Accueil | Société | Novlangue d’entreprise et « diversité »

Novlangue d’entreprise et « diversité »

Novlangue d’entreprise et « diversité »

par | 5 février 2011 | Société

Le texte qui suit est un document brut. C’est une lettre de motivation qu’un produit de Sciences-Po et de la « diversité » a adressée à un grand cabinet de conseil. Dans un français approximatif, l’auteur y donne la pleine mesure de son conformisme et de sa capacité à parler la novlangue d’entreprise. Et si la crise économique était aussi la conséquence de la confusion intellectuelle et de la perte des repères?


 « Je me reconnais dans les valeurs de (votre entreprise). Vos principes et vos méthodes dérivées des sciences sociales pour la conduite du changement, suscitent l’adhésion de mon esprit. Pour l’ambition de vous rejoindre, je ne mets pas en avant une expérience dans votre cœur de métier, mais, la flexibilité de mes structures mentales, et mon adaptabilité dans le terrain. Vous avez réussi à faire converger, et faire décider les (grands) dirigeants d’un groupe de service sur un projet de transformation ambitieux. Une telle réussite implique une énergie et un savoir-faire exceptionnels. Je voudrais apprendre et évoluer avec les équipes qui ont conçu et planifié ce projet, et j’ai été content de voir que vous proposez une formation à vos outils aux consultants juniors.

Au fil de mon parcours académique à Sciences Po, j’ai été amené à restructurer mes schèmes de penser et à affronter la complexité pour en déduire des idées innovantes, et recevables.

Plus qu’une accumulation de connaissances académiques, et pratiques ; il s’agit essentiellement d’une passion pour l’excellence, et du sens du défi pour atteindre les meilleurs résultats. J’ai le talent de pouvoir dissiper les différends et accroître la visibilité des terrains d’entente. En communiquant d’une manière lucide, je transmets mes idées et mon point de vue, en minimisant les probabilités de réticences.

Je préfère créer et participer à élaborer le changement. Soutenu par ma formation pluridisciplinaire, et mon expérience marquée par l’ouverture à l’international ; j’ai développé une mobilité intellectuelle et interculturelle. Dans différents contextes structurés selon des repères socioculturels et linguistiques différents, j’ai fait preuve d’une adaptabilité fiable. Je suis en quête permanente des sources de puissances, au-delà de ma zone de confort. En Angleterre, comme en France, ou à Casablanca, mon esprit combatif, ma ténacité, et mon sens de l’engagement ont conduit mes réussites. J’ai travaillé avec des jeunes en manque de repères qui vivaient des conflits internes, et externes. En leur transemettant le goût de l’excellence et du savoir, ils ont réussi à trouver leurs voies.

Mon expérience en lobbying et affaires publiques à Edelman PR, m’a permis de travailler sur des sujets transversaux pour des multinationales comme Microsoft, et Starbucks Coffee.

A l’Institut du monde arabe, j’ai approché le monde de la diplomatie et de la communication institutionnelle, en coopérant avec Monsieur Dominique Baudis. Ainsi, j’ai incorporé des codes sociaux, et j’ai amélioré mon savoir-être.

Je conçois la rigueur comme la fierté d’être soi-même, et le respect de l’engagement. Mon identité est plurielle. Je combine dans mon corpus de valeurs, la modernité, la laïcité, et les traditions arabo-berbères tribales ; qui sont, le sens de l’honneur, le courage, la générosité, et le travail de groupe. Je veille avant tout à adoucir et entretenir une ambiance agréable de travail, en gardant le sourire et une vision optimiste. Il y a toujours une alternative.

Dans l’espoir de vous rencontrer très prochainement, je vous prie d’agréer … l’assurance de ma parfaite considération. »

Correspondance Polémia – 05/02/2011

Voir  : Le dictionnaire de Novlangue (Polémia) https://www.polemia.com/article.php?id=1837

Image : « Pourquoi intégrer Sciences Po ? : Se confronter aux meilleurs enseignants et intervenants »

Lettre de motivation d’un produit de Sciences Po

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

Présidentielle américaine : où en est-on ?

Par Frédéric Eparvier, cadre dirigeant d’un grande entreprise française à caractère stratégique...

Philippe Martel : la mort d’un combattant sous la dictature sanitaire

Philippe Martel est mort le 5 novembre d’un cancer foudroyant. Épicurien et stoïcien, profond et...

Emmanuel Macron victime d’une épidémie d’impopularité ?

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XXXVIII) Par Michel Geoffroy, auteur de La...

Rudy Giuliani : « Je peux prouver que Donald Trump a gagné ! »

Par Jean-Patrick Grumberg ♦ Ce jeudi, l'équipe légale chargée par Donald Trump de démontrer...

Présidentielle américaine : un saut qualitatif dans la guerre médiatique

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ Si le coup de force médiatico-judiciaire...

I-Média n°323 – Hold-Up : colère, approximations et mépris médiatique

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

La Pologne et la Hongrie défendent l’identité européenne… contre l’UE !

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Covid-19. Ce que révèlent les chiffres de l’épidémie

La prudence est évidemment ce qui doit caractériser toutes les tentatives d'analyses relatives à...

« Capitalisme moderne et société de marché » : un nouvel essai éclairant de Guillaume Travers

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre...

« La Chape de plomb » : un essai philosophique d’Alain de Benoist sur les nouvelles censures

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre...