Accueil | Europe | Les trois raisons de la victoire du Brexit

Les trois raisons de la victoire du Brexit

Les trois raisons de la victoire du Brexit

par | 26 juin 2016 | Europe

Grâce aux Britanniques nous connaissons les conditions de la libération des peuples : le référendum et l’existence de médias pluralistes.

La première raison de la victoire du Brexit, c’est le rejet par le peuple britannique des élites mondialisées. Les périphéries urbaines et l’Angleterre rurale ont massivement voté pour quitter l’Union européenne (« leave »). Tout comme les zones ayant souffert de la désindustrialisation et la classe ouvrière blanche qui n’a pas suivi du tout les consignes officielles du Parti travailliste.

La deuxième raison de la victoire du Brexit, c’est la question de l’immigration, qui a été le moteur principal du Brexit. De façon complexe, d’ailleurs.

L’ancien maire de Londres Boris Johnson a agité la crainte de la concurrence des travailleurs européens sur les salaires et les emplois des Britanniques (électeurs immigrés du Commonwealth compris).

Son allié et néanmoins rival Nigel Farage, de l’UKIP, a, lui, fait scandale avec une affiche montrant les masses d’hommes jeunes venus d’Afrique et du Proche-Orient se pressant aux frontières de l’Union européenne.

La perspective de l’entrée des Turcs sans visa n’a pas, non plus, rassuré.

La troisième raison de la victoire du Brexit est plus surprenante pour un esprit français. Malgré l’exploitation scandaleuse du meurtre de Joanne Cox, la campagne a été équilibrée. Les tenants du « Brexit » ont eu autant droit à la parole que les tenants du « Bremain ». Soros et le Guardian ont fait campagne pour le oui. Mais le Sun a fait campagne pour le non. Le Sun, un tabloïd mal vu de l’oligarchie mais qui se vend à plusieurs millions d’exemplaires : 10 fois plus que Le Figaro ou Le Monde, 50 fois plus que Libération. Une belle leçon.

Grâce aux Britanniques, nous connaissons aujourd’hui les conditions de la libération des peuples : le recours au référendum et l’existence de médias pluralistes.

Jean-Yves Le Gallou
24/06/2016 – Boulevard Voltaire

Jean-Yves Le Gallou

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Assimilation, séparation ou remigration ?

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le prochain Forum de...

Alain de Benoist : « Trump, faute de mieux »

La date de l'élection américaine se rapproche à grands pas. Le choix entre Donald Trump et Joe...

Insécurité. Interdiction des feux d’artifice… et du bon sens ?

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre...

I-Média n°318 – Couvre-feu : les journalistes au garde-à-vous

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Covid-19. Le point sur la situation du Général Delawarde – Octobre 2020

Par le Général (2S) Dominique Delawarde – Ancien chef « Situation-Renseignement-Guerre...

États-Unis. Les enjeux énormes de l’élection présidentielle américaine

Par Michel Leblay, patron d’émission à Radio Courtoisie ♦ Encore plus que celle de 2016,...

Sophie Pétronin : le retour de la convertie

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Quand la radio publique appelle à la censure

Par Mathieu Bock-Côté, sociologue et essayiste ♦ La diversité idéologique est complètement...

Jean-Yves Le Gallou : « Face à la diabolisation, ne pas céder, ne pas plier le genou ! »

Découvrez ci-dessous l'entretien accordé par Jean-Yves Le Gallou à Breizh-Info à l'occasion de la...

I-Média n°317 – Eric Zemmour face à la haine politico-médiatique

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...