Articles

60 nouveaux mots de novlangue pour décrypter le politiquement correct

60 nouveaux mots de novlangue pour décrypter le politiquement correct

Print Friendly, PDF & Email

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples ♦ Il y a plus de 10 ans, Polémia publiait son premier Dictionnaire de novlangue. En 2013, le Nouveau Dictionnaire de novlangue était présenté à ses lecteurs, avec plus de 500 mots nouveaux. Deux ans plus tard, c’est un nouveau Dictionnaire de novlangue, consacré à Mille mots qui manipulent les Français. Aujourd’hui, Michel Geoffroy, notre lexicographe toujours vigilant, a répertorié près de 60 nouveaux mots ou nouvelles expressions qui envahissent les médias. Polémia


Accidentel (pas) : Circonlocution employée pour ne pas dire criminel. Par exemple : « L’incendie de l’Eglise Saint Sulpice n’était pas accidentel »

Activiste : Terroriste quand il est d’extrême gauche pour France Info (à propos de Cesare Battisti)

Appropriation culturelle : Expression en provenance des Etats-Unis et destinée à diaboliser le fait, pour les Européens, d’adopter les signes culturels des non-blancs, ce qui serait une forme de colonialisme condamnable. Evidemment l’inverse, beaucoup plus courant, n’est jamais considéré comme de l’appropriation culturelle.

Assaillant : Terme utilisé pour ne pas reconnaître qu’il s’agit d’un terroriste islamiste. En général l’assaillant est bien sûr aussi un déséquilibré.

Attaque sanglante : Euphémisme pour ne pas dire attentat. Terme utilisé par Le Figaro.fr le 12 décembre 2018 lors de l’attentat islamiste de Strasbourg.

Blackface : Anglicisme désignant le fait de se maquiller en noir pour une personne « perçue comme » blanche ; ce maquillage serait raciste et colonialiste pour les extrémistes « anti-racistes » et communautaristes noirs.

Blessé à la vision : Euphémisme utilisé en janvier 2019 par le ministre de l’intérieur Castaner pour ne pas dire éborgné par un tir de lanceur de flashball.

Blessure au couteau : Euphémisme pour ne pas dire égorgement.

Bourgeois : Terme tombé en désuétude, notamment depuis que la gauche a abandonné toute velléité de sortir du capitalisme.

Bousculade : Euphémisme utilisé par Le Parisien du 3 janvier 2019 pour ne pas écrire : attaque au couteau de cuisine au consulat d’Algérie de Bobigny

Chercheur de refuge : Immigrant clandestin selon le maire écologiste de Grande Synthe (AFP du 24 mai 2018).

Codes (casser les) : Expression consacrée par laquelle l’oligarchie exprime sa volonté de déconstruire la société, ses normes et ses traditions, conformément à ses seuls intérêts. Bien entendu, il s’agit de déconstruire les codes des autres et pas ceux de l’oligarchie, notamment le politiquement correct qui est au contraire érigé en tabou.

Complotiste : Personne qui diffuse des informations qui déplaisent à l’oligarchie mondialiste ; voir aussi fake news.

Conflits quotidiens : Euphémisme pour désigner les violences commises par des « jeunes » contre le personnel d’une bibliothèque municipale (actualité.com du 4 février 2019).

Décolonial :  Refus ostensible de la culture dominante européenne et préconisation d’un apartheid anti-blanc au nom de la promotion de l’identité et des valeurs des non-blancs. Un tel racisme n’est pas poursuivi par les ligues de vertu ni par la justice.

Dérèglement climatique : Expression trompeuse destinée à présenter sous un angle systématiquement catastrophique les fluctuations du climat.

Égorgement : Mot interdit dans le cas d’un attentat islamiste. Lui préférer l’expression, comme BFMTV : « coup de couteau circulaire au niveau de la gorge », « blessure à la gorge », « blessure au couteau » ou encore « blessure en haut du corps ».

Entrer en force : Etre élu quand il s’agit d’une formation politique identitaire de droite (ex Vox entre en force à l’assemblée régionale d’Andalousie).

Erreur technique : Expression stéréotypée utilisée par les médias et les hébergeurs de sites internet quand ils sont pris la main dans le sac à manipuler et à censurer. Ce n’était pas volontaire c’était une erreur technique.

Expert : Désigne la personne chargée de donner une teinture prétendument scientifique au politiquement correct ; on dit aussi « chercheur au CNRS » dans le même sens.

Etat d’urgence : Expression destinée à faire croire que le gouvernement agit avec détermination et employée à tout propos pour cette raison. Par exemple : état d’urgence climatique, état d’urgence sociale, état d’urgence fiscale, etc.

Fakenews: Fausses nouvelles en anglais. Désigne en réalité les informations politiquement incorrectes qui dérangent le pouvoir et que pour cette raison, il faudrait censurer. Par extension une fake news désigne toute opinion dissidente.

Féminicide : Terme féministe désignant l’assassinat d’une femme, s’inscrivant dans la tendance générale à segmenter les qualifications pénales des crimes et à abolir le caractère général et impersonnel de la loi au profit de telle ou telle minorité.

Forces de l’ordre : Au sein de l’oligarchie, il est de bon ton de saluer leur « sang-froid » à tout propos. En particulier quand elles tirent au LBD contre les Gilets Jaunes et, d’une façon générale, quand elles participent à la répression politique de la population.

