La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Exclusivité Polémia | FN : la mariée est belle mais… moins qu’espéré !

FN : la mariée est belle mais… moins qu’espéré !

FN : la mariée est belle mais… moins qu’espéré !

Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia.

♦ Le FN a rassemblé au premier tour 25% des suffrages au lieu de 16% (19% où il était présent) en 2011. En 2015, il a gagné 31 cantons alors que, de 1974 à 2012, il n’en avait emporté que 17 (de plus petite taille).

Partout où le FN dirige des mairies il emporte le canton ou, à tout le moins, la majorité dans la ville qu’il détient. A Béziers et Hénin Beaumont, le FN réalise même le grand chelem (tous les cantons).


Par rapport au passé, le verre paraît plein. Même si contrairement aux espoirs du premier tour aucun département n’est tombé dans l’escarcelle du FN : caramba, encore raté ! Reconnaissons que la propagande anti FN de Valls a été efficace pour aider la gauche… et l’UMP à sauver leurs sièges face au FN. L’énergumène de Matignon peut donc être satisfait : Gracias, Manuel !

Mais pour les régionales de décembre prochain, le FN peut espérer faire un nouveau bond en avant avec un mode de scrutin plus favorable. Les 30% promis (à tort) pour les cantonales par les sondages sont clairement atteignables et même dépassables pour les régionales.

Pour la présidentielle de 2017 la victoire est nettement moins probable. En l’absence de bouleversements majeurs, Marine Le Pen peut difficilement l’emporter, sauf à trois conditions : se retrouver face à la gauche, franchir la barre des 42% au premier tour et disposer d’un programme économique qui n’effarouche pas trop.

1-Sur les 28 cantons gagnés au deuxième tour, trois l’ont été en triangulaire, 22 en duel avec la gauche, 3 en duel avec la droite. Encore convient-il de noter que dans ces deux cas le candidat FN avait atteint près de 46% au premier tour (Béziers 2) et près de 45% (Villers-Cotterêts), villes de surcroît détenues par des nationaux, et plus de 47% à Saint-Dizier.

2-Face à la gauche, il est possible de gagner à partir de 35% des suffrages, et plus de la moitié des vainqueurs FN au second tour ont obtenu moins de 42% au premier. Il est donc beaucoup plus aisé de gagner face à la gauche que face à la droite.

3-Reste que les reports de voix vers le FN en provenance de l’UMP n’ont pas été bons. Le « ni-ni » semble avoir été écouté. Il est vrai que le FN, qui joue sur du velours sur l’identité et la sécurité, a tendance à délaisser ces thèmes porteurs au profit d’un discours économique dont certains aspects sont de véritables repoussoirs pour l’électorat de droite.

Le succès du FN aux cantonales ne doit pas être minimisé. Même s’il doit conduire à s’interroger sur la ligne stratégique : comment parler aux électeurs de droite ? Pour les séduire avant 2017, condition pour gagner, ou, à défaut, s’apprêter à les récupérer en cas d’alternance UMP en 2017. A cet égard les études d’opinion sont claires : il y a une grande proximité entre les électeurs de l’UMP et ceux du FN sur les valeurs, sur l’immigration, sur la sécurité et sur la fiscalité. Quant au reste, personne ne croit que demain on rasera gratis…

Jean-Yves Le Gallou
30/03/2015

Source : Boulevard voltaire.fr
http://www.bvoltaire.fr/jeanyveslegallou/fn-la-mariee-est-belle-mais-moins-quespere,167880

Correspondance Polémia – 31/03/2015

Image : élections départementales de mars 2015

Jean-Yves Le Gallou
La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Derrière Papy Biden, l’État profond américain à la manœuvre

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe...

Le « Great Reset » : mythes et réalités

Par Johan Hardoy ♦ Ancien haut fonctionnaire issu de l'ENA, Éric Verhaeghe a quitté...

Discours de Vladimir Poutine : à qui perd gagne

Par Pierre Boisguilbert ♦ Convaincant parfois, déroutant souvent, Vladimir Poutine a repris...

Ukraine. Le gouvernement allemand fait fausse route pour Steffen Kotré, porte-parole de l’AfD

Par Nicolas Faure, spécialiste de l’Allemagne et traducteur (à ne pas confondre avec Nicolas Faure...

Callac, laboratoire du peuplement de la France profonde par l’immigration

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le président de la...

« La société de propagande », le nouvel ouvrage de Jean-Yves Le Gallou

Dans le monde orwellien qui est désormais le nôtre, il est une réalité que les nowhere aiment à...

Éric Zemmour : « Je me battrai de toutes mes forces contre la répartition de migrants dans la ruralité »

Par Éric Zemmour ♦ Dans son discours aux préfets du 15 septembre, Emmanuel Macron a acté le...

À l’ONU, la leçon du président Serbe sur l’Ukraine et l’OTAN

Par Pierre Boisguilbert ♦ Le discours le plus pertinent n’a pas été le plus médiatisé. Les...

Disparition de François-Bernard Huyghe, un phare en pleine tempête

Par Goulven Laënnec ♦ Penseur joyeux et tragique de la modernité et de la post modernité,...