Articles

Ysengrin 1

La Lettre d’Allemagne – N°6

Print Friendly

François Stecher, correspondant de Polémia à Hambourg.

♦ Au loup !

Ce jeudi 18 février, NDR Info (chaîne d’information du Norddeutsche Rundfunk, la radio de l’Allemagne du Nord) fait part d’une nouvelle stupéfiante :

Le gouvernement du Land de Basse-Saxe serait sur le point de prendre la décision d’abattre un loup, et c’est le ministre de l’Environnement du Land, un écologiste, qui l’annonce.


Incroyable ! Inimaginable ! Dans ce pays où le retour d’Ysengrin est perçu comme le signe tangible que la Nature reprend peu à peu ses droits, lui conférant à nouveau le statut d’animal sacré, une telle décision devrait soulever les foules, révolter ses défenseurs. Le journaliste donne quelques détails, expose les motifs. L’animal est bien connu des services compétents : il exerce son activité sur le terrain de manœuvre de Munster, dans la lande de Lünebourg, avec d’autres de ses congénères. Il s’est montré, à plusieurs reprises, peu enclin à observer l’attitude toute de réserve et de timidité que lui prêtent les spécialistes, n’hésitant pas à accomplir quelques foulées avec un joggeur, à s’inviter à une promenade du lundi en famille, à escorter un landau. Peut-être était-il de ce groupe sympathique – sept individus – qui a raccompagné galamment à sa voiture une dame qui sortait ses chiens, il y a presque un an, peut-être était-ce lui, qui, il y a quelques mois, a rejoint pendant quelques minutes les rangs des rabatteurs, apportant une contribution incontestable à la battue.

Ou bien était-ce lui qui, de concert avec un congénère, a revendiqué la dépouille d’un cerf fraîchement abattu, laissant à peine au chasseur, heureux puis dépité, le temps de descendre de l’Ansitz…

Mais tout cela, d’autres l’ont fait avant lui, sans encourir les rigueurs d’une administration peu encline à contrevenir au tabou écologiste. De quoi Ysengrin s’est-il donc rendu coupable ? Quelques mots, une phrase, concluent le propos du journaliste : ce loup a pris un repos, certainement mérité, à proximité de la clôture de la caserne de Bad Fallingbostel, autrefois résidence des troupes de Sa Majesté britannique ; les nouveaux occupants ont également franchi la mer, mais ils venaient du sud.

Une crise allemande

Avant de se rendre, ce jeudi, à Bruxelles – certains ont évoqué Canossa – Frau Merkel a fait selon l’usage une déclaration devant le Bundestag. Elle a ainsi décliné les trois aspects, déjà bien connus, de sa politique des Réfugiés, afin de rassurer les parlementaires, et avec eux le « deutscher Michel ».

Le premier aspect consiste à traiter la cause de l’exode, en Syrie : nul ne doute qu’avec la poignée d’avions de reconnaissance Tornado déployés en Turquie et la frégate intégrée au groupe aéronaval du Charles de Gaulle, on va contribuer puissamment à stabiliser la situation dans le pays, et à rendre aux camps de réfugiés de Jordanie ou d’ailleurs leur lustre d’antan, y fixant les candidats à l’exode ; quelques esprits chagrins noteront tout au plus que la Syrie n’est pas, tant s’en faut, la source unique du flot des migrants.

Le deuxième aspect consiste à « protéger » les frontières extérieures de l’Union. Là encore, les solutions sont évidentes : « Dormez, braves gens, les courageux garde-frontière de FRONTEX veillent et traquent sans relâche les passeurs » ; et encore : « Nous allons convaincre la Sublime Porte, en bonne intelligence avec Athènes, de retenir les migrants sur ses côtes ». Ici, la voix des esprits chagrins se renforce, qui notent que le dernier – supposé – passeur dont la presse ait fait mention était le père du petit Aylan et que personne n’a évoqué à son encontre la moindre enquête… D’autres se grattent la tête, y cherchant désespérément le souvenir d’une action de police accomplie par FRONTEX : en vain, car s’il y a bien des témoignages, ils n’évoquent que la sombre besogne de ramasser et compter les cadavres des malheureux naufragés, ou le sourire qui éclaire le visage des sauvés, parfois aussi les menaces, les exigences des rescapés, et le sentiment confus des sauveteurs après les avoir amenés sur le sol européen, finissant ainsi le travail des passeurs. Quant à la Turquie, comme l’a fort justement noté madame Sahra Wagenknecht (Die Linke), lui demander de juguler le flot migratoire, c’est la transformer en gigantesque prison, une prison dont on glisserait la clef dans la poche de monsieur Erdogan, lui offrant un moyen de pression inestimable sur l’Union européenne : ce n’est pas une solution, mais une déclaration de faillite de la politique européenne.

