Articles

Sy, Diallo, Benalla, Dembele... L’immigration massive est un mythe !

Grand Remplacement : ni fantasme, ni complot

Print Friendly, PDF & Email

Par Julien Dir, contributeur pour Breizh-Info ♦ Grand Remplacement… C’est un terme dont l’emploi provoque les passions et les débats enflammés. Certains lancent même des appels liberticides à la censure lorsqu’on évoque cette idée qu’une substitution ethnique de la population européenne par des populations extra-européennes serait aujourd’hui à l’oeuvre dans toute l’Europe de l’ouest.
Depuis la Bretagne, Julien Dir livre un point de vue percutant sur la question.
Polémia


Je ne suis pas un fan de Renaud Camus, parce que je crois avant tout en l’Europe, et pas du tout en la République française.

Je déteste par contre qu’on lynche un homme comme c’est le cas pour Renaud Camus depuis l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, simplement parce que cet écrivain explique dans ses ouvrages – ses détracteurs les ont-ils seulement lus ? – que la France change et que l’immigration entraîne des transformations ethniques et religieuses dans le pays et en Europe.

Un lynchage organisé sur les réseaux sociaux et par des journalistes de la presse mainstream qui doivent avoir des difficultés à se regarder dans une glace le matin tant ils sont laids, extérieurement comme intérieurement. Un lynchage qui rappelle des années sombres durant lesquels des écrivains ont été condamnés à mort par des tribunaux français, pour de simples écrits. Saut qu’à l’époque, leurs amis de gauche, leurs amis journalistes, défendaient les accusés face à la Justice. Aujourd’hui, ils tiennent le fusil.

Les politiques qui rentrent dans la danse pour frapper un homme seul et à terre donnent la nausée. Ceux qui feignent, pour se faire accepter d’un Système qui ne les acceptent pourtant pas, de ne pas savoir qui est Renaud Camus et ce qu’est le grand remplacement qu’il décrit dans ses livres, aussi.

L’attentat de Christchurch est une ignominie

Qu’on soit bien clair avant toute chose pour ceux qui seraient tentés de mener des procès d’intention à mon égard : l’attentat de Christchurch est une ignominie. Car par nature un soldat, ou celui qui se prétend comme tel, ne tire pas sur des individus désarmés, sur des femmes et des enfants qui n’ont rien demandé à personne.

À titre de comparaison, Kendal Breizh, militant libertaire breton parti au Kurdistan se battre les armes à la main contre les islamistes puis le régime turc, lui est estimable, parce qu’il a fait face à des hommes armés.

On peut dresser tous les constats que l’on veut, avoir les meilleurs idées du monde, ou les pires, si l’on se comporte comme un lâche et comme un boucher, on est un lâche et un boucher. Et la rhétorique du « œil pour œil, dent pour dent », qui consisterait à dire qu’il faut faire à tous les musulmans la même chose que quelques islamistes nous font depuis des années, n’est pas une rhétorique qui m’est culturellement familière, ni séduisante. Ne cherchez d’ailleurs pas en Europe les origines de la loi du talion…

Pourtant, pour les hyènes et les vampires qui composent l’oligarchie qui nous dirige, il n’en fallait pas plus que cet attentat pour justifier le début d’une campagne folle contre ceux qui critiquent l’immigration, qui en dénoncent ses conséquences, qui s’en inquiètent. Aucune remise en question bien entendu, alors qu’a contrario, il pourrait être reproché également aux partisans du multiculturalisme et de l’immigration forcée de faire cohabiter des populations qui vont finir par se faire la guerre…

Ainsi donc, le terroriste de Christchurch n’est pas cloué au pilori pour ses crimes, mais pour ses idées. Un réflexe très républicain français d’ailleurs, il suffit de rappeler qu’en République française, les idées peuvent être des circonstances aggravantes devant les tribunaux.

