Articles

Polémia

Réserve Parlementaire. Un nouveau scandale financier dévoilé

Breizh-info.com

♦ L’association Contribuables Associés vient de dévoiler ce qui pourrait constituer un nouveau scandale financier concernant la réserve parlementaire. Un scandale qui ne semble pas intéresser outre mesure la presse mainstream, mais qui en dit long sur les petits arrangements que certains pratiquent au sein de l’Assemblée nationale.

Ainsi, on apprend qu’un collaborateur parlementaire de député est également le directeur d’une société de conseil, qui propose à des associations de tenter d’obtenir une subvention via un député, moyennant une commission qu’empoche la société de conseil.


Etienne Chéron est directeur de la société EC Conseil, et également collaborateur du député Patrick Lebreton (PS, la Réunion).

Un message a été envoyé par sa société, une entreprise individuelle, le 3 mars à un fichier d’associations nantaises, dont une association présidée par un membre de Contribuables Associés pour « proposer de bénéficier d’une subvention au titre de la réserve parlementaire » en contrepartie d’une somme importante.

Elisabeth Mbappe, collaboratrice du sénateur socialiste de la Réunion, Michel Vergoz, est aussi domiciliée au siège de la société EC Conseil.

Pour en savoir davantage sur le circuit d’obtention des subventions de la réserve parlementaire par la société EC Conseil, Contribuables Associés a monté une fausse demande de subvention.

Après plusieurs échanges de mail avec Etienne Chéron, l’association a eu une conversation téléphonique avec lui, où il va tout dévoiler sur le clientélisme et le caractère discrétionnaire de la réserve parlementaire.

« La société EC Conseil profite du caractère discrétionnaire de la réserve parlementaire et de l’influence gagnée par Etienne Chéron dans les couloirs du Parlement. Cette dérive ne peut exister que parce que la réserve parlementaire échappe à tout contrôle sérieux.», explique Contribuables associés.

Avec son Observatoire de la Corruption, l’association lance  une pétition adressée aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Claude Bartolone et Gérard Larcher. Et cela afin de :

  • mettre en œuvre dans les plus brefs délais un contrôle de toutes les subventions déjà accordées sur l’ensemble de la législature dans le cadre de la réserve parlementaire.
  • suivre une recommandation de longue date de Contribuables Associés : supprimer purement et simplement la réserve parlementaire, qui dilapide chaque année 136 millions d’euros.
  • prendre les sanctions qui s’imposent à l’encontre de Monsieur Chéron et demander les explications nécessaires à son employeur, le député Patrick Lebreton.

Breizh-info
18/03/2017

18/03/2017 – 07H35 Nantes (Breizh-info.com)

Correspondance Polémia – 19/03/2017

Image : affiche du scandale