Articles

2L Amour De La Patrie Est Le Premier Amour Jpg

Cycle : le patriotisme pour sauver la France – Conférence n°10 – Ivan Blot

Print Friendly

 

Paul Verlaine

Paul Verlaine

– PATRIOTISME
ET RENOUVEAU NATIONAL FRANÇAIS,
LA FRANCE ÉTERNELLE –


AGIR POUR LA DÉMOCRATIE DIRECTE

ET INSTITUT NÉO-SOCRATIQUE

35 avenue Marceau, 75116 PARIS

Courriel : atheneion@free.fr siteweb :www.democratiedirecte.fr

*

*       *

Le MARDI 20 JUIN à 19h

A l’association « Dialogue Franco-Russe »

         120, Champs-Elysées 75008 PARIS

Quelles conclusions ? La France, comme toute nation, a besoin du patriotisme pour assurer sa propre survie. De plus, une démocratie, au bon sens du terme, ne peut se passer de l’amour des citoyens pour défendre la nation. Le patriotisme, répétons-le, n’est pas une idéologie, mais un sentiment, l’amour de la patrie, c’est un mode de vie, un mode d’existence dans le fleuve de l’histoire.

Nous vivons un moment dramatique car notre société est dominée par l’arraisonnement utilitaire, la dictature utilitariste individualiste, comme l’a montré le philosophe Heidegger. Les quatre pôles qui définissent le monde de notre existence, la divinité, l’honneur, la personnalité, les racines sont remplacées par les idoles suivantes : caprices du moi (baptisés droits de l’homme), l’argent, les masses et la technique. Dans ce schéma décadent et suicidaire, le patriotisme n’a pas sa place. Le monde du patriote est structuré par le schéma suivant :

Service militaire

Culte du héros ←patriote→ civisme

Racines, histoire

Ainsi, le patriote partage son existence entre le service militaire (qui en Suisse, dure toute la vie), son engagement civique, par ses votes et éventuellement par sa participation à un parti, par sa conscience de sa lignée et de ses racines et sa connaissance du récit national, et enfin par sa participation au culte des héros de la patrie. Ce dernier culte est en France, historiquement lié au christianisme dont Jeanne d’Arc est l’exemple. Le monument aux morts est distinct de l’église mais en est proche. Sans patriotes, la patrie est en danger.

Le patriotisme n’englobe pas toutes les dimensions de l’existence : il y a l’existence familiale, l’existence professionnelle, l’existence religieuse, mais l’existence politique ne peut être séparée de l’existence patriotique. Sinon, elle se dégrade pour défendre des intérêts oligarchiques y compris étrangers ou une carrière personnelle, souvent liée à ces intérêts.

Comment faire à nouveau de la France une nation patriote ? Tel est le vrai défi politique aujourd’hui. Les français vivent une répétition de la collaboration : on leur demande de se soumettre à l’Allemagne, d’accepter sur son sol ceux qui ont violé son sol sacré en pénétrant sur le territoire contre la loi, donc contre la volonté des citoyens. On leur demande de se soumettre à l’empire américain dont l’Allemagne actuelle n’est qu’une filiale. On leur demande d’être des collaborateurs de cet empire mondial source de chômage, d’insécurité criminelle et d’invasion étrangère.

Face à ces atteintes à la nation, ces appels à la trahison, il nous appartient de maintenir la flamme de la résistance : il faut enseigner ce qu’est la France, à l’école et dans les médias. C’est le socle. Il faut permettre au peuple de participer aux décisions politiques grâce à une authentique démocratie (directe). Il faut remilitariser les citoyens pour faire face au terrorisme et recréer un service national et développer une garde nationale comme en 1789. Enfin, il faut revivifier nos cérémonies patriotiques dans le cadre d’un culte civique des héros de la France (comme en Russie).

Il convient de restaurer ce culte patriotique dans l’esprit de la sauvegarde de la France éternelle, de façon que la France donne un sens à l’existence des citoyens au-delà de la soumission à l’égo matérialiste et à l’individualisme. A ce niveau, le politique rejoint la transcendance comme l’a montré Charles Péguy.

A bientôt

Ivan Blot
29/05/2017

Correspondance Polémia – 6/06/2017

Image : 1re strophe du célèbre poème de Verlaine, « L’amour de la Patrie est le premier amour. »

 

 

Ivan Blot

Ivan Blot

Ivan Blot, ENA, docteur ès sciences économiques, inspecteur général honoraire de l’administration, ancien député du Pas-de-Calais et ancien député européen, auteur de nombreux ouvrages dont « La démocratie directe », « L’oligarchie au pouvoir », « La Russie de Poutine, « L’homme défiguré ». Il est membre de l’Académie catholique de France. Il est aussi membre du comité des experts de Rethinking Russia et du Club d’experts de Valdaï, proches de la présidence de la Fédération de Russie.
Ivan Blot