Accueil | Politique | Christophe Castaner et le « voile catholique » des mères françaises

Christophe Castaner et le « voile catholique » des mères françaises

Christophe Castaner et le « voile catholique » des mères françaises

par | 18 avril 2018 | Politique, Société

Par Gabrielle Cluzel, écrivain et journaliste ♦ « À quel “voile catholique” arboré par sa “maman”, fait référence Christophe Castaner ? » Voilà la question que se pose Gabrielle Cluzel dans les colonnes de Boulevard Voltaire quelques heures après que que Christophe Castaner, le délégué général LREM, ait affirmé que le « voile catholique » était porté par les femmes françaises.
Un bobard qui visait à détourner la question d’une journaliste voulant obtenir l’avis de Christophe Castaner sur la question du voile islamique.


Emmanuel Macron ayant évoqué la question du voile islamique en France à la télévision dimanche soir, Christophe Castaner, sur RTL, lundi matin, a été appelé à commenter. Et là, surprise ! Alors qu’Emmanuel Macron, fidèle à sa réputation de président pragmatique et disruptif, avait osé qualifier le sujet de « très important » et même « emblématique », affirmant que le voile n’était pas « conforme à la civilité dans notre pays », mais qu’il ne voulait pas « faire de loi qui l’interdise dans la rue parce que ce serait contre-productif », (comprenez : je ne suis pas dupe, je sais quelle charge idéologique il porte, mais comme sur tant de sujets, je ne peux rien faire, c’est inextricable. Faute d’action, vous vous contenterez donc de ma ferme communication), Christophe Castaner, en dépit de son prénom, est resté frileusement sur la rive. Là où ses petits petons sont bien au sec. Refusant de franchir avec Emmanuel Macron ce qui n’est pourtant pas le Rubicon, tout au plus le pédiluve de la piscine municipale de Forcalquier.

Son style à lui, voyez-vous c’est plus le poncif que le disruptif, dont acte : « Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question », déclare-t-il très sérieusement. Alain Juppé sors de ce corps !

Voici donc une nouvelle fois renvoyés dos-à-dos le voile islamique et le « voile catholique » (sic), avec ces mêmes postures d’adulte qui ne croit plus, bien sûr, au père Noël mais jette un regard indulgent, quoique condescendant, sur des enfants encore crédules, et spécialement le petit dernier qui forcément ne peut pas avoir la même maturité que l’aîné : bref, il suffit d’être un peu patient avec cette religion adolescente, donc un peu fougueuse – vous savez comment sont les jeunes – et elle finira par se ranger des voitures comme le catholicisme.

Sauf qu’on ne sait pas très bien au juste à quel « voile catholique » arboré par sa « maman », fait référence Christophe Castaner…
Celui que les femmes autrefois, portaient pendant les offices, et qu’elles portent encore parfois, notamment dans certains rites orientaux, mais jamais hors de l’église ? Christophe Castaner soutiendrait-il que le voile islamique ne fleurit nulle part ailleurs que dans les mosquées ? Depuis combien de temps ne circule-t-il plus en France que dans une voiture aux vitres teintées ?

Celui que portent les religieuses ? Mais celui-ci est, précisément, un habit religieux et n’est en rien imposé à l’ensemble des femmes catholiques. Bébé, Christophe Castaner aurait-il été trouvé dans un petit panier derrière une porte par quelque sœur tourière, et élevé – comme Alain Juppé, sans doute – par tout un couvent réuni ?

Celui que portait la Vierge, et qu’elle porte encore sur les représentations de toutes ses apparitions ? Christophe Castaner serait-il donc Hibernatus ? Ou bien était-ce une coquetterie familiale, une mode vintage chez les Castaner ? Certains choisissent bien de cultiver un style sixties ou seventies, pourquoi pas thirties-après-JC ? On imagine Monsieur Castaner Senior allant travailler dans les atours de Saint Joseph. À la machine à café, forcément, il devait un peu détoner, non ?

Et si sur ce « voile catholique », on ne se posait pas de questions, c’est peut-être parce qu’il n’en suscitait pas, attendu qu’aucune femme dans aucun État du monde n’était menacée pour ne pas l’avoir porté et qu’aucune organisation terroriste n’en faisait un étendard délétère, une arme symbolique pour étendre son hégémonie ?

Et dire qu’il y a quelques jours, aux Bernardins, Emmanuel Macron affirmait solennellement vouloir réparer le lien abîmé avec les catholiques. Peut-être, pour commencer, pourrait-il recommander à son cher Christophe Castaner de se taire ?

Gabrielle Cluzel
18/04/2018

Source : Boulevard Voltaire

Crédit photo : Domaine public, via FlickR

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Présidentielle américaine : où en est-on ?

Par Frédéric Eparvier, cadre dirigeant d’un grande entreprise française à caractère stratégique...

Philippe Martel : la mort d’un combattant sous la dictature sanitaire

Philippe Martel est mort le 5 novembre d’un cancer foudroyant. Épicurien et stoïcien, profond et...

Emmanuel Macron victime d’une épidémie d’impopularité ?

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XXXVIII) Par Michel Geoffroy, auteur de La...

Rudy Giuliani : « Je peux prouver que Donald Trump a gagné ! »

Par Jean-Patrick Grumberg ♦ Ce jeudi, l'équipe légale chargée par Donald Trump de démontrer...

Présidentielle américaine : un saut qualitatif dans la guerre médiatique

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Si le coup de force médiatico-judiciaire...

I-Média n°323 – Hold-Up : colère, approximations et mépris médiatique

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

La Pologne et la Hongrie défendent l’identité européenne… contre l’UE !

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Covid-19. Ce que révèlent les chiffres de l’épidémie

La prudence est évidemment ce qui doit caractériser toutes les tentatives d'analyses relatives à...

« Capitalisme moderne et société de marché » : un nouvel essai éclairant de Guillaume Travers

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre...

« La Chape de plomb » : un essai philosophique d’Alain de Benoist sur les nouvelles censures

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre...