Articles

Le père fouettard

Print Friendly

François Hollande a pris des airs de Jupiter tonnant pour annoncer au monde que « la France » avait décidé de « punir » la Syrie. La France n’a rien décidé du tout, et n’a aucunement les moyens d’un tel langage. Le gouvernement français ne se met en avant dans cette affaire, où les Français ne le suivent pas, que parce qu’il sait que ses arrières sont protégés par plus fort que lui. Ce n’est même pas la politique du chien crevé au fil de l’eau. Ce sont les gambades du caniche qui veut se faire bien voir de son maître, les aboiements du roquet qui à la première alerte se réfugiera dans les jambes de son propriétaire. Comme quoi une politique imbécile peut aussi être une politique ridicule. (extrait de « Syrie : Les aboiements du roquet français… », Dominique Jamet, Boulevard Voltaire.fr 28/08/2013)