Accueil | Géopolitique | Esclavage en Libye : ce que cache l’Afrique du Nord

Esclavage en Libye : ce que cache l’Afrique du Nord

Esclavage en Libye : ce que cache l’Afrique du Nord

par | 25 juin 2018 | Géopolitique

Par Gabriella Lima, journaliste ♦ Le trafic d’êtres humains est un sujet sensible mais peu discuté. Il est difficile à croire que cette pratique barbare n’a pas disparu. Le cas des réfugiés libyens a pour autant soulevé de nouveau cette question.
Le 7 juin, le Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies a sanctionné six chefs de réseaux de trafiquants de migrants en Libye. Mais ce n’est qu’une goutte dans l’océan.


Une plaque tournante de trafic humain

Le réseau des trafiquants est composé de groupes armés, qui contrôlent les frontières sud et une partie de la côte du pays. Les marchés illicites se trouvent principalement à proximité de Tripoli. Des migrants, essentiellement des jeunes hommes, y sont vendus comme esclaves pour une somme allant de 300 à 500 dollars. Originaires surtout du Nigeria, du Sénégal et de Gambie, les migrants sont capturés alors qu’ils font route vers le nord de la Libye, d’où ils comptent gagner l’Europe en traversant la Méditerranée. Tout au long de ce voyage, ils sont capturés par de différentes milices opérant dans le pays. Les autorités libyennes, dont beaucoup tirent profit du trafic, font semblent de ne pas le savoir.

Un contexte politique très instable

En effet, le gouvernement de transition n’est pas capable d’arrêter ce business scandaleux et lucratif. La Libye est meurtrie par les luttes d’influence et les violences entre groupes armés rivaux depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011.

La disparition de l’esclavage dans la deuxième moitié du XXe siècle fut liée à l’urbanisation et le développement industriel. Néanmoins, une reconfiguration économique après l’assassinat de Kadhafi, l’émergence des groupes armés contrôlant l’industrie pétrolière et le déclin des conditions de vie, tout cela a favorisé de nouveau ce commerce illicite.

Il est évident que pour régler le problème, il faut s’attaquer à ses racines. Le pays a besoin d’un ensemble des dispositions visant à mettre fin à l’instabilité et au chaos politique. Certains croient que la crise, à laquelle France a contribué à l’époque, devrait se résoudre avec le temps. Contrairement à tous les espoirs, elle risque de s’aggraver.

Les dirigeants libyens ne sont pas pour autant pressés à l’idée de stabiliser le pays alors que les leaders étrangers semblent ne pas pouvoir comprendre que le seul moyen d’arrêter l’afflux de migrants consiste au retour de la paix en Libye.

Gabriella Lima
25/06/2018

Source : Metamag

Crédit photo : Antoine Taveneaux [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Mots-clefs : , ,

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

« Espèce d’animal ! » La réponse d’Alain de Benoist aux folies antispécistes

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe...

Plusieurs arguments factuels contre le passe sanitaire et la vaccination générale

Par Nicolas Faure ♦ Sur son site, Nicolas Faure - qui est aussi très actif sur Twitter -...

Pourquoi Emmanuel Macron peut gagner (Acte II)

Par Jean-Henri d’Avirac, essayiste ♦ Il y a cinq ans, Polémia, sous la plume de Jean-Henri...

« Survivre à la désinformation » : le regard éclairant d’Alain de Benoist sur l’actualité

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe...

Le témoignage d’un pompier volontaire qui renonce à son engagement face à la tyrannie sanitaire

Par Yann Vallerie, journaliste pour Breizh-Info et pompier volontaire ♦ La rédaction de...

Lutte contre le passe sanitaire : rassemblement historique samedi 24 juillet au Trocadéro

Ce samedi 24 juillet aura lieu au Trocadéro un grand rassemblement populaire contre le passe...

Éloge mesuré de la dictature sanitaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et...

I-Média n°358 – Passe sanitaire : face à la révolte, les manipulations des médias

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Infertilité, avortement, idéologie du genre… L’occident en plein nihilisme

Par Laurence Maugest, essayiste ♦ La baisse de fertilité mondiale est un fait, constaté...

La religion chrétienne : un contre-pouvoir puissant face au totalitarisme progressiste ?

Par Laurène Jacquerez ♦ Résister au mensonge : Vivre en chrétiens dissidents est un livre...