Accueil | Politique | Emmanuel Macron à Marseille : le tribut

Emmanuel Macron à Marseille : le tribut

Emmanuel Macron à Marseille : le tribut

par | 6 septembre 2021 | Politique

Par le Conseil national de la résistance européenne, présidé par Renaud Camus ♦ Nous partageons avec nos lecteurs ce communiqué du CNRE sur la visite récente d’Emmanuel Macron à Marseille.
Polémia

 

Le président de la République se rend à Marseille pour trois jours, comme pour un voyage officiel dans un pays étranger. Début de campagne électorale oblige, il apporte le tribut, et se targue des millions d’euros qu’il vient déposer en guise d’hommages et de réparations aux Quartiers Nord. Il n’est plus question que de la ville occupante, la ville indigène a disparu, on dira qu’elle n’a jamais existé.

C’est l’occasion pour l’ensemble du Bloc Négationniste-Génocidaire et de sa presse, la Presse, de rivaliser d’ingéniosité et d’intelligence pour expliquer l’état lamentable de ce qui demeure, officiellement, “la deuxième ville de France”, insiste-t-on. Ces explications ont un point commun : elles tournent toutes à n’en plus finir, en l’évitant soigneusement, autour du gouffre herméneutique central, d’où l’on entend à peine monter les cris de la vérité : la colonisation, le changement de peuple et de civilisation, le Grand Remplacement, le génocide par substitution.

C’est l’ablation de la race dans les discours, il y a un demi-siècle, qui rend le monde et la cité phocéenne inintelligibles, insaisissables au moins par la parole publique, ainsi que l’exige le négationnisme génocidaire, qui ne veut pas que son crime soit nommé. Ainsi l’occupant et la collaboration mettent en avant que tout est sale, délabré, vétuste, là où il demeure ; que la violence y est partout et la prospérité nulle part. Leur explication à cela, c’est l’abandon où, d’après lui, il est tenu, malgré les centaines de millions en vain déversés sur lui chaque année depuis des lustres. Plus éclairants seraient sans nulle doute la substitution ethnique, le passage d’une civilisation à une ou plusieurs autres, l’ingouvernabilité des ressortissants de celles qui s’installent, leur détestation de celle qu’ils remplacent, leur incivisme, leur haine d’eux-mêmes et des traditions indigènes, leur mépris des vaincus livrés.

Communiqué du CNRE
06/09/2021

Source : CNRE

Crédit photo : kbxxus [CC BY-SA 2.0]

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

In memoriam Gilles Soulas, agence tous risques de la droite nationale

Militant politique engagé dès ses 14 ans, combattant de la liberté au Liban aux côtés des Forces...

Éric Zemmour. Premier chapitre : de l’action !

Par Antoine Solmer, médecin spécialiste (retraité), écrivain, essayiste ♦ Le livre d'Éric...

Marion Maréchal en Hongrie : Viktor Orbán à l’avant-poste de la résistance

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Ce jeudi 23 septembre...

Quand les gènes gênent. Pour en finir avec la fable multi-ethnique de la France

Par la Cocarde Étudiante ♦ « Le problème n’est pas que la France soit multiethnique, elle...

Sous-marins australiens : une rupture liée à la Nouvelle-Calédonie ?

Par Pierre Boisguilbert ♦ Dans ce dossier de rupture de contrat des sous- marins...

Habermas et l’hypothèque idéologique allemande

Par Gérard Dussouy, professeur émérite des universités, essayiste ♦ Polémia suit...

Mots gaulois et mots arabes, halte aux mensonges !

Par Jacob Maxime, diplômé de science politique, coauteur avec Fiorina Lignier du livre Tir à vue...

Drame chez LR ! La « droite » ne peut officiellement soutenir son candidat naturel, Macron

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ La droite LR a un candidat naturel pour...

Zemmour sur la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Le débat sur la peine de...

Immigration : comment en finir avec les frontières passoires ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...