Articles

Migrants Munich

Faux Syriens, faux réfugiés : l’Allemagne est responsable de l’anarchie migratoire

Print Friendly

Gabriel Robin, essayiste.

♦ Face à la politique désastreuse de l’Allemagne et de la France, un front de résistance à la submersion migratoire est en train de se dresser à l’Est.


L’Allemagne est perdue, ses dirigeants pratiquent une politique malthusienne qui les contraint à faire venir une main-d’œuvre à bas coût extra-européenne, après avoir vidé les pays voisins de leurs forces vives pour travailler dans les industries lourdes teutonnes. Les appels du pied d’Angela Merkel ont encouragé les clandestins à fondre sur l’Europe, et notamment un important contingent de vrais-faux Syriens. Un demandeur d’asile syrien bénéficie de largesses particulières accordées par Berlin. En effet, contrairement aux autres demandeurs d’asile, les « migrants » syriens arrivés en Allemagne ne sont pas renvoyés vers le pays par lequel ils sont entrés dans l’Union européenne, comme le veulent les règles européennes. Par ailleurs, leurs dossiers sont traités prioritairement.

Résultat ? De nombreux immigrés illégaux se sont empressés de se procurer de faux papiers syriens. Au cours des six premiers mois de l’année 2015, 256.938 personnes ont déposé une demande d’asile en Allemagne. Berlin « espère » même enregistrer entre 800.000 et un million de demandeurs d’asile à la fin de l’année 2015 ! Une politique irresponsable et suicidaire à laquelle François Hollande collabore très largement.

Parmi les 256.938 demandeurs d’asile déjà enregistrés, 55.587 personnes se prétendent syriennes. Le sont-elles toutes réellement ? Pas si l’on en croit Tobias Plate, porte-parole du ministère de l’Intérieur du

Faux passeport

Faux passeport

gouvernement fédéral allemand : « Il ne s’agit pas d’une statistique mais d’une estimation qui s’appuie sur ce que constatent les autorités sur place, en particulier la police et Frontex (agence de surveillance des frontières extérieures de l’Union européenne). » Incapable de fournir une statistique précise, l’homme ne s’est pourtant pas déballonné. Il faut dire que le ministère de l’Intérieur allemand est soumis à une forte pression de la part des dirigeants de certains länder, en particulier la Bavière. Les Bavarois, soumis à un afflux sans précédent de populations extra-européennes, ne voient pas d’un bon œil la politique menée par le gouvernement fédéral.

Thomas de Maizière, ministre de l’Intérieur allemand d’ascendance huguenote, n’a d’ailleurs pas pu nier l’ampleur du phénomène, déclarant en personne : « Nous constatons de faux passeports syriens. Il y a des indications selon lesquelles beaucoup de migrants prétendent venir de Syrie mais ne parlent pas un mot d’arabe. » Terrible constat que voilà ! L’Allemagne a attiré des centaines de milliers d’immigrés indésirables sur son territoire, et par là même dans l’ensemble de l’Union, en utilisant un argument fallacieux. Marine Le Pen avait donc totalement raison : les prétendus « réfugiés » sont, en Allemagne comme en France, des immigrés économiques. Lesquels immigrés économiques perturberont un peu plus notre économie et notre identité.

Face à la politique désastreuse de l’Allemagne et de la France, un front de résistance à la submersion migratoire est en train de se dresser à l’Est. Les Hongrois, menés par Orbán, font des émules. Slovaques et Tchèques se joignent maintenant à l’idée simple et efficace d’une immigration zéro. Bientôt, l’Autriche et la Pologne rejoindront les rangs. L’intérêt de l’émergence de ce néo-Empire austro-hongrois, outre qu’il en rappelle un autre qui a su résister aux Turcs pendant des siècles, est qu’il nous permettra de desserrer l’étau allemand sur la Mitteleuropa. La France doit suivre le mouvement au plus vite. Elle ne le pourra pas avec les dirigeants actuels, ou leurs prédécesseurs, soumis à Berlin. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Gabriel Robin
27/09/2015

Source : Boulevard Voltaire.fr

Note de la rédaction : La couverture de l’hebdomadaire Nieuwe Revu arbore cette semaine une photo d’un faux passeport syrien au nom de Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais (conservateurs libéraux). Les journalistes du magazine néerlandais, qui ont fait fabriquer le document par un faussaire, ont ainsi voulu vérifier “la rumeur qui court dans le nord de la Syrie selon laquelle il est très facile de se procurer un faux passeport syrien” depuis que “des rebelles semblent avoir mis la main sur un certain nombre d’imprimantes et des milliers de passeports vierges”. (Courrier International.com)

Voir aussi : Un trafic de faux passeports syriens dévoilé par Frontex
http://www.valeursactuelles.com/monde/un-trafic-de-faux-passeports-syriens-devoile-par-frontex-55231

Correspondance Polémia – 28/09/2015

Image : Des migrants à leur arrivée à la gare de Munich, le 7 septembre, 2015. – (REUTERS/Michaela Rehle)
Berlin estime qu’un tiers des migrants sont de faux Syriens