Accueil | Europe | 6 mesures pour sauver la France et l’Europe, par Ligne droite

6 mesures pour sauver la France et l’Europe, par Ligne droite

6 mesures pour sauver la France et l’Europe, par Ligne droite

par | 4 juin 2019 | Europe, Société

Par Ligne droite ♦ Pour réussir le grand changement, la droite nouvelle devra mettre en œuvre un plan d’action simple mais ambitieux. Un plan que Ligne droite a conçu sous la forme de six initiatives stratégiques susceptibles chacune de changer la donne de façon significative. Les deux premières doivent libérer notre pays de l’emprise du système politiquement correct. Les trois suivantes le guérir des fléaux que sont le libre-échangisme international, la déconstruction des valeurs et le mondialisme migratoire. Quant à la dernière, elle doit permettre à la France et à l’Europe de faire face au choc des civilisations.


Mettre fin au gouvernement des juges

Pour libérer la France du politiquement correct, la première initiative consiste à mettre un terme au gouvernement des juges. La démocratie repose en effet sur la séparation et l’équilibre des pouvoirs, or ces principes sont aujourd’hui remis en cause par des juridictions qui ont pris le pas sur le pouvoir exécutif comme sur le pouvoir législatif. Un déséquilibre qui va tellement loin que le Conseil constitutionnel s’est arrogé le pouvoir de censurer les lois qu’il juge non conformes à la pensée unique, mettant ainsi sous tutelle la souveraineté populaire. Sans compter les lois liberticides qui, au nom des droits de l’homme, permettent aux magistrats de condamner ceux qui défient le politiquement correct. Ligne droite estime cette situation intolérable et considère que les juges doivent être remis à leur place.

Soumettre les médias au pluralisme

La deuxième initiative concerne les médias qui s’imposent aujourd’hui à tous les autres pouvoirs. Totalement acquis au politiquement correct, ils donnent le ton, soutiennent les politiques qui se plient à leur vision, occultent ou diabolisent ceux qui résistent. Quant à l’opinion, ils la manipulent, utilisant sans vergogne les techniques classiques de la désinformation. Les médias doivent donc être soumis à nouveau au pluralisme et privés de leur pouvoir démesuré sur la société.

Ces deux premières initiatives seront sans doute les plus difficiles à mettre en œuvre mais elles sont essentielles. Sans elles en effet, la droite arrivant au pouvoir resterait totalement impuissante car soumise aux juges et aux médias. Son action, comme celle de ses prédécesseurs, se limiterait alors à des mesures symboliques ou homéopathiques comme simple support à des opérations de communication. Mais si en revanche la droite nouvelle prend avec détermination ces mesures, dont Ligne droite a explicité dans son site toutes les dispositions concrètes, tout redevient possible et elle aura alors le champ libre pour les autres initiatives destinées à mettre un terme aux fléaux qui affectent notre pays.

Stopper toute nouvelle immigration pendant dix ans

S’agissant du mondialisme migratoire, Ligne droite estime indispensable de stopper toute nouvelle immigration pendant au moins dix ans. Aujourd’hui, personne n’ose plus prétendre que l’immigration est une chance ni même qu’elle ne provoque pas de sérieuses difficultés. Aussi est-il naturel, lorsque se présente un problème qu’on ne parvient pas à résoudre, de commencer par en tarir la source. Il conviendra donc de faire voter une loi d’exception visant à bloquer les arrivées clandestines et à supprimer toutes les formes d’immigration légale, y compris le regroupement familial et l’asile. Cette initiative, qui se présenterait comme pragmatique, sans parti pris idéologique, devrait pouvoir être soutenue par une large majorité de Français. À charge pour eux de décider par référendum au bout de dix ans s’il y a lieu de pérenniser ce dispositif.

