Accueil | Société | Covid-19. Quelques enseignements géopolitiques inattendus par le Général Delawarde

Covid-19. Quelques enseignements géopolitiques inattendus par le Général Delawarde

Covid-19. Quelques enseignements géopolitiques inattendus par le Général Delawarde

par | 24 avril 2021 | Géopolitique, Politique, Société

Par le Général (2S) Dominique Delawarde – Ancien chef « Situation-Renseignement-Guerre électronique » à l’État-major interarmées de planification opérationnelle ♦ La crise à laquelle sont confrontées la France, l’Europe et la planète est commentée par de nombreux experts. Parmi ceux-là, le Général Delawarde publie des points réguliers et très complets. Nous partageons ici avec vous une analyse de sa plume publiée le 15 avril dernier.
Polémia

Avant d’aborder, lorsque le temps sera venu, les conséquences géo-économiques de la crise sanitaire, et notamment leur rôle d’accélérateur dans la bascule de puissance entre la coalition occidentale et la coalition eurasiatique, les réponses à deux questions apportent, dès à présent, des éclairages intéressants.

  1. Qu’en est-il du degré de confiance accordé par la communauté internationale aux Russes et aux Chinois ainsi qu’à leurs vaccins ? Quels sont les pays qui traitent avec eux ? quels sont les pays qui rechignent à le faire et pourquoi ?
  2. Quid des conséquences de la crise sanitaire sur la cohésion nationale des grands États affectés par l’épidémie.

Les premiers éléments de réponses semblent d’ores et déjà connus et sont exposés ci après.

Le degré de confiance accordé aux russes et aux chinois pour leurs vaccins atteint un niveau inattendu sur l’ensemble de la planète

S’agissant du vaccin russe Sputnik, 2ème vaccin le plus utilisé au monde, il est déjà employé dans 60 pays représentant plus de 3 milliards d’habitants. En voici la liste exhaustive au 14 avril 2021 dans le tableau ci après. L’agrément du Spoutnik 5 étant à l’étude dans d’autres pays, cette liste évoluera.

Asie Afrique Amérique latine Europe

(hors UE)

UE Amérique septentrionale
1 Inde Algérie Brésil Russie Hongrie
2 Pakistan Tunisie Mexique Biélorussie Slovaquie
3 Iran Maroc Argentine Serbie Hongrie
4 Irak Libye Venezuela R. Serbe Bosnie
5 Palestine Égypte Bolivie Moldavie
6 Liban Namibie Paraguay Monténégro
7 Jordanie Kenya Honduras San Marin
8 Syrie Gabon Guatemala Macédoine
9 Émirats Ghana Nicaragua
10 Bahreïn Angola Guyana
11 Arménie Cameroun Antigua-et-Barbuda.
12 Kazakhstan Mali Grenadines
13 Ouzbékistan Guinée Bissau
14 Kirghizstan Djibouti
15 Turkménistan Ile Maurice
16 Azerbaïdjan
17 Laos  
18 Sri Lanka
19 Philippines
20 Vietnam
21 Seychelle
22 Myanmar
23 Mongolie

Commentaires : Sans surprise, l’Amérique septentrionale (USA+Canada) et ses vassaux de l’UE, sont à la traîne dans les procédures d’agrément du vaccin russe pour des raisons géopolitiques évidentes. Le vaccin russe est considéré comme un vecteur d’influence par les occidentaux qui préféreraient, sans le moindre doute, voir «crever» leur population plutôt que de reconnaître une quelconque qualité à un produit russe (russophobie institutionnelle oblige). Par ailleurs, les lobbies pharmaceutiques occidentaux exercent des pressions insistantes sur une AEM (Agence Européenne du Médicament) particulièrement corruptible, pour éviter de partager leurs profits avec d’autres ..… Il faut dire que si l’AEM donnait son agrément, le vaccin Sputnik deviendrait le vaccin le plus répandu sur l’ensemble de la planète, ce qui est, géopolitiquement, inenvisageable pour des occidentaux qui croient toujours fermement en leur supériorité en tous domaines.

Notons tout de même que trois pays membres de l’UE (Hongrie, Slovaquie et Hongrie) se sont déjà passés, dans l’urgence, de la procédure d’agrément européenne conduite par l’AEM, agence à la quelle certains états européens, dont la France, semble avoir délégué leur souveraineté dans le domaine sanitaire, ce qui n’a jamais été prévu par les traités …. C’est un abandon de souveraineté de plus à la commission européenne par la gouvernance française, ce qui n’est pas surprenant de la part d’un exécutif «Macron», premier violon de la supranationalité européenne.