Le troisième aspect, enfin, consiste à répartir « justement » les migrants au sein de l’espace européen. Entre l’Alliance de Višegrad, rejoint par l’Autriche, qui s’oppose très officiellement à cette répartition qu’elle juge inique – « Nous n’avons invité personne » – et les « amis » d’Angela, au premier rang desquels le président français, qui désirent surtout ne s’engager sur rien, notre chancelière se préparait évidemment à des débats difficiles à Bruxelles.

Finalement, l’attentat d’Ankara, mercredi soir, en retenant la délégation turque, lui a évité Canossa. Son plan n’est pas encore mort, puisqu’il n’a pas été débattu et réduit à néant. Début mars, un sommet EU-Turquie aura lieu, juste avant des élections, capitales, aux Landtage de Rhénanie-Palatinat, de Bade-Wurtemberg et de Saxe-Anhalt. Dans ce dernier Land, l’AfD ambitionne de passer la barre des 20%. Si elle y parvenait, le Land pourrait être quasi ingouvernable, avec une coalition à trois aux affaires… La crise est bien là, et elle est allemande.

François Stecher
19/02/2016

Revue de presse

Crise des Réfugiés

Die Welt – 10.02.16 – Saint-Sylvestre à Cologne
Chronique d’une nuit qui a tout changé
Pour la première fois, une liste des procédures de police montre l‘étendue des agressions commises lors de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne. Dès le 1er janvier au matin, plus de 100 plaintes avaient été déposées, elles sont désormais plus de 1000.
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152018368/Chronik-einer-Nacht-die-alles-veraenderte.html

FAZ – 16.02.16 – Crise des réfugiés
Pourquoi nous ne pouvons nous en remettre à la France
Avant le sommet européen, Paris s’oppose au souhait allemand de contingents de réfugiés. Berlin essaie en vain d’obtenir un accord de principe qui aille au-delà d’un agrément de façade.
http://www.faz.net/aktuell/politik/fluechtlingskrise/fluechtlingskrise-deutsch-franzoesische-belastungsprobe-14071954.html

FAZ – 17.02.16 – Politique des réfugiés en Europe
Faymann : Berlin emboîtera bientôt le pas à Vienne
Au contraire de l’Allemagne, l’Autriche applique une politique des réfugiés restrictive. Le chancelier autrichien Faymann prophétise que Berlin, « confronté à la réalité », changera de politique. Le président de la Commission, Juncker, prédit au contraire un avenir radieux à Merkel et à sa politique.
http://www.faz.net/aktuell/politik/fluechtlingskrise/laut-werner-faymann-strengere-fluechtlingspolitik-in-deutschland-14074484.html

Die Welt – 17.02.16 – Crise des réfugiés
La chancelière joue son va-tout au sommet européen
Lors du sommet européen, Angela Merkel va s’opposer frontalement à ses contradicteurs. Pour l’instant, rien ne laisse prévoir un succès de la chancelière. Comment va-t-elle se sortir de ce mauvais pas ?
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152309016/Fuer-die-Kanzlerin-geht-es-auf-dem-EU-Gipfel-um-alles.html

Die Welt – 17.02.16 – Rapport du Bundeskriminalamt (BKA)
Les immigrés originaires de ces pays commettent de nombreux crimes et délits
Syriens, Afghans et Irakiens constituent le groupe le plus important parmi les réfugiés, mais ils sont, en proportion, plus rarement auteurs d’actes répréhensibles. Dans un rapport, le BKA s’intéresse aux délits des migrants.
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152320433/Zuwanderer-aus-diesen-Laendern-begehen-viele-Straftaten.html

 FAZ – 17.02.16 – Crise des réfugiés
L’Autriche n’accorde plus que 80 asiles par jour
L’Autriche a fixé « jusqu’à nouvel ordre » une limite supérieure aux demandes d’asile. Le nombre de réfugiés simplement autorisés à traverser le pays sera également limité. La Slovénie annonce qu’elle va confier des tâches de police à ses soldats.
http://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/oesterreich-akzeptiert-nur-noch-80-asylantraege-pro-tag-14075431.html

FAZ – 17.02.16 – Politique des réfugiés
Merkel sur la défensive
Avant le sommet européen, Angela Merkel est sur la défensive. Son « bilan intermédiaire » pourrait bien consister en une seule phrase, amèrew : encore heureux qu’il y ait l’Autriche.
http://www.faz.net/aktuell/politik/fluechtlingskrise/vor-dem-eu-gipfel-zur-fluechtlingspolitik-merkel-auf-dem-rueckzug-14075935.html

