Articles

Communiqué de presse des résultats de la 6e cérémonie des Bobards d'Or

Communiqué de presse des résultats de la 6e cérémonie des Bobards d’Or

Print Friendly

« Nous n’avons pas à faire à des médias d’information, mais à des médias de propagande »,

a déclaré Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia pour l’ouverture de cette sixième cérémonie des Bobards d’Or, ce 10 mars 2015 au théâtre Adyar, dans le 7e arrondissement parisien.


Parodique, celle-ci distingue les meilleurs bobards des journalistes et met à jour les ficelles de cette propagande globale qui s’impose à tous :

  • simplification et ennemi unique, définit comme ceux qui sont attachés aux permanences anthropologiques et aux valeurs traditionnelles,
  • grossissement et défiguration par la novlangue, et le « recryptage » au lieu du « décryptage »,
  • répétition et orchestration: l’AFP, source quasi unique induit vocabulaire et formules identiques,
  • unanimité et contagion : l’esprit Charlie et les cautions : people, artistes, patrons et experts.

Face à cette situation, la riposte s’impose : une entreprise de dépollution mentale ! Coupons les robinets financiers, revenons au réel, dénonçons les troupes d’occupation mentale et surtout, usons du rire !

Un rire largement au rendez-vous au fur et à mesure que les bobards étaient exposés au public et que celui-ci, souverain, votait pour ses préférés. Les 500 personnes présentes ont donc décerné les prix suivants :

Le bobard le plus énorme de l’AFP a été décerné au mensonge affirmant que James Foley était otage de Bachar el-Assad.

Leur prix leur sera remis à leur siège ce jeudi 12 mars à 18 h.

Le bobard Balalaïka récompensait les meilleurs détracteurs de la Russie ! C’est Caroline Fourest, qui voyait des pro-russes arracher les globes oculaires, qui remporte haut la main ce bobard !

I-télé a bien mérité son Kapo d’Or pour avoir viré Éric Zemmour, politiquement non conforme !

Enfin, c’est à France 2 et son journaliste John-Paul Lepers que revient le bobard du vivre ensemble, pour qui « il n’y a pas de lien entre immigration et délinquance » !

Le jury a également remis 4 prix spéciaux :

  • La Gamelle d’Or a récompensé les artistes de la Rebellocratie Française,
  • Le Charlot d’or a été décerné à l’ensemble des médias pour la séance d’hystérie médiatique qu’ils nous ont offert début janvier,
  • Le Bob’art pour nous avoir imposé le laid, le vulgaire, le vide et le prétentieux,
  • Le Prix Bruno-Roger Petit du Journalisme de qualité a été décerné à Caroline Fourest : «98 % des délinquants sont des enfants d’hétérosexuels ».

 www.bobards-dor./contact@bobards-dor.fr

Polémia
13/03/2015