Accueil | Société | Homophobie, islamophobie… la psychiatrisation puis la criminalisation des normes populaires

Homophobie, islamophobie… la psychiatrisation puis la criminalisation des normes populaires

Homophobie, islamophobie… la psychiatrisation puis la criminalisation des normes populaires

par | 28 septembre 2013 | Société

« L’expertise collective permet de faire le point sur l’évolution d’un processus déjà largement avancé : celui de la médicalisation des différents problèmes sociaux. »(*)

Le suffixe « phobe » est habituellement utilisé en chimie (aversion), en biologie (sensibilité réactive à un stimulus) mais surtout en psychologie et en psychopathologie (peur morbide, appréhension).


Nous avons assisté, ces dernières années, à son utilisation extensive à la vie sociale par des groupes de pression financés par des milliardaires (Bergé, Soros, etc.) et relayés par les médias et les politiques, pour désigner (stigmatiser dans les faits) des catégories d’opinion qui refusent ou critiquent le prosélytisme de ces normes.

Dans le même temps, cette oligarchie a œuvré à la création d’un arsenal juridique répressif destiné à contraindre au silence les groupes d’opinion visés.

C’est au nom de ce travail de psychiatrisation puis de criminalisation que l’on a cherché à tuer tout débat et à imposer, au corps social majoritaire, des mœurs, influences ou pratiques minoritaires.

Cette utilisation extensive d’un vocabulaire principalement psychiatrique au corps social et, simultanément, la criminalisation par la loi des opinions ainsi désignées pour en faire des délits est d’évidence liberticide et n’a qu’un seul objectif : tuer le débat pour imposer (user de la force) des normes à la société et, pour d’autres intérêts, de provoquer de la polémique, de la colère et de détourner l’attention de la population d’autres questions cruciales.

Il est de notre devoir de femmes et d’hommes libres de nous opposer à ces pratiques liberticides et de dénoncer les petits Iznogoud qui souffrent visiblement d’une peur phobique de la liberté de pensée et d’expression et qui veulent nous faire taire.

Laurent Ozon
26/09/2013

(*) Note de la rédaction :

Psychiatrisation scolaire, les recommandations des « experts »

Correspondance Polémia – 28/09/2013

Image : Psychiatrisation scolaire

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

17 octobre 1961 : un « massacre » imaginaire, par Bernard Lugan

Par Bernard Lugan, historien spécialiste de l'Afrique, notamment auteur de Algérie, l'histoire à...

Union européenne : taper du poing sur la table, avant de la renverser !

Par Paul Derey ♦ Les critiques de l’Union européenne sont omniprésentes à droite, mais les...

Immigration : comment expulser tous les étrangers en situation irrégulière ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 (3) Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...

L’Union européenne, source de nos problèmes… vraiment ?

Par Paul Derey ♦ L’ancien commissaire européen et deux fois ministre des Affaires...

Fact checkers ou désinformateurs ? Trois questions à Jean-Yves Le Gallou

Entretien paru par l'Observatoire du journalsime ♦ “Fact checkers”, vérificateurs,...

Éric Zemmour a raison, la guerre des prénoms a bien un sens

Par Laurence Maugest, essayiste ♦ Nous constatons une focalisation sur les propos d’Éric...

« Grandeur et décadence de l’Europe », plaidoyer pour la longue mémoire identitaire

Par Johan Hardoy ♦ Écrivain et historien bien connu de Polémia, Dominique Venner est...

Quand l’idéologie médiatique récupère Bernard Tapie

Par Pierre Boisguilbert ♦ Emporté par un cancer le 3 octobre à l’âge de 78 ans, Bernard...

Zemmour versus Marine Le Pen – La diabolisation : s’y soumettre ou y faire face ?

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ La présidentielle s'annonce...

« La France n’a pas dit son dernier mot » – Éric Zemmour entretient le suspense

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe...