Articles

Le 4e Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris

Le 4e Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris

Print Friendly

Pierre Lachaud, producteur du Festival.

♦ Le Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris et les prix de l’Association des Techniciens du Funiculaire de Montmartre pour la défense et la promotion de la langue française.
Le 4e Festival International de l’Enseigne de Magasin s’est tenu le 12 septembre 2014 dans le restaurant « Amareto »,  à Paris.

Ce Festival, le 1er du genre, est axé sur la Défense et la Promotion de la Langue Française à travers le principe de clarté et le principe d’intelligibilité du message à transmettre par le texte de l’enseigne.

La 4e édition de ce Festival est internationale, car outre des enseignes venant de la France métropolitaine et des DROM-COM, certaines proviennent de pays francophones et d’autres de villes non francophones avec des textes d’enseigne en français. Ce Festival s’est tenu avec la participation du professeur Claude Hagège du Collège de France et les membres du jury font partie de l’Association des Techniciens de Funiculaire de Montmartre (Techfunimont1991)


I Au secours ! La langue française est malmenée.

La diminution du nombre des mots du vocabulaire, avec les mots tiroirs ou les mots fourre-tout ou les mots-valises ou les mots portemanteau, afin d’embrouiller les idées. Chacun de ces mots en remplace plusieurs.

Le 4e Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris

Le 4e Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris

• Visibilité pour apparence, apparition, appréciation, accessibilité, attractivité, attrait, rendre attrayant, audience, authenticité, avoir une idée, avoir un aperçu, charge de travail à moyen terme, clarté, cohérence, compétitivité, connaissance, diffusion, espoir, existence, exposition, hora, idée, identification, image, importance, incarnation, indépendance diplomatique, être connu ou reconnu, non-flou, influence, informations, instabilité, justification, capacité de manœuvre diplomatique, matérialisation, au plus grand nombre, notoriété, non-opaque, originalité, perspective, présence, présence cathodique, prestige, prévisions, prévisions à long terme, profit, racines, rayonnement, réconfort, reconnaissance, renommée, représentation, réputation, savoir faire, simplification, spécificité, spiritualisation, grand tirage, transparence (financière), le plus vendu, le plus vu, soit une soixantaine de mots. (*)

(Dans un texte, le mot visibilité est utilisé dans la 1re phrase et le mot remplacé apparait dans la 2e phrase).

Nos élus (Assemblée Nationale et Sénat) et les fonctionnaires de l’Administration, rédigent des textes de lois (et autres) en employant des mots qui n’ont pas de définitions officielles ou en changeant le sens de mots.

• Ces manques de rigueur dans l’élaboration des textes de lois (et autres) engendrent l’illisibilité et l’incompréhension des textes proposés, ce qui fait la joie des avocats.

♦« L’homophobie » est la haine de soi.
♦« Père » et « mère » deviennent « parents » et « parents » devient « membres de la famille », dans certains articles du Code Civil modifiés par la loi Taubira, alors que dans les articles oubliés le sens premier est resté.

• Mon analyse sémantique du projet de loi Taubira envoyée au Conseil Constitutionnel et à l’Académie française pour dénoncer le non respect des principes de clarté d’une loi et d’intelligibilité d’un texte de loi a été rejetée. L’illisibilité, l’incompréhension et les interprétations multiples d’une loi n’inquiète pas ceux qui sont sensés les écrire. Une circulaire d’application à l’usage des avocats (qui s’en réjouissent) et 16 traités bilatéraux inapplicables sont les conséquences normales d’un laxisme inouï.

« Une mère porteuse » porte l’enfant d’un couple qui a fourni ses embryons. C’est comme une couveuse avec la notion de service rendu rémunéré, en désaccord avec la déontologie française. Cette notion dégradante a été modifiée en « Gestation Pour Autrui » ou GPA, car ça fait beaucoup mieux. Cette femme fait une gépéat. Mais la gestation est l’activité physiologique ou l’état d’une femelle vivipare à partir du moment où elle est enceinte jusqu’à l’accouchement et la GPA a été amputée du principal. En fait la GPA c’est l’Abandon Programmé d’Enfant (APE).
« L’excuse de minorité » est la notion judiciaire pour laisser en liberté les jeunes délinquants multirécidivistes et connus de la police et pour ne pas construire de nouvelles prisons.
• (Aux USA, il a fallu trouver une définition juridique pour l’«emploi récréatif du cannabis»).

 Les nouvelles expressions idiomatiques servent à cacher ou à minimiser la réalité.

• « Il a subit un parcours hospitalier afin de déceler des anomalies (pour ”il a subit des examens médicaux afin de déceler un cancer“) ». C’est plus élégant.
• « Le stress hydrique » est le manque d’eau normalement disponible pour effectuer toutes les tâches nécessitant ce liquide.
•« Réinventons-nous» (université d’Eté 2014 du PS à La Rochelle)
• Un député a un « problème de conformité avec les impôts », car il n’avait pas l’intention de ne pas les payer.

