Accueil | Politique | Déconstruire les déconstructeurs

Déconstruire les déconstructeurs

Déconstruire les déconstructeurs

par | 18 avril 2017 | Politique, Société

François Bousquet, écrivain, éditeur et journaliste

♦ Auteur d’un très remarqué La Droite buissonnière, (*) aux éditions du Rocher, François Bousquet revient sur la présidentielle 2017 vue sous le prisme de Patrick Buisson dans Polémia Info.

Ce spécialiste de Foucault revient aussi sur son intervention au colloque « Européens, transmettre ou disparaître » organisé par l’Institut Iliade et consacré aux déconstructeurs du savoir dans l’éducation nationale.


Une définition de la ligne buissonnière ?

F. Bousquet : Buisson soutient que la présidentielle se gagne avec le peuple et à droite et non au centre. La ligne buissonnière, c’est le conservatisme plus le populisme. Sur le plan culturel, Buisson met en valeur les mythes politiques et la mémoire nationale : clochers, nation, ancêtres gaulois, identité… des thèmes qui vont porter Sarkozy au pouvoir. Leur abandon signera l’échec de sa présidence et ses défaites en 2012 et 2017.

Y a-t-il une « dérive » populiste de Fillon depuis la manif’ du Trocadéro ?

Francois-BousquetF.B : Non, le Trocadéro ciblait la droite de la Manif Pour Tous. Comme Sarkozy en 2012, il veut être un rempart contre le FN. Son rival, c’est Macron ; son ennemi, c’est Le Pen. Il veut gagner le 1er tour au centre, cet « homme ivre installé sur un âne, qui penche tantôt à droite, tantôt à gauche » (Luther)… Pensez aux atermoiements de l’UDI ! Pire : il espère gagner sans la France périphérique, soit 60% des électeurs. C’est l’angle mort de son programme, avec par exemple l’abandon de la réforme du droit du sol.

Cette culture française et européenne est la cible des déconstructeurs que vous avez épinglés au colloque de l’Iliade…

F.B : En effet. La déconstruction est une arme de destruction massive de l’éducation nationale. Bourdieu, qui a inspiré les pédagocrates avec un modèle théorique d’essence terroriste, c’est le Tchernobyl de l’Education nationale. Dans Les Héritiers, le petit livre rouge du pédagogisme, il postule que la culture générale est la culture de la classe dominante, qu’elle est oppressive et doit donc être détruite.

Pour les pédagocrates, il y a trop d’école à l’école. Ils cassent les humanités au nom de l’égalité, les savoirs au nom de l’éveil, noient les disciplines dans la bouillie de la transdisciplinarité. Ils ont augmenté les inégalités au nom de l’égalitarisme : les pédagocrates voudraient donner le statut de citoyen aux enfants, sans leur en donner les moyens, par l’instruction.

Des solutions pour lutter ?

F.B : Si « La gauche n’est plus en situation d’hégémonie culturelle », comme l’avouait Cambadélis, elle dispose encore d’un monopole structurel dans les médias, l’éducation nationale et la culture et n’entend pas l’abandonner. La lutte sera encore longue et, en attendant, il faut continuer à déconstruire les déconstructeurs, ce que nous faisons à l’Iliade et à Polémia. Les victoires culturelles précèdent toujours les victoires politiques.

François Bousquet
17/04/2017

Note : (*) «La Droite buissonnière» de François Bousquet, une réflexion sur la droite en dormition (Breizh Info)

Correspondance Polémia – 18/04/2017

Image : François Bousquet à TVlibertés

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

In memoriam Gilles Soulas, agence tous risques de la droite nationale

Militant politique engagé dès ses 14 ans, combattant de la liberté au Liban aux côtés des Forces...

Éric Zemmour. Premier chapitre : de l’action !

Par Antoine Solmer, médecin spécialiste (retraité), écrivain, essayiste ♦ Le livre d'Éric...

Marion Maréchal en Hongrie : Viktor Orbán à l’avant-poste de la résistance

Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires ♦ Ce jeudi 23 septembre...

Quand les gènes gênent. Pour en finir avec la fable multi-ethnique de la France

Par la Cocarde Étudiante ♦ « Le problème n’est pas que la France soit multiethnique, elle...

Sous-marins australiens : une rupture liée à la Nouvelle-Calédonie ?

Par Pierre Boisguilbert ♦ Dans ce dossier de rupture de contrat des sous- marins...

Habermas et l’hypothèque idéologique allemande

Par Gérard Dussouy, professeur émérite des universités, essayiste ♦ Polémia suit...

Mots gaulois et mots arabes, halte aux mensonges !

Par Jacob Maxime, diplômé de science politique, coauteur avec Fiorina Lignier du livre Tir à vue...

Drame chez LR ! La « droite » ne peut officiellement soutenir son candidat naturel, Macron

Par Didier Beauregard, journaliste et essayiste ♦ La droite LR a un candidat naturel pour...

Zemmour sur la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Le débat sur la peine de...

Immigration : comment en finir avec les frontières passoires ?

Les débats de l’élection présidentielle en 2022 Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des...