Accueil | Société | Cet été, les médias ont eu tout faux

Cet été, les médias ont eu tout faux

Cet été, les médias ont eu tout faux
Cet été, les médias ont eu tout faux

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples, La Nouvelle guerre des mondes et Bienvenue dans le meilleur des mondes ♦ Cet été, les faits ont constamment démenti les affirmations et les prévisions des journalistes. Et les médias ont occulté des événements importants, gênants pour leur idéologie. Un cocktail estival qui passe mal !

1) Pas de chance, la météo réelle n’a pas correspondu à l’alarmisme climatique officiel

  • la sécheresse : il a plu beaucoup dans certains départements
  • le dôme de chaleur : nouveau nom de l’anticyclone des Açores ! des températures élevées à certains moments mais rien de catastrophique car de très courte durée

Alors on nous explique qu’il ne faut pas confondre météo (court terme) et climat (long terme)… Moralité on peut se tromper à court terme et avoir raison pour demain. CQFD !

2) Pas de chance, la « contre-offensive » ukrainienne – et donc de fait de l’OTAN – a manifestement échoué une fois de plus.

Il faut aller dans la presse anglo-saxonne pour voir admettre cette évidence (NYT, Washington post…). Heureusement, le 19 août, Libération titre enfin « Contre-offensive ukrainienne : ‘le constat qui devrait être fait c’est qu’il faut arrêter’ ».
De même, grande discrétion de nos médias (à la différence des médias anglo-saxons) sur le fait que les sanctions économiques contre la Russie n’avaient pas été efficaces.
Par contre les médias (et les généraux de plateau télé) ont mis en lumière ce qui pouvait toujours faire croire à une issue victorieuse pour l’Ukraine demain :

  • annonce de livraison par la France de missiles Scalp ;
  • annonce de livraison par les Pays Bas et le Danemark d’avions F 16 pour… la fin de l’année (19 août) ;
  • livraison d’armes à sous-munition par les USA (au mépris des traités) ;
  • arrivée des chars Challenger en Ukraine (mais avec la recommandation britannique de ne pas les mettre en première ligne !) ;
  • annonce d’un énième versement à l’Ukraine par les USA (au total 160 mds de dollars déjà versés par l’UE et les États-Unis ?);
  • bombardement ukrainien du pont de Kertch, ou attaques de drones, ou conquête de qq Km2 dont l’effet stratégique est pourtant nul.

Mais ils ont glissé sur le fait que l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN n’était toujours pas à l’ordre du jour, pas plus que son entrée dans l’UE… ainsi que sur la corruption en Ukraine.

Canicule et insécurité : alarmer pour mieux conditionner ! - Le nouvel I-Média 455 - TVL

3) Pas de chance, même en été les racailles continuent de faire régner la violence

Cf. les faits divers atroces qui n’ont intéressé ni les politiques, ni les juges, ni les médias : assassinat d’Enzo le 22 juillet et viol horrible de Cherbourg (4 août) à chaque fois victimes du « jeunistan » et des « connus des services de police »…
À chaque fois, ces faits mettent en évidence le laxisme judiciaire et administratif français (voir aussi la disparition du petit Émile, dans les Alpes de Haute Provence, que personne n’a retrouvé à ce jour malgré une débauche de moyens).
Parution cependant de la tribune « Nous ne sommes pas des faits divers » dans le JDD du 8 août.

Pas de chance pour les mensonges officiels : Pierre Brochand, ancien directeur de la DGSE, a contesté le chiffre des émeutiers fourni par les médias et le ministre de l’Intérieur lors des 5 jours d’émeutes au début juillet : de 100 000 à 200 000 selon lui et non pas 7 000. Il a par ailleurs ajouté : « Si nous en sommes là, c’est à cause d’une immigration de peuplement massive » (Le Figaro du 6 juillet 2023). Quelle incorrection !
Pas de réaction du président de la République qui annonce au contraire vouloir assumer une « politique de peuplement » et répartir les « migrants » sur tout le territoire (entretien au Figaro du 2 août 2023). À noter que Valérie Pécresse avait déjà fait sienne l’expression « politique de peuplement »…

Par contre, mise en scène de l’inculpation et de l’incarcération de policiers accusés d’avoir commis des bavures lors des émeutes ethniques de début juillet (cf. le dénommé Hedi à Marseille, victime d’un tir de LBD). Et scénarisation d’un mouvement de protestation des policiers, qui pourtant rentreront vite dans le rang, comme d’habitude. Mouvement permettant à Darmanin de se mettre en avant. Mais, pendant ce temps, l’instruction des violences commises contre les Gilets Jaunes, elle, n’avance curieusement pas !