Handelsblatt – 18.02.16 – Les contingents de réfugiés demeurent
L’Autriche refuse de faire allégeance à Bruxelles
L’Union européenne met un carton jaune à l’Autriche à cause du durcissement de sa politique des réfugiés. La république alpine garde néanmoins le cap, et renvoie à une pratique allemande qui, jusqu’ici, n’a fait l’objet d’aucune critique [ndT : selon la ministre de l’Intérieur autrichien Johanna Mikl-Leitner (ÖVP) l’Allemagne n’admettrait actuellement que 50 migrants par heure, avec une limite quotidienne à 6.000].
http://www.handelsblatt.com/politik/international/kontingente-fuer-fluechtlinge-bleiben-oesterreich-verweigert-bruessel-den-gehorsam/12985470.html
Handelsblatt – 18.02.16 – Sommet de l’Union européenne à Bruxelles
La fin brutale du monde bien ordonné de Merkel
L’annulation du mini-sommet des « volontaires » après l’attentat d’Ankara est pour Angela Merkel un revers amer. En effet, dans la crise des réfugiés, la chancelière a tout, sauf le temps. Une analyse.
http://www.handelsblatt.com/politik/deutschland/eu-gipfel-in-bruessel-das-jaehe-ende-von-merkels-geordneter-welt/12981542.html

FAZ – 18.02.16 – Réfugiés
Une crise allemande
Dans quelle mesure la crise des réfugiés est-elle en réalité une crise allemande typique ? Torsten Albig y a répondu – involontairement.
http://www.faz.net/aktuell/politik/harte-bretter/harte-bretter-ueber-die-fluechtlingspolitik-eine-deutsche-krise-14077648.html

Spiegel-Online – 19.02.16 – Sommet de l’Union européenne à Bruxelles
Merkel insiste sur la nécessité d’une rencontre spécifique avec la Turquie début mars
Avant les importantes élections aux Landtage du printemps, la chancelière veut présenter enfin des succès dans la crise des réfugiés. Elle place ses espoirs dans la Turquie, les bâtiments de guerre de l’OTAN et le ralliement tardif des partenaires européens.
http://www.spiegel.de/politik/ausland/eu-gipfel-angela-merkel-besteht-auf-tuerkei-sondertreffen-anfang-maerz-a-1078206.html

FAZ – 16.02.16 – Politique des réfugiés
Une question de confiance
Si la coalition continue comme cela, Merkel n’aura même pas besoin de se soumettre à la question de confiance. Elle aura la réponse le 13 mars.
http://www.faz.net/aktuell/politik/fluechtlingspolitik-der-koalition-eine-frage-des-vertrauens-14073801.html

Handelsblatt – 17.02.16 – Election au parlement du Bade-Wurtemberg
La défaite menace Kretschmann
Selon les derniers sondages, le ministre-président Kretschmann doit se préparer à l’échec le 13 mars. Mais son concurrent de la CDU, Wolf, ne s’en tirera pas plus facilement. L’AfD devrait complètement chambouler les rapports de majorité.
http://www.handelsblatt.com/politik/deutschland/landtagswahlen-2016/landtagswahl-in-baden-wuerttemberg-kretschmann-droht-die-niederlage-/12966234.html

FAZ – 17.02.16 – SPD
Gabriel qualifie l’AfD de raciste
Le président du SPD, Gabriel, a entrepris d’attaquer l’AfD frontalement. Il a, dans une interview accordée à un journal, accusé le parti de droite conservatrice d’être ouvertement raciste.
http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/spd-chef-sigmar-gabriel-nennt-afd-offen-rassistisch-14074640.html

Die Welt – 17.02.16 – Sondage de l’institut Forsa
Pertes pour l’AfD – Le parti de Petry repasse derrière
Pendant des semaines, l’AfD s’est située de manière stable à 10% dans les sondages de Forsa. Pour la première fois depuis longtemps, le parti de Frauke Petry perd un point – et se retrouve derrière les Verts et Die Linke.
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152318883/Verluste-fuer-die-AfD-Petry-Partei-wird-durchgereicht.html

Kölnerstadt-Anzeiger – 18.02.16 – Soirée de campagne électorale à Zeitz
L’AfD est-elle en train de devenir la deuxième force politique de Saxe-Anhalt ?
L’AfD en Saxe-Anhalt et son chef André Poggenburg veulent devenir la deuxième force politique du Land. Pour cela, ils misent avant tout sur les déçus de la CDU. Selon un tout récent sondage, le parti se situerait déjà à 17%.
http://www.ksta.de/politik/-wahlkampfabend-in-zeitz-sote-afd-auf-dem-weg,15187246,33814432.html

