La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Politique | Camp de migrants à Louveciennes : manifestation le 24 septembre à Versailles

Camp de migrants à Louveciennes : manifestation le 24 septembre à Versailles

Camp de migrants à Louveciennes : manifestation le 24 septembre à Versailles

par | 22 septembre 2016 | Politique, Société

Fabien Bouglé, conseiller municipal de Versailles.

♦ L’information a finalement bien été confirmée au maire de Louveciennes par la préfecture lors d’une rencontre en ce début de semaine : le terrain situé sur sa commune et à l’entrée de Versailles est bien sélectionné pour faire partie d’un lieu d’accueil d’immigrés clandestins.

En parlant d’une centaine de migrants, la préfecture veut étouffer la mobilisation qui est en cours entre Versailles et Saint-Germain-en-Laye.


C’est Le Parisien qui l’affirme dans un article diffusé ce mardi, tout en essayant de minimiser l’affaire. Nous n’en sommes donc plus au stade de la rumeur évoquée par Valeurs actuelles mais bel et bien à celui de l’information apportée par les représentants de l’État.

Bien entendu, la préfecture évoque timidement et avec prudence l’arrivée possible de 100 migrants, bien décidée à endormir et étouffer la mobilisation populaire qui s’intensifie sur Internet et les réseaux sociaux. En réalité, le lieu d’implantation — un terrain de 23 hectares, soit l’équivalent de 43 terrains de football — est en mesure d’accueillir plus de 10.000 migrants, soit peu ou prou le camp de Calais. On sait très bien que, de 100, on passe aisément à 1.000 puis à 10.000. La situation devient alors incontrôlable par les autorités.

Il suffit juste de voir l’attitude des services préfectoraux des Yvelines — injoignables, incapables de donner de l’information aux élus et totalement désorganisés — pour être très inquiet dans l’hypothèse de la création d’un tel camp.

Il ne faut pas se leurrer : en parlant d’une centaine de migrants, la préfecture veut étouffer dans l’œuf l’énorme mobilisation qui est en cours entre Versailles et Saint-Germain-en-Laye car elle craint cette réaction populaire en mesure de faire stopper le projet.

En outre, elle essaie de minimiser — avec la complicité de certains élus — les énormes craintes suscitées par cette implantation.

Il a fallu une première mobilisation des citoyens pour que le maire de Louveciennes — qui n’était pas informé mais qui reste ferme sur le sujet — soit invité en urgence à une réunion à la préfecture. C’est la mobilisation croissante dans les Yvelines qui conduira à l’arrêt de ce projet insensé.

Cette affaire est d’autant plus incroyable qu’elle intervient au moment où le conseil général vient d’augmenter sa part de la taxe foncière de 66 %, faisant mécaniquement exploser les taxes foncières des Yvelinois qui viennent de recevoir leur avis d’imposition. Or, cette augmentation, selon le président du conseil général Pierre Bédier — on le rappelle, déjà lourdement condamné pour corruption —, sert pour une grande part au financement de l’augmentation de plus de 30 % des titulaires du RSA dans le département.

Autant dire que les habitants des Yvelines sont particulièrement à fleur de peau sur ce sujet et que l’information occultée d’un camp en plein cœur de quartiers résidentiels a mis le feu aux poudres. Derrière ces différentes annonces, c’est en réalité une véritable offensive contre le cadre de vie des Yvelinois considérés comme les ennemis intimes du gouvernement.

Ces derniers n’ont pas oublié la phrase choquante de Claude Bartolone — toujours président de l’Assemblée nationale — qui, lors des élections régionales il y a moins d’un an, dénonçait dans L’Obs Valérie Pécresse comme étant la représentante de « Neuilly, Versailles, et la race blanche » (sic).

Ces propos ne se cachant pas d’un racisme de classe choquant traduit bien le mépris que peut avoir ce gouvernement pour les représentants d’une France bien élevée qui travaille. Mais cette France ne se laissera pas faire ! Afin de rappeler leur détermination aux représentants de l’État, tous les habitants des Yvelines sont attendus le samedi 24 septembre à 15 heures sur le parvis de la mairie de Versailles.

Fabien Bouglé
22/09/2016

Fabien Bouglé est conseiller municipal de Versailles – Groupe d’opposition Versailles Familles Avenir.

Source : Boulevard Voltaire.fr

Correspondance Polémia – 22/09/201#6

Image : Migrants en attente !

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Réchauffement climatique – Enquête sur une manipulation mondiale

Par Johan Hardoy ♦ Alban d'Arguin – qui a notamment publié Éoliennes : un scandale d’État –...

Le délitement du cérémonial

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...

Ukraine : qui ment, et pourquoi ?

Par Camille Galic, journaliste et essayiste ♦ Qualifiée de « propagandiste de Poutine » par...

« En Allemagne, le Grand Remplacement avance ! » – Entretien avec Thilo Sarrazin

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...

Face au Grand Remplacement, l’exode blanc ?

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...

Darmanin ministre de l’Intérieur ? Non, juste une pagnolade…

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ Dans un texte au vitriol...

Mots gaulois et mots arabes, halte aux mensonges !

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...

Les 12 mensonges du GIEC sur le climat

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...

Vers un effondrement généralisé en France ? Constats et solutions [Dossier]

Par André-Victor Robert, haut fonctionnaire ♦ Polémia vous propose aujourd'hui un dossier...

La France de Macron, une dictature post-démocratique

Polémia prend ses quartiers d’été, tout en gardant un œil attentif sur l’actualité. En attendant...