La boutique en ligne de l'Institut Iliade
Accueil | Société | Philippe Meirieu, prix Lyssenko : les techniques d’ahurissement pédagogique

Philippe Meirieu, prix Lyssenko : les techniques d’ahurissement pédagogique

Philippe Meirieu, prix Lyssenko : les techniques d’ahurissement pédagogique

par | 23 mai 2011 | Société

Polémia publie ci-dessous, en version intégrale, le rapport de Jean-Paul Riocreux, ancien inspecteur d’Académie, sur la candidature de Philippe Meirieu au prix Lyssenko. Dans un texte solidement argumenté Jean-Paul Riocreux, auteur de « L’école en désarroi », paraphrasant Churchill, explique à propos des pédagomanes que « jamais si peu d’hommes n’auront fait subir autant de mal à tant d’autres ». Dans la lignée des injonctions de Jacques Natanson, en avril 1968, et de Louis Legrand, Philippe Meirieu est l’un de ces hommes dont il faut décortiquer la langue de plomb.


Jean-Paul Riocreux démontre la fausseté et la malfaisance des trois thèses suivantes :

« Premier point. M. Meirieu décrète que le rôle de l’école est de placer l’élève, qu’il soit bambin, enfant, adolescent ou adulte et qui sera rebaptisé « apprenant », en position de construire son savoir par lui-même, en posture de « chercheur-trouveur ». Les élèves sont ainsi amenés à apprendre à apprendre, et à apprendre ensemble. (…) Or la construction du savoir poussée à son extrême, c’est le tsunami qui engloutit l’enseignement scolaire.

Deuxième point. M. Meirieu décrète que l’école a pour raison d’être prioritaire de façonner un « type d’homme », en amenant les élèves à se construire en tant que « sujets sociaux », c’est-à dire à faire société, à devenir citoyens, à construire la loi. » (…) Le risque n’est-il pas que la formation des esprits soit recouverte par la direction des consciences ?

Troisième point. M. Meirieu décrète que certains élèves, distingués par leur appartenance sociale et leur environnement culturel, doivent faire l’objet, à l’école, d’un traitement spécifique et discriminatoire. (…) Une telle machinerie fonctionne depuis trente ans. Elle fonctionne très exactement à rebrousse-peuple. »

Polémia
10/05/2011

Voir ici le texte intégral de Jean-Paul Riocreux en PDF :
Philippe Meirieu prix Lyssenko en 2011 pour sa contribution majeure à la ruine de l’enseignement

Image : www.acadewie.com – Philippe Meirieu

La boutique en ligne de l'Institut Iliade

Vidéos à la une

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Callac, laboratoire du peuplement de la France profonde par l’immigration

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Le président de la...

« La société de propagande », le nouvel ouvrage de Jean-Yves Le Gallou

Dans le monde orwellien qui est désormais le nôtre, il est une réalité que les nowhere aiment à...

Éric Zemmour : « Je me battrai de toutes mes forces contre la répartition de migrants dans la ruralité »

Par Éric Zemmour ♦ Dans son discours aux préfets du 15 septembre, Emmanuel Macron a acté le...

À l’ONU, la leçon du président Serbe sur l’Ukraine et l’OTAN

Par Pierre Boisguilbert ♦ Le discours le plus pertinent n’a pas été le plus médiatisé. Les...

Disparition de François-Bernard Huyghe, un phare en pleine tempête

Par Goulven Laënnec ♦ Penseur joyeux et tragique de la modernité et de la post modernité,...

Le syndrome du canard : comment les organisations en déclin s’habituent à la médiocrité

Par Philippe Silberzahn, auteur et professeur de stratégie ♦ Les lecteurs de Polémia...

Propagande, censure… Le « tournant environnemental » de Radio France

Par Rémy Prud’homme, professeur des universités (émérite) ♦ Nous partageons ici avec les...

Viktor Orbán, le bilan de douze années au pouvoir

Par Johan Hardoy ♦ En 2016, le journaliste franco-hongrois Ferenc Almássy (bien connu de...

Allemagne. Entretien avec Stefan Marzischewski-Drewes, candidat de l’AfD en Basse-Saxe

Par Nicolas Faure, spécialiste de l’Allemagne et traducteur (à ne pas confondre avec Nicolas Faure...