Instaurer une régulation des échanges commerciaux

Pour ce qui est du fléau de l’ultralibéralisme international, il devrait y être mis un terme par l’instauration d’une régulation des échanges commerciaux destinée à compenser le dumping monétaire, social, écologique et fiscal qui fausse aujourd’hui la concurrence. Cette protection douanière devrait être instaurée aux frontières de l’Europe et aller de pair avec une offensive diplomatique destinée à faire reconnaître le principe de la régulation des échanges entre les grands pôles mondiaux.

Reconstruire le système d’enseignement

Enfin, pour ce qui est du fléau déconstructiviste, la cinquième initiative stratégique devra concerner la reconstruction du système d’enseignement. Aujourd’hui, loin de faire barrage à ce fléau mortifère, il l’accompagne en endoctrinant les élèves au lieu de leur inculquer des connaissances et de former leur intelligence. Aussi faut-il transformer le système de l’enseignement en lui assignant la mission de transmettre aux plus jeunes les connaissances constitutives de notre culture. Au lieu de chercher à égaliser au plus bas le niveau des élèves et des étudiants, il devra pousser chacun d’eux au maximum de ses capacités et remettre à l’honneur les valeurs de travail, de mérite, de sélection, de compétition et de dépassement de soi.

Ériger l’Europe en un pôle de puissance

Quant à la sixième initiative, elle doit permettre à la France de faire face au choc des civilisations. Et pour ce faire il n’est pas d’autre voie que de défendre et de promouvoir notre propre civilisation, la civilisation européenne. Un impératif qui exige qu’elle soit à nouveau dotée de la puissance. Aussi, la droite nouvelle devra-t-elle prendre l’initiative de transformer radicalement l’Union européenne pour ériger l’Europe en un pôle de puissance capable de rendre collectivement aux nations qui la composent l’indépendance, la puissance et l’identité. Cette nouvelle Union qui serait libérée de la Commission et dirigée selon le principe confédéral par les seuls États devrait rendre aux nations leurs compétences ordinaires et se concentrer sur l’essentiel : stopper l’immigration, réguler les échanges commerciaux, réindustrialiser le continent, faire de l’euro une monnaie qui serve l’Europe comme le dollar sert les États-Unis, enfin sortir de l’Otan et créer une alliance militaire européenne.

La mise en œuvre de ces six initiatives stratégiques permettrait d’engager un grand changement qui ferait passer la France et l’Europe du déclin à l’expansion. La rénovation de l’Union telle que conçue par Ligne droite pourrait même conduire la nouvelle Europe ainsi créée à redevenir la première puissance mondiale ou, à tout le moins, une puissance capable de rivaliser avec les États-Unis ou la Chine.

Ligne droite
04/06/2019

Source : Ligne droite

Crédit photo : Edouard Detaille via Wikimedia cco

Les dépenses pour l’immigration selon la Cour des comptes : toujours plus ! [Partie 1]

Par Paul Tormenen, juriste ♦ La Cour des comptes vient de publier un rapport sur...

Quand Macron se réclame du général de Gaulle…

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Le gaullisme a ceci de spécial...

L’indécente candidature d’Agnès Buzyn à la Mairie de Paris

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Donald Trump veut lutter contre la censure des réseaux sociaux

Nous proposons à nos lecteurs la traduction exclusive d'un article de Breitbart sur le combat...

Sidération et soumission, effets secondaires du Covid-19

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples ♦ Le plus...

En Italie, Facebook condamné pour censure et atteinte à la liberté d’expression

C'est un revers historique pour Facebook en Europe. La justice italienne a en effet confirmé la...

I-Média n°300 – Chloroquine : ce que cache l’hystérie médiatique

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Covid-19. Pourquoi il ne faut pas juger pénalement les responsables politiques

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain ♦ De très nombreuses voix s'élèvent avec...

Éoliennes et remplacisme global

Par le Conseil national de la résistance européenne, présidé par Renaud Camus ♦ Nous...

Covid-19. Confinement, complotisme, Raoult… Les mots du mal

Par Pierre Lours, essayiste et romancier, auteur de La Révolte des silencieux ♦ Un portrait...