Les anglicismes

L’anglicisme est une locution propre à la langue américano-anglaise. L’abus d’anglicismes est un snobisme (pour faire tendance et pour ne pas paraître idiot), mais ce n’est pas le bilinguisme. Utiliser des mots anglais, ne signifie pas parler l’anglais. Les anglicismes et les américanismes sont souvent utilisés par les anti-américains. Les Français vivant aux Etats-Unis, inventent des anglicismes quand ils parlent le français, par manque du mot correct immédiat.

• Nominé (nominee) pour désigné, nommé,

♦«Pour la Palme d’Or, les nominés sont………. ».

Certains anglicismes remplacent plusieurs mots, afin d’embrouiller les idées.

• Récurrent (recurrent: répétitif) pour incessant, fréquent, inhérent, insistant, malsain, nouveau, perpétuel, persistant, qui revient souvent, récent, répétitif,

♦« Rames vieillissantes, fermetures de lignes, retards récurrents (répétitifs) et hausse des prix due à la politique du “tout TGV“ d’un côté… ».
♦«  La polémique, récurrente (récente), a été relancée par le refus du ministre le la Justic… ».
♦« Le débat récurrent (inhérent) au Royaume-Uni sur la nécessité de rester ou non dans l’Union européenne… ».

Les déformations de la structure des phrases par simplification. Les verbes transitifs deviennent intransitifs et les verbes pronominaux non pronominaux.

• « On informe » (tout court) = on informe quelqu’un de quelque chose.
• Le Président de la République maintiendr». Le verbe maintenir est pronominal (se maintenir) ou transitif (maintenir quelque chose). C’est plus classe, mais ça ne définit pas ce qu’il va faire.
• (Obama veut « mobilise r» contre l’Etat islamique = on mobilise quelque chose).

Les enseignes de magasin

L’Association Française de Normalisation (AFNOR), les services techniques des départements et des communes ont publié des tas de normes, de circulaires, d’arrêtés et de recommandations sur leurs dimensions et leurs implantations en façade, mais il n’y a rien sur le principe de clarté et le principe d’intelligibilité du message à transmettre.

 II Le cahier des charges du texte de l’affiche de publicité

Pour être sélectionné, le texte de l’affiche doit répondre aux critères suivants:

  • Il respecte la clarté et l’intelligibilité du message à transmettre ;
  • Il est rédigé en français ;
  • Il ne comporte pas de mots étrangers, pas de mots anglais et pas d’anglicismes ;
  • Il est rédigé dans un français correct et élégant ;
  • Il ne comporte pas d’abréviations ;
  • Il ne comporte pas d’apocopes ;
  • Il ne comporte pas de dessins ou d’idéogrammes ;
  • Il ne considère pas l’individu comme une marchandise et le corps comme une vitrine et il ne prône pas les comportements de la vie privée, tels que l’infidélité, la tromperie, le mensonge et la transgression ;
  • Il ne comporte pas de connotations sexuelles ;
  • Il peut comporter des jeux de mots de bon goût, astucieux, jubilatoires, suggestifs et pleins de bon sens ;
  • Il fait preuve d’originalité ;
  • Il comporte du sens ;
  • Il a un rapport étroit avec le produit, le service ou le concept ;
  • Le degré d’innovation du texte peut permettre des dérogations.

III L’attribution des récompenses

Les lauréats reçoivent un abonnement d’un an à la revue de l’association «Défense de Langue Française».

 

Enseigne d’Or: «Millepas», Cordonnerie, Paris.

Cordonnerie remplace cordonnier

Cordonnerie remplace cordonnier

Photographe Pierre Lachaud

 

Enseigne d’Argent: «Tabac des Catacombes», Bureau de tabac, Paris.

 

Rabac des catacombes, incitation à arrêter de fumer

Tabac des catacombes, incitation à arrêter de fumer

Photographe Pierre Lachau

 

Enseigne de Bronze: «marc tenaille», Tapissier, Arras (rue des trois visages).

 

Tenaille et tapissier forment un aptonyme

Tenaille et tapissier forment un aptonyme

Photographe Pierre Lachaud

 

Enseigne de Fer: «ATMOS’ VERRE», Vitrerie, Miroiterie, Cogolin.

 

C'est le mauvais goût

C’est le mauvais goût

Photographe Gérard Picard

 

Enseigne Coup de Cœur: «Salon de tresse», Salon de coiffure, Dakar.

 

C’est rafraichissant.

C’est rafraichissant.

Photographe Armand Feldmann

 

Pierre Lachaud
Producteur de ce Festival et membre de l’association Défense de la Langue Française (DLF).

Note de la rédaction :

(*) Voir : Dictionnaire de novlangue, suivi de La Bataille du vocabulaire, janvier 2013
et Boutique en ligne
http://www.polemia.com/la-boutique/

Correspondance Polémia – 30/09/2014

Image : 1er prix, l’Enseigne d’or, attribué à «Le mille pates», Epicerie fine à Paris (Le 3e Festival International de l’Enseigne de Magasin de Paris)