Accueil | Société | Les Bobards d’Or : l’arme du rire face à l’idéologie progressoïde

Les Bobards d’Or : l’arme du rire face à l’idéologie progressoïde

Les Bobards d’Or : l’arme du rire face à l’idéologie progressoïde

par | 5 mars 2024 | Société

Les Bobards d’Or : l’arme du rire face à l’idéologie progressoïde

Intervention d’ouverture à la cérémonie des Bobards d’Or par Jean-Yves Le Gallou

Cette année, comme les précédentes, nous devions nous réunir au beau théâtre du Gymnase. Mais sa nouvelle direction nous a retiré la salle à la suite de pressions reçues de la maire du Xe arrondissement de Paris, de la CGT spectacle, des antifas et de Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo, et sénateur communiste de Paris.
Qui est ce censeur ?
C’est un militant LGBTQ sous casaque communiste. Il a rassemblé 2 % des voix aux élections européennes de 2019 mais bénéficie d’une très grosse présence médiatique. Il a milité à la LCR dès l’âge de 5 ans en accompagnant ses parents à des manifestations. Il a publié un livre L’enfant et l’espion sur son grand père, un israélien condamné à 20 ans de prison pour espionnage au profit du KGB et de l’Union soviétique.

Ian Brossat est un petit bonhomme emblématique de l’idéologie dominante : idéologie antiraciste, idéologie LGBTQ+, idéologie de rupture avec toutes les traditions, idéologie de déni du réel, idéologie de culpabilisation des origines, du moins lorsqu’elles sont européennes. Avec lui, malheur aux hommes hétérosexuels blancs, malheur à ceux qui aiment la vie et les choses de la vie, malheur à ceux qui respectent la nature et aiment la beauté.

Et cette idéologie, les hommes du système veulent nous l’imposer par la propagande, par la censure, par la contrainte et par la délation.
Cette idéologie de déconstruction, il faut lui donner un nom – retenez le – c’est l’idéologie progressoïde, c’est à dire une idéologie progressiste, de rupture avec les lois de la vie et du réel, en même temps qu’une idéologie imposée par des méthodes totalitaires, des méthodes soviétoïdes.

L’idéologie progressoïde est aujourd’hui la principale menace pour les libertés et l’identité française.

Mais ce soir nous allons essayer d’en rire. Dans l’esprit des bobards pour cette quinzième cérémonie.

Avec deux nouveautés :

  • une séquence sur les pubards consacrée aux meilleures publicités racistes anti blanches ;
  • une séquence sur les Darmarinades, ces mensonges à répétition des hommes politiques qui ne sont possibles que par la complaisance des médias.

Enfin, il y aura une séquence consacrée au terrible meurtre raciste anti-blanc de Crépol.
Mais à voir la manière dont le jeune Thomas et ses amis ont été traités dans certains médias de service public, je me demande s’il ne faudrait pas délivrer aussi des Salopards d’Or.

Ce sera au jury d’en décider.
Mais rions malgré tout,

Bonne soirée !

Jean-Yves Le Gallou
05/03/2024

Jean-Yves Le Gallou

Mots-clefs : ,

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Je fais un donSoutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Voir aussi

Les sportifs roulent pour le Système

Les sportifs roulent pour le Système

En France, ils sont partout. Pas une route, un chemin ou une rue sans les rencontrer désormais : les « sportifs », surtout du genre vélocipédique hargneux. Il y en a même tellement qu’on se demande quand ces gens travaillent. Mais ce sport de clones n’augure rien de...