Die Welt – 18.02.16 – Idéologie de droite
L’endroit où l’AfD peut compter sur au moins 15%
S’agit-il d’un mouvement de protestation « contre l’échec du gouvernement » ou bien d’une disposition générale favorable à l’idéologie de droite ? Dans une ville de Bade-Wurtemberg, l’AfD se dirige vers les 15% à l’occasion des élections au parlement du Land.
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152363069/Wo-die-AfD-locker-mit-15-Prozent-rechnen-kann.html?config=print

Société

FAZ – 10.02.16 – Ministre de l’Intérieur de la Sarre
« Je vois la paix civile menacée dans notre pays »
Le ministre sarrois de l’Intérieur et président de la conférence des ministres de l’Intérieur, Klaus Bouillon, s’exprime dans un entretien sur la migration de masse – et montre de la compréhension pour les garde-frontière grecs, qui laissent passer les réfugiés.
http://www.faz.net/aktuell/politik/fluechtlingskrise/klaus-bouillon-cdu-wenn-noch-mehr-kommen-sehe-ich-den-inneren-frieden-in-unserem-land-in-gefahr-14060942.html

Die Welt – 17.02.16 – Ghettos de réfugiés
La CDU met en garde contre une situation « à la parisienne » dans les villes
Le chargé de travail « Grandes Agglomérations » de l’Union voit le danger des ghettos de réfugiés. Il demande que les demandeurs d’asile soient plus massivement hébergés en zone rurale.
http://www.welt.de/politik/deutschland/article152314435/CDU-warnt-vor-Pariser-Verhaeltnissen-in-Staedten.html

Deutschlandfunk – 04.02.16 – Russes-Allemands
Exploités politiquement par des groupuscules de droite extrême
« Attention ! C’est la guerre ! »
Une fille de 13 ans a été violée à Berlin. C’est ainsi que commençait, il y a presque deux semaines, un appel Whatsapp pour une manifestation à Berlin, auquel environ 500 Russes-Allemands ont répondu. L’organisateur de l’événement s’appelle Heinrich Groth, président du convent international des Russes-Allemands. Il veut saisir sa chance. [ndT : en réalité, il ne s’agissait ni de viol ni d‘enlèvement ; la fille était chez son ami et voulait masquer la chose à ses parents]
http://www.deutschlandfunk.de/russlanddeutsche-von-rechten-gruppen-politisch-benutzt.862.de.html

Badische Zeitung – 17.02.16
Les Russes-Allemands ne se considèrent pas comme des réfugiés
Le libéralisme occidental est étranger à de nombreux Russes-Allemands. Quelle est l’influence des médias étatiques russes ? D’où vient leur sentiment d’insécurité ? Un expert livre ses réponses dans un entretien.
http://www.badische-zeitung.de/suedwest-1/russlanddeutsche-sehen-sich-nicht-als-fluechtlinge–117613358.html

FAZ – 18.02.16 – Echec de la plainte
Il reste interdit d’avoir des relations sexuelles avec des animaux
Deux sodomites ont porté plainte devant le tribunal constitutionnel fédéral contre l’interdiction des relations sexuelles avec des animaux. Ils en appelaient à leur droit à l’autodétermination sexuelle. Pour leur répondre, les juges se sont appuyés sur la loi de protection des animaux.
http://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/tiere/bverfg-in-karlsruhe-bestaetigt-verbot-von-sex-mit-tieren-14077513.html

NDR.de – 18.02.16 – Il va bien falloir le faire
Le ministre Wenzel étudie le prélèvement d’un loup
Pour la première fois depuis que le loup est revenu en Basse-Saxe, on envisage d’abattre l’un de ces prédateurs. Il s‘agit là d’un animal au comportement remarquable, de la meute du pays de Munster, a déclaré le ministre de l’Environnement Stefan Wenzel (Verts) à la commission de l’Environnement du parlement de Basse-Saxe ce jeudi. « Je fais prendre toutes les dispositions nécessaires pour procéder au prélèvement », a déclaré le ministre. Le transfert vers un enclos est également envisagé. En Allemagne, les loups sont strictement protégés et ne peuvent être chassés.
https://www.ndr.de/nachrichten/niedersachsen/hannover_weser-leinegebiet/Wenzel-Munsteraner-Wolf-soll-entnommen-werden,wolf2290.html

 Correspondance Polémia – 19/02/2016

Image : Ysengrin