responsables politiques

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain ♦ De très nombreuses voix s'élèvent avec...

Éoliennes et remplacisme global

Par le Conseil national de la résistance européenne, présidé par Renaud Camus ♦ Nous...

Covid-19. Confinement, complotisme, Raoult… Les mots du mal

Par Pierre Lours, essayiste et romancier, auteur de La Révolte des silencieux ♦ Un portrait...