Français les plus aisés : Expression trompeuse mettant dans la même catégorie les super riches et la tranche supérieure de la classe moyenne. Exemple : Le Monde.fr du 8 janvier 2019 – « Bruno Le Maire a indiqué mardi matin qu’il fallait ‘aller au bout de la suppression’ de la taxe d’habitation, même pour les 20 % des Français les plus aisés ». On dit aussi  familles aisées  dans le même sens.

Francilien : Racaille de banlieue se livrant au pillage à Paris lors de la manifestation des Gilets Jaunes du 1er décembre 2018, selon les médias.

Fusillade meurtrière : Euphémisme utilisé par Le Parisien pour ne pas dire attentat.

Guillotine : Mot à ne pas prononcer devant un député LREM quand on porte un gilet jaune. Un manifestant a été condamné à quatre mois de prison avec sursis le 3 janvier 2019 pour avoir prononcé à deux reprises le mot «guillotine» lors d’une discussion houleuse avec  Christophe Lejeune, député La République En Marche à Vesoul, selon le parquet cité par l’AFP.

Hôtesse de caisse : Caissière dans un supermarché.

Incident grave : Euphémisme pour ne pas dire attentat en Grande Bretagne

Instrumenter : Accusation portée contre ceux qui tirent exemple d’un fait politiquement incorrect pour dénoncer la politique du gouvernement : on les accuse d’instrumenter. Bien entendu le pouvoir lui n’instrumente jamais rien.

Itinérance : Déplacement présidentiel pour Emmanuel Macron.

Lobby : Terme désignant ce qui n’existe pas car il doit être entendu par exemple qu’il n’y a pas de lobby LGBT à l’Assemblée nationale.

Mâle blanc : Personne coupable de tout par essence.

Marche des fiertés : Gay Pride.

Mentopolice : Police de la pensée dans la nouvelle traduction de 1984 de George Orwell effectuée par Josée Kamoun pour Gallimard.

Militant : Ce terme ne s’emploie que lorsqu’un activiste relève de l’extrême-gauche ou d’une cause politiquement correcte.

Néoparler : Novlangue dans la nouvelle traduction de 1984 de George Orwell effectuée par Josée Kamoun pour Gallimard.

Non blanc : Personne de couleur puisque les races humaines n’existent plus en France. On dit aussi racisé dans le même sens.

Non francophone : Immigrant clandestin.

Nuit de fièvre : Euphémisme pour ne pas écrire émeute mettant en cause des racailles de banlieue. Utilisé par le journal Le Monde – « Depuis la mort dans un accident de deux jeunes poursuivis par la police, les nuits de fièvre se succèdent dans le quartier du Mistral » le 7 mars 2019.

Patriote : Terme trompeur utilisé par ceux qui ne veulent pas faire référence à la nation ni encore moins au nationalisme (ex Macron oppose les patriotes -dont il se réclame- aux nationalistes).

Perturbé : Euphémisme pour désigner un lycée où les élèves font grève, commettent des violences et affrontent les forces de police.

Plan banlieue : Tentative périodique d’acheter la paix civile dans les banlieues de l’immigration en France, financée par le contribuable français.

Polémique : Expression désignant dans les médias, les réactions non politiquement correctes à des événements.

Progressiste : Terme trompeur désignant ceux qui adhèrent à l’idéologie libérale/libertaire et cosmopolite, et non pas ceux qui veulent améliorer la situation des travailleurs (ex il est « progressiste » de vouloir supprimer le repos dominical).

Retenue : Euphémisme utilisé par le CSA pour désigner l’auto-censure souhaitée des journalistes.

Sang froid : La classe politique tient toujours à souligner le sang froid des forces de l’ordre lorsqu’elles ont été… incapables d’empêcher des violences ou des attentats.

Situation(s) sociale(s) compliquée(s) : Euphémisme pour désigner des personnes issues de l’immigration.

Suspect : Terme employé pour désigner un délinquant ou un criminel d’origine immigrée, car il faut bien sûr, dans un tel cas, ne jamais condamner hâtivement.

Territoire(s) : Terme technocratique, en général utilisé au pluriel, pour désigner la France en dehors de Paris, et caractérisé par son imprécision identitaire.

Traditionnel : Qualificatif trompeur destiné à faire croire qu’il serait traditionnel de brûler des voitures le soir de la St Sylvestre.

Transphobie : Nouvelle maladie – et bientôt nouveau délit – inventé par ceux qui veulent faite croire que le sexe ne serait qu’une construction culturelle arbitraire et un choix individuel.

Tué : Euphémisme utilisé pour ne pas employer assassiné, dans le cas de victimes de terroristes islamistes. Exemple : Le Monde du 24 décembre 2018 – « Touristes tuées au Maroc ».

Ultra-droite : Expression destinée à remplacer extrême-droite, qui a perdu en crédibilité ; notamment pour diaboliser le mouvements des Gilets Jaunes en France. On dit aussi ultra-conservateur quand il s’agit de désigner un mouvement populiste à l’étranger.

VEO : Violence éducative ordinaire : fessée en novlangue.

Michel Geoffroy
11/04/2019

Source : Correspondance Polémia

Print Friendly, PDF & Email

Cet article vous a plu ?

Prenez quelques instants pour vous abonner à la Lettre de Polémia afin de ne rater aucune publication.

Soutenez Polémia

Faites un don avec PayPal.