La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Géopolitique | Vos données personnelles dans la centrifugeuse US

Vos données personnelles dans la centrifugeuse US

Vos données personnelles dans la centrifugeuse US

par | 14 février 2016 | Géopolitique

Une analyse de Patrice de Plunkett, journaliste, écrivain, essayiste, blogueur…

♦ C’est l’accord signé le 2/02/2016 par Bruxelles et Washington

L’ahurissant impérialisme des Etats-Unis en Europe : sanctions, pénalités, tribunaux, arrestations, données privées !


Cet accord euraméricain porte sur le transfert de données personnelles « entre les deux continents » (comprendre : de l’Europe vers les Etats-Unis). Il s’intitule Privacy Shield : « bouclier de la vie privée ». Les gens avertis doutent du bien-fondé de ce nom, pour deux raisons :

1 En novembre 2015, Privacy Shield a été improvisé pour rassurer les Européens inquiets de l’accord précédent, qui s’intitulait (par antiphrase) Safe Harbor : «port fiable » … L’accord Safe Harbor avait été invalidé en octobre par la Cour de justice de l’UE : c’est dire que sa vraie nature ne pouvait être dissimulée.

2 La nature (libérale) de Safe Harbor est aussi celle de Privacy Shield. Aux termes de ce document, la protection « adéquate » des données européennes ne sera pas garantie par la loi US, mais seulement par… la bonne volonté des sociétés privées américaines. Si les citoyens des pays de l’UE* constatent l’utilisation abusive de leurs données par des sociétés américaines, ils ne pourront protester qu’auprès de l’agence** de protection des données de leur pays ; celle-ci « transmettra la plainte » à Washington. Absence de suites prévisible… En cas d’intrusion (visible) des services US dans les données d’un « « citoyen européen », ce « dossier sensible » sera transmis à un « médiateur » chargé de le « traiter »…

Le flou est donc total.

Comme l’a constaté l’eurodéputé Vert franco-allemand Jan Philipp Albrecht, juriste spécialiste du numérique et rapporteur du projet de règlement européen sur la protection des données,  « la Commission nous ressert un vieux plat réchauffé » : les progrès par rapport à l’accord Safe Harbor sont quasi-inexistants, Washington n’a pas pris d’engagements, et le « médiateur » à créer ne sera pas doté de pouvoirs concrets. Albrecht appelle les agences européennes à rejeter Privacy Shield. Faute de quoi une nouvelle plainte sera déposée devant la Cour de justice de l’Union européenne…

Privacy Shield est évidemment « soutenu » par l’eurogroupe parlementaire PPE (centre-droit), dont font partie Les Républicains français.

Inutile de préciser que cet accord satisfait aussi la secrétaire américaine au Commerce, Penny Pritzker : « ça va aider à la croissance de l’économie numérique », déclare-t-elle. Que demander de plus ?

Patrice de Plunkett
13/02/2016

Notes :

(*) abusivement qualifiés de citoyens « européens » par Privacy Shield.
(**) américanisme : qualifier d’agences (terme du privé) des organismes censés remplir des tâches d’Etat.

Source : LAFAUTEAROUSSEAU

Correspondance Polémia – 14/02/2016

Image : EU – US PRIVACY SHIELD

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Werner Sombart, un penseur essentiel pourtant peu connu

Par Johan Hardoy ♦ Guillaume Travers est professeur d'économie et formateur de l'Institut...

Holodomor 2.0

Par Xavier Moreau, homme d'affaires, analyste politico-stratégique installé à Moscou et fondateur...

Immigration. Un rapport du sénat réaliste… et inquiétant !

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le 10 mai, une...

Pap Ndiaye, Kylian Mbappé… Macron promeut son « peuple nouveau »

Pierre Boisguilbert ♦ Mélenchon rêve d’une France créolisée, Macron la prépare. Un peuple...

« En Allemagne, le Grand Remplacement avance ! » – Entretien avec Thilo Sarrazin

Thilo Sarrazin est l'une des personnalités politiques les plus « controversées » – c'est-à-dire «...

Les 12 conseils de Viktor Orbán aux personnes de droite pour réussir politiquement

Traduction par Fdesouche d'un article d'About Hungary ♦ Dans son discours d’ouverture à la...

Viktor Orbán : « Cette décennie sera une ère de danger, d’incertitude et de guerre. »

Par le Visegrád Post ♦ Découvrez des extraits – choisis et traduits par la rédaction du...

Nouveau premier féministre : quand la flagornerie dépasse les « bornes »

Par Pierre Boisguilbert ♦ La réaction de l’idéologie médiatique à la nomination d’Élisabeth...

Ukraine : Otan en emporte l’Eurovision

Par Pierre Boisguilbert ♦ Les jeux étaient faits à l’avance. L’idéologique médiatique...

En Allemagne, l’AfD se déchire sur la guerre entre la Russie et l’Ukraine

Par Nicolas Faure, spécialiste de l’Allemagne et traducteur ♦ En Allemagne, comme dans le...