Accueil | Politique | Perquisition au domicile de Pierre Cassen, journaliste à Riposte laïque

Perquisition au domicile de Pierre Cassen, journaliste à Riposte laïque

Perquisition au domicile de Pierre Cassen, journaliste à Riposte laïque

par | 19 avril 2016 | Politique

Pierre Cassen, journaliste à Riposte laïque dont il a été le fondateur, vient de faire l’objet d’une perquisition domiciliaire par la police. En effet, il est poursuivi pour « injure publique à une personne exerçant une autorité publique ».

♦ Pierre Cassen n’est pas un inconnu pour Polémia. Récemment, nous avons publié deux articles, sous la plume d’Eric Delcroix dénonçant certaines dérives juridiques actuelles qui, une fois encore, altèrent les sacro-saints principes de la liberté d’expression.

Le lecteur trouvera les références de ces articles ci-dessous (*), après le communiqué de Breizh-info.com que nous diffusons intégralement..
Polémia


16/04/2016 – 04H50 France  (Breizh-info.com) – « J’ai l’impression qu’en très haut lieu, on a décidé de se payer Pierre Cassen » titre le journal laïque et anti-islamiste Riposte laïque. Pierre Cassen, l’un des principaux animateurs du journal a en effet été victime d’une perquisition à son domicile, jeudi 14 avril. Pierre Cassen est en effet poursuivi pour « injure publique à une personne exerçant une autorité publique » . Suspecté par les autorités d’être le responsable légal du site Riposte laïque (ce qui n’est pas le cas, le site Internet étant hébergé en Suisse) , il lui est reproché d’avoir diffusé une caricature sur Anne Hidalgo, maire de Paris, et pourtant très active dans le combat en faveur de la défense des caricaturistes de Charlie Hebdo.

« Ils me suspectent à présent d’avoir été l’homme qui aurait appuyé sur le bouton d’un tweet montrant Anne Hidalgo lécher une babouche musulmane, le jour où elle commémorait le ramadan à la mairie de Paris, ce qui n’est pas très laïque.» indique Pierre Cassen, qui raconte sa perquisition dans les colonnes de son journal : « Bien que les policiers se soient montrés courtois, ma situation, ce soir, est que je n’ai plus d’ordinateur, ni de téléphone portable, avec naturellement ce que cela implique, dans mon quotidien.».

La Ville de Paris, dont la maire Anne Hidalgo a fait de Charlie Hebdo un citoyen d’honneur après les attentats de janvier 2015 –  a également déposé plainte contre la dessinatrice de Riposte laïque, Ri7, auteur du dessin originel.

Pierre Cassen n’est pas décidé à se laisser faire et à baisser les bras face à ce qui semble constituer une attaque farouche contre la liberté d’expression et contre les opposants à l’islamisme radical : « Quand on a choisi le type de militantisme qui est le mien, et le tien, on ne se cache pas derrière son petit doigt, on se sait un peu plus exposé que le Français moyen. Je vis avec. Mais ce sont des Français moyens qui sont morts au Bataclan, et des Belges moyens qui sont morts à Bruxelles. J’ai davantage peur pour ceux que j’aime, et qui sont bien plus jeunes que moi. C’est d’ailleurs pour cela que je milite, partout où je le peux, contre l’islamisation de notre pays (…). Je n’ai pas l’ombre d’un doute, depuis plus de dix ans que je milite pour cela, nous avons raison, et ce combat est vital pour l’avenir de notre pays, de ses valeurs et de sa civilisation. Et si cela nous vaut encore des procès, eh bien, on fera face ! ».

Riposte laïque n’est pas le seul média dans le collimateur des autorités. Fdesouche, via son animateur principal, Pierre Sautarel subit également le même sort, tout comme Breiz Atao en Bretagne ou comme le site d’investigation Panamza.

A chaque fois, ce sont des sites d’information dissidents qui sont visés par la justice française et par les autorités – qui par ailleurs n’ont de cesse de clamer publiquement haut et fort leur combat pour la liberté d’expression.

Certains ne manquent déjà pas, sur les réseaux sociaux notamment, de pointer du doigt le deux poids deux mesures qu’il semble exister entre la répression judiciaire menée à l’encontre de la dissidence et le laisser faire, entre autres, en marge des manifestations contre la loi Travail, manifestations qui ont entrainé pillages et violences en tout genre.

Source : Breizh-info.com

Notes :
(*)
Répression universelle ou Le syndrome saoudien
Loi Pleven : Vers la répression universelle

Correspondance Polémia – 19/04/2016

Image : Pierre Cassen

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Blanquer à l’Éducation nationale, la dictature en marche

Par Claude Meunier-Berthelot, enseignante, essayiste ♦ C'était couru d'avance ! Pour qui...

Les médias veulent descendre Éric Zemmour

Par Pierre Boisguilbert ♦ Depuis plusieurs jours, l’offensive politico-médiatique contre...

« Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire » : slogan éculé et mensonger

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Les immigrés font le boulot...

États-Unis : le vent de la défaite souffle dans le camp démocrate

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Les démocrates sur la sellette attendent...

BHL-Zemmour : devoir de mémoire contre devoir d’histoire

Par Pierre Boisguilbert ♦ Eric Zemmour aime les Français, Bernard-Henri Lévy hait « tout ce...

17 octobre 1961 : un « massacre » imaginaire, par Bernard Lugan

Par Bernard Lugan, historien spécialiste de l'Afrique, notamment auteur de Algérie, l'histoire à...

Union européenne : taper du poing sur la table, avant de la renverser !

Par Paul Derey ♦ Les critiques de l’Union européenne sont omniprésentes à droite, mais les...

Immigration : comment expulser tous les étrangers en situation irrégulière ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 (3) Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...

L’Union européenne, source de nos problèmes… vraiment ?

Par Paul Derey ♦ L’ancien commissaire européen et deux fois ministre des Affaires...

Fact checkers ou désinformateurs ? Trois questions à Jean-Yves Le Gallou

Entretien paru par l'Observatoire du journalsime ♦ “Fact checkers”, vérificateurs,...