Accueil | Billets | La nouvelle guerre froide de l’Otan

La nouvelle guerre froide de l’Otan

La nouvelle guerre froide de l’Otan

par | 7 septembre 2014 | Billets

Editorial de Dominique GARRAUD (Charente Libre)

♦ On attendait beaucoup du sommet de l’Otan réuni hier au Pays de Galles au moment où l’Ukraine l’appelait au secours face à la déroute de ses forces armées devant les séparatistes prorusses militairement soutenus par Moscou.
Le résultat est à la mesure du véritable casse-tête posé aux Occidentaux par cette crise ukrainienne, scène tragique de la confrontation voulue par Vladimir Poutine pour imposer un coup d’arrêt à l’expansionniste oriental de l’Alliance atlantique vers les anciens membres du Pacte de Varsovie, disparu avec l’effondrement de l’URSS.
Privée de son ennemi principal depuis un quart de siècle, l’Otan n’avait pas tardé à s’attribuer un nouveau rôle cumulant les missions d’un « gendarme du monde » légitime à intervenir en Afghanistan à celle de garant de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du continent européen.
Jusqu’à la Russie qui jouissait, il y a peu encore, du statut de « partenaire privilégié » de l’Alliance et au prix de promesses initiales non tenues sur le maintien des Pays Baltes hors de la sphère de l’Otan.
Aux yeux de Poutine, les offres d’intégration de l’Union européenne et surtout de l’Otan à la nouvelle Ukraine relèvent d’une agression caractérisée. Peu lui importe que sa réponse – l’annexion de la Crimée et l’invasion millimétrée de l’Ukraine orientale – viole les traités internationaux signés par la Russie.
Pendant ces mois de guerre, Vladimir Poutine a pu mesurer combien Européens et Occidentaux tergiversaient et répugnaient globalement à une confrontation directe. Aujourd’hui pratiquement certain d’obtenir au minimum une fédéralisation de l’Ukraine garantissant une très large autonomie aux russophones, Vladimir Poutine est en passe de gagner la première manche de cette nouvelle « guerre froide ».
Ni les menaces calibrées de François Hollande sur la livraison du premier Mistral vendu par la France à la marine russe, ni le nouveau train de sanctions annoncé par l’Union européenne, ni les roulements de mécanique sur la création d’une force de réaction « très rapide » de l’Otan, ne changeront l’épure poutinienne du nouveau rapport de force initié en Ukraine.

Dominique Garraud
Charente Libre
5/09/2014

Correspondance – Polémia 7/09/2014

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Les diabolisés… sont majoritaires ! – Nicolas Faure [Forum de la Dissidence 2021]

Le samedi 27 novembre 2021, le VIIe Forum de la Dissidence, organisé par Polémia, s'est tenu dans...

La « Bibliothèque littéraire du jeune Européen » par Alain de Benoist et Guillaume Travers

Entretien réalisé par Éléments ♦ Difficile de transporter une bibliothèque avec soi. C’est...

Enfants masqués à l’école : lâcheté générale !

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ L'hystérie sanitaire autour du...

Éric Zemmour sur TF1 : un guet-apens honteux

Par Pierre Boisguilbert ♦ La stratégie médiatique anti-Zemmour est claire et risque d’être...

Noyade de 27 migrants dans la Manche : la solution australienne

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le 24 novembre,...

Institut Iliade. « Un manifeste pour susciter le réveil des Européens de souche »

Entretien avec Guillaume Travers, professeur d'économie, collaborateur de la revue Éléments et...

Vaccination des enfants : halte à la folie !

Par Nicolas Faure, animateur du média Sunrise ♦ Alors que l’hystérie sanitaire semble...

Idéologie « woke » et rhétorique du « privilège blanc » : vers un climat pré-génocidaire ?

Entretien avec Georges Guiscard, réalisé par Présent ♦ Privilège blanc, racisme systémique,...

Immigration. La religion des droits de l’homme est-elle en train de vaciller ?

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Depuis quelques mois,...

Inscrire la préférence nationale et civilisationnelle dans la Constitution, la proposition de Jean-Yves Le Gallou

Entretien avec Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia, réalisé par Breizh-Info...