Articles

Et Donald Trump remit les Golden Bobards !

Et Donald Trump remit les Golden Bobards !

4ème Forum de la Dissidence le 17/11 à Paris : la billetterie est ouverte !

Par Jean-Yves Le Gallou, président fondateur de Polémia ♦ Donald Trump l’avait annoncé. Donald Trump l’a fait : il a distribué les « Fake news awards ». Mercredi 17 janvier, les grands médias américains ont reçu 11 « golden bobards », 11 bobards d’or d’outre atlantique.


À tout seigneur, tout honneur, le New York Times ouvre la liste des lauréats avec un bobard présomptueux : l’annonce, dès l’élection de Trump, que « l’économie américaine ne s’en remettrait pas ». Une déclaration tout en finesse du prix Nobel (excusez du peu !) Paul Krugman, démentie depuis par tous les indices économiques.

Les autres bobards sont de facture plus classique : des mensonges médiatiques tout simples, justes destinés à nuire.

– Le bobard calculette du Washington Post illustrant l’échec d’un meeting en Floride avec une photo d’une partie de la salle vide car prise… plusieurs heures avant le début de la manifestation.
– Le bobard « antiraciste » du Time affirmant que Trump avait retiré du bureau ovale un buste de Martin Luther King…pourtant toujours en place.
– Le bobard diplomatique de Newsweek prétendant sans coup férir que le Premier ministre polonais avait refusé de serrer la main de Trump.
– Et bien sûr le bobard russe de CNN inventant un rendez-vous entre un émissaire du candidat Trump et des agents du Kremlin.

De biens beaux bobards désignant les médias « les plus corrompus et les plus biaisés ». Ce qui justifie cette affirmation parue sur le site du Parti républicain : « 2017 a été une année de partialité acharnée, de couverture médiatique malhonnête et même de fausses informations éhontées ». « Des études ont montré que plus de 90% de la couverture médiatique du président Trump est négative ».

Il est plaisant de constater la manière dont les médias français ont rendu compte de ces « Golden Bobards ». Plusieurs techniques de désinformation ont été utilisées :

– L’occultation d’abord, totale ou partielle : les médias ne décrivent pas les bobards de leurs confrères américains. Tout au plus en citent-ils un ou deux de manière vague.
– Le déni : rien ne permettrait d’établir que la couverture médiatique de Trump est négative.
– Le dénigrement par la novlangue : l’initiative de Trump est présentée comme « très polémique » et « très controversée ».
– La fausse fenêtre ensuite : quelques lignes pour décrire l’opération de Trump puis de longs développements sur les critiques dont elle a fait l’objet dans la presse américaine et de la part de deux sénateurs républicains.
– L’amalgame : pour Le Figaro (qui ne nous décevra jamais…) « Les Républicains n’applaudissent pas les «Fake News Awards» de Trump contre la presse » alors même que c’est le site du Parti républicain qui a mis en ligne la liste des lauréats et qu’il n’ y a eu que deux sénateurs républicains (sur 50) pour critiquer l’initiative de Trump.

On sera toutefois reconnaissant au sénateur Mac Cain, éternel perdant des élections présidentielles, pour cette belle déclaration : « L’expression “fake news” à laquelle le président américain a donné une légitimité, est utilisée par des autocrates pour réduire au silence des journalistes ». Emmanuel pourquoi tu tousses ?

Rassurons-nous, les médias français du système se sont bien gardés d’effectuer le rapprochement entre cette déclaration et la volonté de l’autocrate Macron de légiférer contre « les fakes news » !

Tout ce petit monde ne perd rien pour attendre : la IXe cérémonie des Bobards d’Or aura lieu lundi 12 mars prochain.

Un cru qui promet d’être historique ! S’il veut réellement chasser les fausses nouvelles des médias, gageons que le président Macron ne manquera pas de s’y inscrire. Quant à vous, n’hésitez pas à le faire dès maintenant : rendez-vous le 12 mars à 19h30 au Théâtre du Gymnase !

Jean-Yves Le Gallou
19/01/2018

Source : Riposte Laïque

Photo : capture d’écran compte Twitter Donald Trump

Jean-Yves Le Gallou

Jean-Yves Le Gallou

Jean-Yves Le Gallou, ENA, inspecteur général de l’administration (ER), ancien député européen est le président de Polémia. Essayiste il a publié de nombreux ouvrages dont « La Tyrannie médiatique » et « Immigration : la catastrophe, que faire ? ». Jean-Yves Le Gallou présente chaque semaine sur TVlibertés i-média, émission d’analyse critique des médias.
Jean-Yves Le Gallou

4ème Forum de la Dissidence le 17/11 à Paris : la billetterie est ouverte !