En France, vous n’écoperez pas de la même peine si vous frappez quelqu’un parce qu’il vous a fait une queue de poisson au volant, ou si vous le frappez parce qu’il vous a fait une queue de poisson au volant et qu’en plus vous l’avez secoué en le traitant de « sale hétérosexuel » ou de « sale blanc ».

Il suffit M. Dir ! Le tueur de Christchurch était un militant nazi (terme qu’il ne revendique à aucun moment dans son manifeste d’ailleurs) ! Un militant nazi contre l’immigration ! Un assassin nazi contre l’immigration ! Vous êtes contre l’immigration ! Vous êtes un nazi et potentiellement un assassin ! Fin du raisonnement de ceux que vous rémunérez via votre redevance TV ou via vos impôts. Charmant.

Le grand remplacement, n’est pas une théorie, ni un complot sorti d’un cerveau malade

Les mêmes vous insultent également quand vous réclamez des statistiques ethniques et religieuses, pour éventuellement confirmer que la population européenne de souche n’est pas en train de diminuer en France par rapport à d’autres populations. Il n’y a pas de religion, pas d’ethnie, pas de race, Monsieur Dir ! Rien que des républicains, des Français !

Il n y a que les Bretons qui n’ont jamais mis les pieds à Paris (et maintenant encore, il suffit d’aller simplement jusqu’à Rennes ou Nantes) pour ne pas se rendre compte que la France change, que les Français changent. Il n’y a pas de remplacement progressif de population qu’on vous dit ! C’est du complotisme ! Paris gare du Nord ? Complotiste ! Calais ? Complotiste ! Centre-ville de Nantes ? Complotiste ! Championnat de France de Ligue 1 ? Raciste ! Mais pourquoi alors vouloir que la « diversité » soit plus représentée partout, dans les médias, à la publicité, dans la vie publique, si nous ne sommes que des Français et que la population ne change pas ? Taisez-vous, fasciste !

Mais enfin, pourquoi ne voulez-vous pas que je m’exprime, que j’explique mes craintes de voir mes enfants disparaître ? Parce que le mélange, c’est la vie qu’on vous dit ! Parce que la diversité est formidable, le métissage c’est formidable ! Ils sont plus Français que vous ! Ils sont une richesse ! Ah bon, mais je croyais « qu’ils » n’étaient pas si nombreux que ça d’après vos dires ? Taisez-vous, fasciste, raciste !

Le grand remplacement, n’est pas une théorie, ni un complot sorti d’un cerveau malade rêvant à des Illuminati négociant avec Macron, Attali et la mafia nigériane l’invasion programmée d’une armée de millions d’Africains dans notre pays.

C’est une réalité. Certains l’encouragent. D’autres combattent ses causes. D’autres encore s’attaquent aux conséquences. Certains se taisent. Une minorité tire des bénéfices collatéraux de la situation.

La France refuse les statistiques ethniques ? Alors prenez celles du Royaume-Uni2 468 970 Asiatiques en 2001. 4 143 403 en 2011 (de 5 à 7 % de la population tandis que les estimations faisaient état de quelques dizaines de milliers au milieu du XXe siècle). 44 679 361 Blancs en 2001, 45 281 142 Blancs en 2011 ( de 91 % à 85 % de la population totale).

« Mais de toute façon, l’avenir, c’est le mélange, sinon c’est la consanguinité. Et puis nous les Blancs, méritons ce qui nous arrive vu comment nous nous sommes comportés dans l’histoire avec le monde entier ». Dernier argument, lapidaire.

Mais au fait, qu’est-ce qu’il nous arrive ?

Julien Dir
24/03/2019

Source : Breizh-Info

Print Friendly, PDF & Email

Agenda : 5ème Forum de la Dissidence
le 23 novembre à Paris

Réservez sans tarder vos billets en cliquant ici.
Forum de la Dissidence 2019

Cet article vous a plu ?

Prenez quelques instants pour vous abonner à la Lettre de Polémia afin de ne rater aucune publication.

Soutenez Polémia

Faites un don avec PayPal.