4) La dictature post-démocratique en marche, avec la complicité médiatique

  • vote par le Sénat de la mise en place de « caméras intelligentes » pour les JO de 2024 (on nous explique que ce n’est pas de la reconnaissance faciale…) ;
  • annonce par Macron de la nécessité d’un « ordre numérique » pour contrer les réseaux sociaux, alors que la Commission européenne met en place à compter du 26 août, son règlement DSA qui vise le même objectif ;
  • annonce de la dissolution de Civitas, mais le Conseil d’État s’oppose à la dissolution des Soulèvements de la Terre : la violence écolo c’est bien ! ;
  • retour de l’alarmisme covidien puisque l’alarmisme climatique n’a pas marché, voici un « nouveau variant » et retour du masque possible (« il faut reprendre le réflexe de mettre un masque » annonce le ministre de la santé sur LCI et BFM le 20 août) ;
  • différents coups de sonde sur le retrait de la monnaie fiduciaire et sur la mise en place de l’euro numérique (donc traçabilité totale des achats et dépendance totale vis-à-vis des banques qui pourront bloquer à tout instant les comptes : cf ce qui s’est passé en Grande Bretagne pour le leader de l’UKIP Nigel Farage).

5) Les sujets dont il faut parler le moins possible dans les médias français : car on ne critique pas les patrons !

  • Ampleur de l’affaire de corruption entourant l’oligarque Drahi (le JDD met en lumière les 60 milliards de dettes accumulées) ;
  • nombreuses plaintes contre la présidente de la Commission Von der Layen (dont la nomination à la tête de l’OTAN a été justement reportée après avoir été annoncée par les USA);
  • affaire de corruption du fils Hunter Biden qui prend de l’ampleur aux USA ;
  • on évite évidemment le sujet de la France macronienne marginalisée : refus des Brics d’inviter Macron (qui le demandait !), France exclue des négociations entre l’UE et la Tunisie sur l’immigration, coup d’État au Niger sur fond de rejet de la France (encore un coup des méchants Russes), indifférence française au nouveau gouvernement Borne annoncé le 20 juillet (61% des Français mécontents selon un sondage et 74% pensent que le « nouveau » gouvernement conduira la même politique) ;
  • poussée de Vox en Espagne aux élections législatives.

Par contre, bien sûr, la presse fait ses choux gras du feuilleton judiciaire contre… Donald Trump (qui en est à sa 4e inculpation : mieux que pour Fillon !). Question que ne posent pas les médias : comment qualifier un régime où ce sont les juges qui décident qui peut être élu président ?

Sans oublier les autres sujets dont il faut parler le moins possible :

  • poursuite de la hausse des prix et des tarifs (électricité + 10 % en août après + 15 % en février, on annonce 75 % sur un an !) ;
  • augmentation de la dette (3013,4 Mds soit 112,5 % du PIB en mars 2023).

6) Et la meilleure mauvaise nouvelle de l’été pour les médias…

L’échec de la grève – soutenue par le gouvernement ! – contre la venue de Geoffroy Lejeune à la direction du JDD, dont le tirage a par ailleurs augmenté depuis le 1er août.

Michel Geoffroy
27/08/2023

Michel Geoffroy
Les derniers articles par Michel Geoffroy (tout voir)

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Je fais un donSoutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Voir aussi

J’accuse l’oligarchie

J’accuse l’oligarchie

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant la rentrée, en plus des articles inédits que nous continuons à publier, retour sur les articles les plus consultés et les plus appréciés sur Polémia. « J’accuse...

Le jeu des sept erreurs

Le jeu des sept erreurs

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant la rentrée, en plus des articles inédits que nous continuons à publier, retour sur les articles les plus consultés et les plus appréciés sur Polémia. Polémia offre à ses...