Notons que d’autres États de l’UE (Allemagne notamment) s’apprêtent à se passer du «feu vert» de l’UE si la procédure «AEM» continuent de traîner délibérément en longueur, comme elle le fait aujourd’hui .

Si la Chine n’est pas sur la liste, c’est qu’elle a ses propres vaccins, qu’elle les produit à un rythme jugé suffisant et qu’elle n’entend pas laisser à quiconque, même à un pays allié, la capacité d’intervenir dans la santé de sa population alors que celle ci est loin d’être aussi menacée que d’autres.

On notera avec intérêt la forte pénétration du vaccin russe dans de grands pays asiatiques (Inde, Pakistan, Iran, Philippines), et, sans véritable surprise, en Afrique du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Égypte). Elle constitue un indicateur intéressant de confiance dans la science et la gouvernance russe…

On notera aussi, une pénétration très importante du vaccin russe dans les plus grands, et surtout les plus peuplés, pays d’Amérique latine (Brésil, Mexique, Argentine).

Qu’en est-il des vaccins chinois ?

Ils sont employés dans 45 pays, dont les populations représentent près de 3 milliards d’habitants. Une vingtaine d’entre ces pays sont aussi clients du vaccin russe Spoutnik .

  Asie Afrique Amérique latine Europe

(hors UE)

UE Amérique septentrionale
1 Chine Égypte Argentine Albanie Hongrie
2 Indonésie Maroc Mexique Monténégro Slovaquie
3 Pakistan Tunisie Bolivie Serbie Hongrie
4 Cambodge Mauritanie Chili
5 Laos Niger Colombie
6 Malaysie Sénégal Pérou
7 Thaïlande Gabon Uruguay
8 Macao Congo-Brazza Salvador
9 Azerbaïdjan Guinée Rep dominicaine
10 Kirghistan Guinée équatoriale
11 Irak Namibie
12 Turquie Zimbabwe
13 Emirats Mozambique
14 Barheïn Les Seychelles
15 Liban
16 Jordanie

Commentaires sur l’emploi des vaccins chinois : Comme pour la Russie, on constate une très bonne pénétration du vaccin chinois en Afrique et en Amérique latine. Comme pour la Russie, pour les mêmes raisons, et donc sans surprise, on constate les réticences de l’UE à délivrer un agrément aux vaccins chinois.

Extraits de quelques résultats de sondages qui interpellent

Les sondages ci après ont été effectués dans différents pays par l’Institut anglo-saxon You Gov, plutôt favorable aux pouvoirs occidentaux en place aujourd’hui, et les résultats ont été présentés sur le site de l’Imperial Collège de Londre. Si biais il devait y avoir dans les résultats, il serait donc plutôt favorable au «mainstream» occidental…

Question 1 posée le 20 Septembre 2020 (avant le 2ème épisode épidémique)

Source : Covid 19 Behaviour Tracker

Selon vous, votre pays est-il plus uni ou plus divisé qu’avant l’épidémie de la Covid 19 ?

PAYS Plus divisé inchangé Plus uni
USA 69 % 21 % 10 %
UK 57 % 29 % 14 %
Espagne 59 % 28 % 13 %
Allemagne 54 % 34 % 12 %
France 52 % 38 % 10 %
Australie 42 % 28 % 30 %
Italie 35 % 46 % 19 %
Suède 29 % 49 % 22 %
Japon 15 % 61 % 24 %
Taïwan 16 % 34 % 50 %

Commentaire : Les divisions internes étaient donc déjà perçues «en hausse sensible» par les populations des principaux pays de l’OTAN, avant même que ne surviennent les 2ème et 3ème épisodes épidémiques, plus meurtriers que le premier. Ce sondage n’a pas été réactualisé depuis le 20 septembre 2020, mais on peut imaginer que les résultats ne se sont pas améliorés au cours des 7 derniers mois ….. C’est peut être la raison pour laquelle les médias mainstream ne l’ont jamais diffusé, ou réactualisé.

Des pays manquant de cohésion nationale n’aborderaient pas dans de bonnes conditions un conflit de grande ampleur. En politique étrangère, ce n’est peut être pas le meilleur moment pour multiplier les provocations tous azimuts et pour chercher la bagarre aux frontières de l’Eurasie …. (Ukraine, Moyen Orient, Mer de Chine). Un occident en déclin y a certainement plus à perdre qu’à gagner.

