La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Société | Adoption par des couples homosexuels : double peine pour les enfants !

Adoption par des couples homosexuels : double peine pour les enfants !

Adoption par des couples homosexuels : double peine pour les enfants !

par | 24 septembre 2014 | Société

Chronique de Gabrielle Cluzel.

Deux hommes, pas plus que deux femmes, ne sauraient rendre à un enfant, de façon aussi optimale qu’un « couple hétérosexuel », ce qu’il a perdu : un père et une mère.

♦ Loi Taubira, suite. Le Figaro nous l’apprend : à Paris et dans les Bouches-du-Rhône, les premiers agréments en vue d’une adoption viennent d’être obtenus par de « jeunes mariés » homosexuels.


Mais selon l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL), dans d’autres départements, « la procédure coince et les demandes s’enlisent ». Les adhérents auraient « signalé des réticences », certains psychologues essayant de les « coincer avec des questions insidieuses » et émettant « des réserves dans leurs avis ».

Par ailleurs, nombre de pays étrangers leur opposant une fin de non-recevoir, ces « adoptants » doivent puiser dans le vivier français des pupilles de l’État… dont l’adoption est soumise à l’approbation des « conseils de famille ». Or l’association APGL soupçonne ces conseils d’être truffés « de représentants d’associations familiales conservateurs qui sont à la manœuvre et bloquent les dossiers des candidats homosexuels ».

Évidemment, si l’APGL faisait preuve d’un peu d’honnêteté, elle conviendrait – car ce n’est un secret pour personne – que les adoptions en France ne sont pas un parcours du combattant pour les homosexuels, elles sont un parcours du combattant tout court. Alors quoi ? Il faudrait faire de la discrimination positive, donner aux adhérents d’APGL une carte Platine coupe-file afin d’éviter la procédure qui coince et les demandes qui s’enlisent ?

Évidemment, si l’AGPL faisait preuve d’un peu d’honnêteté, elle conviendrait que les conseils de famille ne font pas du militantisme idéologique mais simplement le boulot qu’on leur a assigné : qui consiste, non pas à donner un enfant à des parents, mais des parents à un enfant. En d’autres termes, à réparer (et réparer au mieux) l’injustice de la vie qui a privé un enfant de parents. Tout cela relève, comme l’explique Aude Mirkovic, porte-parole de l’association Juristes pour l’enfant, du simple bon sens : donner à un ado de 12 ans des parents de 22 ans ne serait pas « réparer au mieux », non plus que confier un nourrisson à des quinquagénaires. L’inverse, en revanche…

Et force est de constater que, quelles que soient les qualités de cœur de ceux-ci, deux hommes, pas plus que deux femmes ne sauraient rendre à un enfant, de façon aussi optimale qu’un « couple hétérosexuel », ce qu’il a perdu : un père et une mère.

Du côté de l’association Les Adoptés, dans la mouvance Manif pour tous, on s’inquiète : en 2012, l’idée aurait été évoquée, au ministère de la Famille, de revoir de fond en comble ces conseils. Vaste entreprise qui est peut-être déjà entamée, les huit membres composant chaque conseil étant nommés par les préfets… eux-mêmes nommés par le gouvernement. Y aura-t-il bientôt des « quotas » comme le redoute l’association Les Adoptés ? Et comment choisira-t-on les enfants soumis à la double peine ? (Une fois déjà, petit, la vie t’a privé d’une mère ? Eh bien, vois-tu, rebelote, elle t’en prive une deuxième fois.) Au pifomètre, à la courte-paille, à la tête du client ? Prétendre résoudre une discrimination par une autre discrimination procède d’une curieuse logique. Le 5 octobre, ce ne sera rien d’autre que cette voix du bon sens que porteront les manifestants.

 Gabrielle Cluzel
Journaliste, écrivain
22/09/2014

Source : Boulevard Voltaire.fr

Correspondance Polémia – 24/09/2014

Image : adoption par couple homosexuel


La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Werner Sombart, un penseur essentiel pourtant peu connu

Par Johan Hardoy ♦ Guillaume Travers est professeur d'économie et formateur de l'Institut...

Holodomor 2.0

Par Xavier Moreau, homme d'affaires, analyste politico-stratégique installé à Moscou et fondateur...

Immigration. Un rapport du sénat réaliste… et inquiétant !

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le 10 mai, une...

Pap Ndiaye, Kylian Mbappé… Macron promeut son « peuple nouveau »

Pierre Boisguilbert ♦ Mélenchon rêve d’une France créolisée, Macron la prépare. Un peuple...

« En Allemagne, le Grand Remplacement avance ! » – Entretien avec Thilo Sarrazin

Thilo Sarrazin est l'une des personnalités politiques les plus « controversées » – c'est-à-dire «...

Les 12 conseils de Viktor Orbán aux personnes de droite pour réussir politiquement

Traduction par Fdesouche d'un article d'About Hungary ♦ Dans son discours d’ouverture à la...

Viktor Orbán : « Cette décennie sera une ère de danger, d’incertitude et de guerre. »

Par le Visegrád Post ♦ Découvrez des extraits – choisis et traduits par la rédaction du...

Nouveau premier féministre : quand la flagornerie dépasse les « bornes »

Par Pierre Boisguilbert ♦ La réaction de l’idéologie médiatique à la nomination d’Élisabeth...

Ukraine : Otan en emporte l’Eurovision

Par Pierre Boisguilbert ♦ Les jeux étaient faits à l’avance. L’idéologique médiatique...

En Allemagne, l’AfD se déchire sur la guerre entre la Russie et l’Ukraine

Par Nicolas Faure, spécialiste de l’Allemagne et traducteur ♦ En Allemagne, comme dans le...