Articles

Nouveau Dictionnaire

La novlangue se porte bien, merci

Par Michel Geoffroy, lexicographe, essayiste… ♦ Il y a près de 10 ans, Polémia publiait son premier Dictionnaire de novlangue (*). En 2013, le Nouveau Dictionnaire de novlangue (**) était présenté à ses lecteurs, avec plus de 500 mots nouveaux. Deux ans plus tard, c’est un nouveau Dictionnaire de novlangue (peut être commandé dans la boutique en ligne de Polémia), consacré à Mille mots qui manipulent les Français. Aujourd’hui, Michel Geoffroy, notre lexicographe toujours vigilant, a répertorié dix-neuf mots ou expressions qui envahissent les médias. Polémia


Attaque : Terme utilisé sans qualificatif particulier afin de tenter de banaliser les attentats terroristes commis par des personnes invoquant Allah. On n’évoque pas ainsi les terroristes mais les « attaquants ».

Candidat à l’Europe : Immigrant clandestin selon le journal Le Monde du 15 septembre 2017.

Déséquilibré : Islamiste opérant en Europe mais dont les actes ne sont pas revendiqués par l’Etat Islamique ou qui n’a pas fait explicitement allégeance à Daesh. Pour les médias de propagande ce type de terroriste a toujours des « antécédents psychiatriques ».

Ecriture inclusive : Façon d’écrire conforme à l’idéologie féministe consistant à inclure le féminin, entrecoupé de points, dans tous les noms, comme dans « mes ami.e.s ». Les éditions Hatier se déclarent ainsi « fières » de publier un premier manuel scolaire pour CE2 écrit de cette façon.

Fait divers : Expression classique en matière de presse, mais appliquée désormais à des faits très violents, notamment afin de banaliser les agressions à caractère islamiste ou terroriste (ainsi la tentative de poignarder un agriculteur à Laroque-Timbaut en juin 2017 par un individu criant Allahou akbar a été présentée comme un simple « fait divers » et non pas considérée comme acte terroriste mais comme « violence volontaire avec arme »).

Harcèlement de rue : Expression alambiquée destinée à présenter comme un problème général un comportement pourtant clairement limité à une certaine catégorie de population et à certaines zones urbaines (ex. : « Marlene Schiappa installe un groupe de travail sur le harcèlement de rue », Acteurs publics du 20 septembre 2017).

Homme menaçant : Islamiste selon Le Parisien du 17 septembre 2017 (« Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme menaçant, criant “Allahou akbar” a été interpellé alors qu’il fonçait sur des policiers avec des ciseaux. Le suspect n’était pas dans son état normal »). Le terme générique « homme » est souvent utilisé afin de ne pas caractériser plus avant un auteur de délit.

Incident terroriste : Attentat islamiste dans le métro de Londres pour le journal Libération du 15 septembre 2017.

Insoumis : Terme trompeur faisant référence à la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, dans la mesure où ce dernier roule en réalité pour le Système, car il cherche avant tout à détacher les classes populaires du vote pour le Front national. C’est pourquoi Jean-Luc Mélenchon est le chouchou des médias de propagande.

Islamisme radical : Expression destinée à établir une nuance lénifiante entre les islamistes et les terroristes qui se seraient, eux, « radicalisés » (ex. : « l’attaquant de Hambourg a agi par islamisme radical »).

Motivations : Dans le cadre de la stratégie du déni adoptée par les pouvoirs publics, lorsqu’un acte terroriste n’est pas explicitement revendiqué par Daesh, on communique longuement sur le fait que les motivations de son auteur seraient « floues » ou « douteuses », même quand il a expressément invoqué la religion musulmane.

Non-Blanc : Expression pour désigner les personnes de couleur puisque les races humaines sont réputées ne pas exister. On doit dire « perçu comme » Blanc ou comme non-Blanc, pour bien suggérer qu’il ne s’agit que d’une impression qui ne renvoie à aucune réalité.

Prétendue race : Expression utilisée par le Décret du 3 août 2017 destinée à nier la réalité des races humaines tout en prétendant pourchasser… le racisme.

Propos incohérents : Façon de s’exprimer des terroristes selon les médias de propagande qui cherchent ainsi à masquer leur caractère islamiste.

Réfugié : Immigrant clandestin s’installant en Europe avec la complicité des pouvoirs publics et à la demande de Mme Merkel.

Relocalisation : Répartition obligatoire des immigrés clandestins entre les différents pays de l’Union européenne au nom du principe de « solidarité ». En France on dit aussi « démantèlement » dans le même sens : mettre les immigrants irréguliers ailleurs.

Et, bien sûr, toujours les valeurs sûres de la novlangue !

         Antifas : Groupuscules d’extrême gauche bénéficiant de la bienveillance médiatique et institutionnelle, dans la mesure où ils s’attaquent prioritairement aux mouvements identitaires et patriotes en Europe.

         Extrême droite : Expression désignant, pour les disqualifier, les mouvements patriotes, identitaires et anti-immigration en Europe (ex. : Le Monde du 26 septembre 2017 : en Allemagne « Percée historique de l’extrême droite » à propos de l’élection de candidats de l’AfD qui représente 13% des voix aux dernières élections législatives. Le Monde présente en outre l’AfD comme un parti « national-populiste » dans l’intention évidente d’établir un parallèle avec le national-socialisme).

         Néo-nazis : Nom donné par les médias aux identitaires ainsi qu’à ceux qui contestent la politique migratoire de Mme Merkel ou l’islamisation, en République Fédérale d’Allemagne. Ce terme tend à prendre la place de celui d’extrême droite, qui perd de sa valeur sidérante à mesure de la progression des votes en faveur de la droite nationale et identitaire en Europe.

Michel Geoffroy
26/09/2017

(*) Voir : « Dictionnaire de Novlangue » de Jean-Yves Le Gallou, Michel Geoffroy et Polémia

(**) Voir : https://www.polemia.com/dictionnaire-de-novlangue-204-mots-nouveau/

Correspondance Polémia – 28/09/2017

Image : Nouveau dictionnaire de Novlangue