Articles

Élections européennes : les souverainistes croates à la conquête du parlement européen

Élections européennes : les souverainistes croates à la conquête du parlement européen

iMédia du 5 avril 2019 sur TV Libertés

Les élections européennes approchent et, partout en Europe, des listes identitaires éclosent. En Croatie, une liste nationale-souverainiste tournée vers l’identité européenne a été récemment lancée. L’un de nos contributeurs – Jure Vujic -, en fait partie.
Polémia


Les nationaux-souverainistes croates ont rendu publique ce dimanche 9 avril leur liste aux prochaines élections européennes sous l’appellation “Les souverainistes croates”. La liste, avec en tête l’euro-députée croate au parlement européen Ruža Tomašić (anciennement du Parti du droit croate), comprend 12 candidats : Ladislav Ilčić, Ante Žoni Maksan président du Parti du droit croate, Ante Starečević, le general Željko Sačić, Pero Kovačević, Bernardica Juretić Rožman, Kristina Gogić, Ivana Pavlić, Predrag Peđa Mišić et le député du mouvement “Hrast” au parlement croate, Hrvoje Zekanović.

Parmi les 12 candidats figurent aussi deux personnalités et candidats indépendants connus par les lecteurs de Polémia : Jure Vujic, écrivain franco-croate et géopoliticien, collaborateur de Polémia, de la revue Krisis et de l’Académie de géopolitique de Paris et Tomislav Sunic, traducteur et auteur proche de la nouvelle droite européenne. Plusieurs textes de ce dernier ont également été publiés par Polémia.

La liste regroupe des membres issus du parti conservateur croate mais aussi de plusieurs mouvements citoyens. Comme l’association anti-immigrationniste “La Muraille croate” (Hrvatski Bedem) qui milite pour la contrôle de la frontière croate avec à sa tête le général Željko Sacić. Autre mouvement représenté : l’initiative citoyenne “La vérité sur la convention d’Istanbul” qui milite contre l’application de la convention d’Istanbul et le Pacte de Marrakech en Croatie.

Pacte de Marrakech. Libération reconnaît le rôle de lanceur d’alerte de Polémia

Le programme des nationaux-souverainistes croates est proche de celui des nationalistes et souverainistes européens : opposition à l’immigration massive, défense des valeurs traditionnelles européennes, opposition au globalisme, à l’islamisation et à l’américanisation du continent européen, défense de l’identité européenne, justice sociale et solidarisme, défense de la famille et du monde rural, protectionnisme économique et préférence communautaire, contre l’eurozone et pour la souveraineté monétaire, contre la financiarisation et la revitalisation de l’économie nationale réelle, contre le fédéralisme centraliste de Bruxelles et pour l’Europe des nations souveraines, pour  la démocratie  participative et locale et le référendum d’initiative populaire,  orientation géopolitique multipolaire et centre-européenne et pour une collaboration étroite de la Croatie avec le groupe de Višegrad, et le refus de la mondialisation néo-libérale.

Le souverainisme croate est en nette progression dans l’opinion publique croate qui ne se reconnait plus dans la dérive gauchisante et libérale de l’actuelle gouvernement de centre–droit de la communauté démocratique croate (HDZ), lequel mène une politique libérale mondialiste sur le plan politique, social et économique aux ordres de l’oligarchie Bruxelloise.

Crédit photo : Domaine public

Print Friendly, PDF & Email

Échec et Maths : la chute du niveau scolaire. Une vidéo de Sunrise Europe