Question 2 posée entre le 25 mars et le 8 avril 2021 par YouGov

Source : Covid 19 Behaviour Tracker

Selon vous, votre gouvernement a-t-il bien ou mal géré la crise sanitaire ?  

Très bien Plutôt bien Je ne sais pas Plutôt mal Très mal
Australie 30 % 48 % 4 % 12 % 5 %
USA 18 % 36 % 9 % 20 % 17 %
UK 11 % 35 % 5 % 22 % 27 %
Israël 11 % 33 % 9 % 27 % 21 %
Suède 8 % 33 % 7 % 26 % 26 %
Italie 2 % 34 % 8 % 35 % 22 %
Espagne 3 % 27 % 6 % 31% 33%
Allemagne 2 % 24 % 6 % 37 % 31 %
France 3% 23 % 8 % 33 % 35 %
Japon 1 % 15 % 10 % 36 % 37%

Commentaires : Beaucoup de résultats étonnants dans le tableau qui précède. Mais la prise en compte de la date du sondage semble importante avant de se risquer à commenter. Au début d’avril 2021, les citoyens USA seraient donc satisfaits de leur gouvernance alors qu’ils ont enregistrés les résultats les plus désastreux de tous les pays sondés…? (peut être parce que YouGov est un institut de sondage anglo-saxon…?)

Avec 48 % de citoyens israéliens qui pensent, en avril 2021, après une campagne de vaccination éclair, que leur gouvernance a mal géré la crise sanitaire contre 44 % qui pensent le contraire, les résultats ne semblent pas à la hauteur de ce que nous rapportent inlassablement les médias mainstream occidentaux …. mais on connaît le biais pro-israélien de ces médias contrôlés, pour la majorité d’entre eux, par des milliardaires proches de l’État hébreu. Les résultats de ce sondage sont pourtant cohérents avec les résultats des élections du 23 mars qui ont clairement sanctionné le parti de Netanyahou.

La France est, avec l’Allemagne, un des pays où le gouvernement est le plus sévèrement jugé. Il reste à savoir si le parti au pouvoir sera vraiment sanctionné dans les élections régionales et départementales de juin prochain ou si ses représentants, soutenus comme au premier jour par les médias mainstream, réussiront, ou non, à s’infiltrer, par le jeu des alliances au second tour ( avec le Modem, LR, écolos ou autres), dans les exécutifs régionaux et départementaux.

L’insatisfaction des japonais, dont les pertes ont pourtant été très limitées, est très surprenante et difficile à expliquer en première analyse. Elle n’est pas cohérente avec le précédent sondage de septembre 2020 sur l’unité nationale. Seule la date du sondage peut expliquer les résultats.

En effet, ce sondage survient juste après un deuxième épisode épidémique cinq fois plus meurtrier que le premier pour le Japon. Par ailleurs, le peuple Japonais est, après la France et les USA, l’un des plus vaccino-sceptique au monde. Il n’est pas certain qu’il apprécie beaucoup toutes les mesures autoritaires de santé qu’on lui impose….. Il est heureux de constater qu’au delà de sa discipline légendaire, le peuple japonais se pose parfois des questions.

Dominique Delawarde
24/04/2021

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Drame chez LR ! La « droite » ne peut officiellement soutenir son candidat naturel, Macron

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ La droite LR a un candidat naturel pour...

Zemmour sur la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Le débat sur la peine de...

Immigration : comment en finir avec les frontières passoires ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...

Le CSA en plein délire totalitaire contre Éric Zemmour

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

« France », un film de Bruno Dumont qui dénonce les médias du spectacle

Par l’Observatoire du journalisme ♦ France de Meurs, de meurs comme tu meurs, comme mourir,...

Derrière le Covid, le ras-le-bol des Français

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (41e) Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de...

Le délitement du cérémonial

Par Thierry Decruzy, journaliste ♦ « Sans le cérémonial tout meurt » a dit Cocteau et le...

En France, l’asile pour les réfugiés afghans ou pour les islamistes ?

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ La récente prise de...

Allemagne. Citoyens d’une nation ou du monde ? La bourgeoisie est à gauche

Par le Junge Freiheit ♦ Junge Freiheit (« Jeune liberté » en français) est un hebdomadaire...

Emmanuel Macron à Marseille : le tribut

Par le Conseil national de la résistance européenne, présidé par Renaud Camus ♦ Nous...