Accueil | Société | Derrière le Covid, le ras-le-bol des Français

Derrière le Covid, le ras-le-bol des Français

Derrière le Covid, le ras-le-bol des Français

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (41e)

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossible, La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre des mondes ♦ L’actualité liée au Covid, sur médiatisée, tend à faire oublier que la défiance des Français à l’égard des commandements du politiquement correct et du Pouvoir n’a pas diminué, bien au contraire, comme le montrent les sondages d’opinion, y compris chez les sondeurs habituellement favorables à Emmanuel Macron.
Un avertissement pour toute la classe politique dans la perspective des élections présidentielles de 2022.

Immigration, asile  et diversité : le ras-le-bol

71 % des personnes interrogées estiment que la France « compte déjà beaucoup d’étrangers et qu’accueillir des immigrés supplémentaires n’est pas souhaitable », un taux en hausse de sept points par rapport à une enquête similaire de l’Ifop en 2018.

64 % établissent un lien entre terrorisme et accueil des réfugiés migrants, une proportion qui a augmenté de 11 points en trois ans.

81 % des personnes interrogées estiment qu’il faut « mieux maîtriser l’immigration » (sondage Harris Interactive/Challenges réalisé du 19 au 26 juillet 2021).

55 % se disent aussi inquiets vis-à-vis des politiques censées encourager la « diversité », un taux en hausse de 11 points par rapport à 2018. Un sentiment progresse (+10 points en un an) : celui d’une diversité « qui génèrerait des politiques favorisant les minorités au détriment de la majorité », une opinion partagée par 62% des sondés. Enfin, 54 % des personnes interrogées estiment que «la diversité nous fait perdre notre identité, nos valeurs ». (« baromètre de la fraternité » de l’Ifop réalisé du 27 au 30 avril 2021).

66% des personnes interrogées se montrent favorables au fait que les étrangers condamnés à de la prison purgent leur peine dans leur pays d’origine (sondage de l’Institut d’études CSA pour CNews réalisé le 2 juin 2021).

79% des personnes interrogées sont hostiles à l’accueil de réfugiés afghans n’ayant pas travaillé avec la France (sondage Harris interactive LCI réalisé du 24 au 26 aout 2021).

Le rejet du Système

61 % des personnes interrogées ne veulent pas qu’Emmanuel Macron se représente à l’élection présidentielle en 2022 ; 59% estiment que son bilan est mauvais (sondage Odoxa-Backbone Consulting pour le Figaro et franceinfo réalisé les 2 et 3 juin 2021).

60% des personnes interrogées ont une mauvaise opinion d’Emmanuel Macron comme de Jean Castex.54% des Français estiment qu’Emmanuel Macron et le gouvernement gèrent mal la crise ; ils sont également largement opposés à la vaccination des enfants (63%). (Observatoire de la politique nationale BVA-Orange-RTL réalisé 25 et 26 Août 2021).

76 % des personnes interrogées jugent que “les médias ont tendance à tous dire la même chose” et que “la diversité des opinions dans les médias s’est réduite ces dernières années” . La méfiance (55%) est le premier sentiment ressenti par les Français face aux médias, devant la colère (18%), le dégoût (17%) et l’intérêt (16%) (sondage IFOP Opinion pour Flint-Média réalisé les 1ers et 2 juin 2021)

81 % des Français estiment la justice française manque de sévérité vis-à-vis des délinquants. Dans le détail, 37% des sondés sont « tout à fait » d’accord pour dire que la justice française est trop laxiste, et 44% se disent « plutôt » d’accord (sondage réalisé par l’institut CSA les 25 et 26 mai 2021)

Des opinions tranchées

43 % des personnes interrogées estiment que La France devient une dictature (sondage IFOP pour le JDD réalisé les 11 et 12 août 2021).

Seules 13 % des personnes interrogées estiment que la France est en progrès (sondage Harris Interactive/challenges réalisé du 19 au 26 juillet 2021).

Michel Geoffroy
09/09/2021

 

Michel Geoffroy

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

In memoriam Gilles Soulas, agence tous risques de la droite nationale

Militant politique engagé dès ses 14 ans, combattant de la liberté au Liban aux côtés des Forces...

Éric Zemmour. Premier chapitre : de l’action !

Par Antoine Solmer, médecin spécialiste (retraité), écrivain, essayiste ♦ Le livre d'Éric...

Marion Maréchal en Hongrie : Viktor Orbán à l’avant-poste de la résistance

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Ce jeudi 23 septembre...

Quand les gènes gênent. Pour en finir avec la fable multi-ethnique de la France

Par la Cocarde Étudiante ♦ « Le problème n’est pas que la France soit multiethnique, elle...

Sous-marins australiens : une rupture liée à la Nouvelle-Calédonie ?

Par Pierre Boisguilbert ♦ Dans ce dossier de rupture de contrat des sous- marins...

Habermas et l’hypothèque idéologique allemande

Par Gérard Dussouy, professeur émérite des universités, essayiste ♦ Polémia suit...

Mots gaulois et mots arabes, halte aux mensonges !

Par Jacob Maxime, diplômé de science politique, coauteur avec Fiorina Lignier du livre Tir à vue...

Drame chez LR ! La « droite » ne peut officiellement soutenir son candidat naturel, Macron

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ La droite LR a un candidat naturel pour...

Zemmour sur la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Le débat sur la peine de...

Immigration : comment en finir avec les frontières passoires ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...