Articles

Bobards d'Or 2019 : découvrez les 5 "Bobards Jaunes"

Bobards d’Or 2019 : découvrez les 5 “Bobards Jaunes”

Print Friendly, PDF & Email

La cérémonie (parodique) des Bobards d’Or fête son dixième anniversaire cette année. Organisée par la fondation Polémia, elle distingue, chaque printemps, les « meilleurs des journalistes », ceux qui n’hésitent pas à mentir délibérément pour servir le politiquement correct. Quinze bobards ont été soigneusement choisis cette année, répartis en trois catégories. Nous vous proposons de découvrir aujourd’hui les “Bobards Jaunes”, fabuleuse campagne de dénigrement et de désinformation qui cible les gilets jaunes.

1) Bobard « Photoshop » : La pancarte MACRON DÉGAGE retouchée

Journal de Catherine Matausch, au journal de France 3 – le 15 décembre 2018

Lors de l’acte 5 de la mobilisation des gilets jaunes, France 3, via le journal de Catherine Matausch, a fait un reportage sur la manifestation et a diffusé à l’antenne une image retouchée. Sur une pancarte tenue par un manifestant, on pouvait lire un simple « MACRON » alors que l’image, publiée à l’origine par l’AFP, la pancarte affichait clairement « MACRON DÉGAGE ».

Face aux réactions, la direction de la chaîne a répondu qu’il s’agissait « d’une erreur humaine » en réfutant toute « volonté de masquer cette pancarte ». Le graphiste a sûrement du glisser sur Photoshop ! Le syndicat des journalistes (SNJ) parle de « faute professionnelle inexcusable ».

2) Bobard « Travaux publics » : Les Gilets Jaunes dépavent les Champs Élysées

BFMTV – le 25 novembre 2018

Le 25 novembre, à 8h20, un journaliste de BFMTV en direct des Champs Élysées déclare : « pour vous montrer aussi un peu la violence et ces traces qui restent encore ce matin, ce sont des zones totalement dépavées sur les Champs Élysées, ça sur une centaine de mètres, plus aucun pavé que les manifestants ont jeté sur les forces de l’ordre. Des pavés qu’ils ont jetés également sur les vitrines de certains magasins. »

La réinfosphère s’active rapidement, et c’est seulement quelques dizaines de minutes plus tard qu’on apprend sur Twitter que cette zone dépavée par les Gilets Jaunes est en réalité une zone de travaux pour l’installation d’une piste cyclable sur les Champs Élysées.

3) Bobard « faux drapeaux » : Des drapeaux d’ultra-droite dans la manifestation des Gilets Jaunes

BFMTV & TF1 – le 3 décembre 2018

Le 3 décembre, BFMTV revient sur les manifestations des Gilets Jaunes. Est alors invité un certain Sylvain Boulouque, présenté comme un spécialiste des mouvements sociaux. On lui demande alors d’analyser des images choisies par la chaîne.

Sur une image, Boulouque commente « on voit un slogan hostile au gouvernement. Et deuxième chose, on voit surtout un drapeau avec des fleurs de lys, qui illustre la monarchie et la volonté d’un retour du roi. »

Ce drapeau était en réalité celui de la Picardie. Même procédé sur TF1, qui qualifie le drapeau de la croix de Lorraine du Général de Gaulle de symbole d’extrême droite.

4) Bobard « calculette » : un nombre de manifestants divisé par 7

Mélanie Rostagnat de BFMTV – le 8 décembre 2018

Le 8 décembre, Mélanie Rostagnat de BFMTV publie un article reprenant les chiffres du ministère de l’intérieur à la mi-journée. La journaliste indique le nombre de 31.000 manifestants Gilets Jaunes en France, dont 8.000 à Paris. En fin de journée ce chiffre est ajusté à 230.000 pour toute la France.

Cette méthode est détaillée dans le i-média n°228 où Jean-Yves Le Gallou explique qu’il est facile pour la police de publier des chiffres au tout début d’une manifestation ; de ce fait, le rejet du système est minimisé et les chiffres réels ne sont publiés que plus tard, quand le tonnerre est passé et que l’information a moins d’importance et est moins écoutée.

5) Bobard « tout va très bien Madame la Marquise »

JT de 20h de TF1 – le 15 janvier 2019

Au JT de TF1, lors d’un sujet sur les Gilets Jaunes, un journaliste de la chaîne annonce qu’il n’y a pas eu de bavures, ni de blessés graves alors qu’au même moment des dizaines de séquences de bavures policières circulent sur les réseaux sociaux. Libération décompte au moins 93 blessés graves.


Ces journalistes et médias méritent-ils un Bobard d’Or ? Votez en ligne pour départager les meilleurs d’entre eux et assistez à la cérémonie très officielle qui se déroulera à Paris le 18 février : bobards-dor.fr

Print Friendly, PDF & Email

Cet article vous a plu ?

Prenez quelques instants pour vous abonner à la Lettre de Polémia afin de ne rater aucune publication.

Soutenez Polémia

Faites un don avec PayPal.